Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » Conseils et Questions sur la Création d'Entreprise » Passer de AE à SARL

Passer de AE à SARL

  • Lancé il y a 6 années par Jean claude
  • Thèmes : auto-entrepreneur, sarl, plafond, changement
  • Dernière réponse par Jean claude

  • »
  1. Jean claude

    Nouveau Membre
    Messages: 3


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Hello,
    j'ai 33 ans et je suis AE depuis bientôt 3 ans.
    En 2012 j'ai du repousser des factures depuis novembre pour pas dépasser le plafond de mon AE.
    j'ai eu très peu de temps de m'occuper de ça, il faut qu'en 2013, je change de statut.

    ma question c'est :
    Est-t-il vraiment possible de faire entre 35000 et 50000€ de CA par an sans se faire assassiner par les charges d'une autre structure.
    (j'ai quasi 0€ de frais par an)

    si ma boite faisait 150 000€ de CA, pas de soucis, mais quand on est juste au dessus du plafond dans frais à déduire)

    Je peux espérer faire entre 35 et 45 K€ par ans.
    Si j'améliore ma productivité, je dois pouvoir aller à 50 K€. Pas vraiment plus, j'ai déja du travail 100% des jours ouvrables de l'année.

    Si je passe en SARL, mon revenu mensuel va pas mal baisser non ?
    J'ai l'impression d'être pile dans la zone "un peu" au dessus de l'AE qui fait que passer de 25% de charges a presque 50%
    va me faire perdre de l'argent pour plus de travail et plus de soucis...

    vous en pensez quoi ?

    merci d'avance !
    Duss

    Posté il y a 6 années #
  2. Gautier Girard
    Passer de AE à SARL

    Fondateur du forum
    Cholet (49, France)
    Messages: 13,941


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Jean-Claude,

    Avec une SARL il y a quand même des "plus" :

    - déduction des frais avec le régime réel simplifié (surface de votre bureau, carburant si vous utilisez votre véhicule, etc)

    - déduction de ce que vous vous verserez tous les mois en tant que TNS (votre "salaire") + des cotisations RSI - si vous vous versez par exemple 2000€/mois, comptez un peu plus de 1000€ de charges RSI par mois.

    - Possibilité d'imposer votre société sur ses bénéfices

    Il y a forcément des plus et des moins, l'autre solution est de rester tel quel en AE, en ne dépassant pas le plafond,

    A vous lire,

    Gautier Girard
    - Rédacteur en chef de Gautier-Girard.com
    - Dirigeant de la société Edissio
    Posté il y a 6 années #
  3. Cabinet Abcovering
    Passer de AE à SARL

    Membre habitué
    CASTRES (81, France)
    Messages: 90


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Je suis la logique de Gautier en y ajoutant une ultime option : limitez votre CA à la limite autorisée ou, si vous avez une conjointe, mettez la également en AE pour pouvoir absorber l'excédent éventuel. Créer une sarl sera, si vous ne générez pas plus de CA une contrainte lourde pour vous et dans l'absolue un risque de taxation accru.

    Posté il y a 6 années #
  4. Jean claude

    Nouveau Membre
    Messages: 3


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    bonjour à vous 2,
    merci beaucoup pour cette réponse rapide !

    Je suis la logique de Gautier en y ajoutant une ultime option : limitez votre CA à la limite autorisée ou, si vous avez une conjointe, mettez la également en AE pour pouvoir absorber l'excédent éventuel.

    c'est légal ca ?
    je risque pas un "redressement" de l'ursaff ?

    - déduction des frais avec le régime réel simplifié (surface de votre bureau, carburant si vous utilisez votre véhicule, etc)

    Comme je vous disais, à part un stylo bic par an et un ordi tous les 5 ans je n'ai pas de frais...
    Si je comprend bien, ça enlève quand même un gros avantage d'un "montage" SARL

    - Possibilité d'imposer votre société sur ses bénéfices

    je comprend pas ce que ca signifie... quelles sont les conséquences ?

    Il y a forcément des plus et des moins, l'autre solution est de rester tel quel en AE, en ne dépassant pas le plafond,

    Je suis à peu près 15000 euros au dessus, c'est pas évident de rester en dessous.

    d'un autre coté si je passe en SARL et que je gagne pas plus, autant prendre 2 mois de vacances par an non ?
    (c'est pas du tout dans mon programme ;-) )

    Une question assez bête :
    les charges d'une AE sont indexés sur le CA, l'intérêt d'une SARL est de pouvoir déduire un max de charges pour en payer moins.
    vu que j'ai quasi 0 frais (1/3 de loyer, de EDF et de internet ca fais tres peu à la fin de l'année) je peux casiment dire que meme en SARL bénéfice = CA.
    Je sais pas si je peux le demander comme ça mais si je fais 1000€ de CA, je peux rentrer combien sur mon compte une fois toutes les charges fixes et variables payées ? 500€ ?

    autre question:
    Je bosse avec un binôme, aussi en AE.
    depuis 3 Ans, on fais du 50/50 sur toutes nos prestations.
    Est ce que si on est dans une SARL tous les 2 (on continuerai de faire du 50/50), les charges se répartissent un peu mieux entre nous 2 ou est ce que ça changera presque rien à la donne ?

    Nous sommes géographiquement à 600 bornes d'un de l'autre, est ce qu'il est autorisé de déduire chacun un loyer pro alors que nous sommes que 2 dans l'entreprise ?

    merci encore de m'aider à défricher le terrain.
    pas facile de se lancer sans être très solide.

    Posté il y a 6 années #
  5. Jean-christophe Roussel
    Passer de AE à SARL

    Membre passionné
    PARIS (75, France)
    Messages: 202


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Effectivement en SARL, vous aurez la possibilité de déduire un loyer, pourquoi pas 2 si vous êtes sur 2 sites. En SARL, vous aurez de toutes manières plus de charges sociales (CS)qu'en AE, étant donné que votre CA = votre bénéf. actuel. En SARL si vous souhaitez limiter vos CS, rémunérez-vous un minimum mais suffisamment pour vous faire une retraite suffisante et passez le reste en dividendes. Par contre, attention avec une SARL à 50/50, vous serez considéré comme égalitaire, donc avec des charges de salarié et non pas des charges de TNS. Des montages seraient possibles avec une SARL avec vos conjoints respectifs (si non mariés), 2 freelances en AE, mais risqués et pas forcément beaucoup plus rémunérateur et tout en sachant que les freelances devront logiquement réaliser des missions pour d'autres établissements même très minimes.

    Cordialement,

    Pour créer votre activité indépendante sans risque, optimiser votre auto-entreprise, visualiser notre offre
    Pour un rdv en IDF, contactez-moi
    Posté il y a 6 années #
  6. Bruno
    Passer de AE à SARL

    Membre habitué
    COARRAZE (64, France)
    Messages: 32


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour

    Je pense que la réflexion doit être abordée suivant un angle un peu différent. En fait, ce n'est pas la forme juridique de l'entreprise qui détermine le poids des charges, mais la situation du dirigeant.

    En AE, l'entrepreneur est considéré comme travailleur non salarié et se voit donc automatiquement "taxé" sur les recettes qu'il enregistre, les sommes prélevées constituant sa contribution sociale et fiscale. Toutefois, s'il ne gagne rien, il ne paie rien (ou presque). c'est le principal avantage de ce régime.

    En EI (entreprise individuelle), il est également considéré comme travailleur non salarié, mais les charges sociales ne sont plus "automatiques" : elles se déduisent du résultat d'exploitation, ce qui implique de pouvoir déduire ses frais de fonctionnement et autres dépenses professionnelles (y compris certaines assurances). Alors, c'est vrai, le gros problème de ce régime c'est qu'on paie des charges même si on ne gagne pas d'argent (on s'acquitte alors d'un forfait relativement élevé réparti entre différents organismes de protection), mais lorsque l'affaire tourne bien, ce n'est pas moins intéressant que l'AE.

    Viennent ensuite les sociétés, et là ça change tout. Ou presque. La bonne vieille SARL n'a pas dit son dernier mot, mais la SAS (Société par Actions Simplifiée) est en train de grignoter méchamment son pré-carré. La raison ? Exactement ce dont je parlais au début : le statut du responsable.

    Principal changement, dans une SARL (ou une SAS, une SA, bref une société), le responsable n'est plus considéré comme un travailleur indépendant, mais comme un mandataire travaillant pour le compte de la société, laquelle est une personne morale à part entière. Le gérant est par là-même un "assimilé-salarié", mais s'il décide de ne pas se salarier, la société n'aura aucune charge à payer. Uniquement les impôts à la fin de l'année sur les seuls bénéfices réalisés après déduction de tous les frais d'exploitation. Petit bémol toutefois, si le gérant de SARL possède plus de la moitié des parts de la société, alors il retombe dans le statut du travailleur non salarié, ce qui implique les mêmes charges qu'en EI. C'est pour ça qu'on conseille parfois au gérant de s'attribuer 50% des parts au maximum.

    En revanche, dans une SAS, peu importe le nombre de parts détenues par le Président, il sera toujours considéré comme assimilé salarié... à condition là aussi qu'il se verse un salaire. En clair, pas de salaire = pas de charges sociales.

    Rassurez-vous, vous paierez toujours à un moment ou à un autre (au moment de prélever vos dividendes à la fin de l'année par exemple). L'État ne fait jamais de cadeau, mais mon intervention avait pour simple but d'éclaircir un peu la notion de "charges à payer" dans le cas d'une société ou d'une entreprise individuelle, et de montrer que c'est surtout un problème de qualification du rôle du responsable. J'espère ne pas avoir trop semé la confusion dans vos esprits avec tout ça.

    Amicalement
    Bruno GONZALVEZ

    Mon dernier livre Ta mère sait que tu travailles sur Internet ?
    Conseil éditorial, rédaction, correction : L'Agence des Mots
    Posté il y a 6 années #
  7. Jean-christophe Roussel
    Passer de AE à SARL

    Membre passionné
    PARIS (75, France)
    Messages: 202


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Très bonne explication concernant le choix statuts d'entreprise /rémunération. J'approuve. Seulement visiblement, le problème de Jean-Claude, c'est aussi qu'il a besoin d'une rémunération suffisante pour subvenir à ces charges familiales tout en ayant un minimum de charges sociales. Pour le coup, il vaut mieux rester sur du TNS (donc ni SAS ni SARL minoritaire ou égalitaire).

    Cordialement,

    Posté il y a 6 années #
  8. Jean claude

    Nouveau Membre
    Messages: 3


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Merci beaucoup pour vos réponses.
    Jean Christophe à bien résumé la situation ;-)
    Si j'ai bien compris c'est pas forcément plus con de faire 2 EI qu'une SARL ou SAS

    j'ai une autre particularité dans mon "job" c'est qu'une bonne partie de mon travail est du boulot d'auteur (dépendant de l'AGESSA)
    Pour l'instant je suis juste assujetti. J'ai demandé une affiliation au début de l'année.

    pour l'instant, je mélangeais AE et AGESSA non affilié, j'avais donc pas mal de prestations sociales à payer sans pouvoir jamais en profiter.

    Pour les AGESSA, c'est juste le status social.
    si je dis pas de connerie, une fois que j'ai mon affiliation, je fais demander un nouveau siret à l'urssaff.
    mon status fiscal sera une IE non ?

    Si j'ai une autre EI / RSI pour gérer la partie de mon travail qui ne rentre pas dans le droit d'auteur, est ce que je vais pas avoir à payer pas mal de quotisations en double ?

    merci encore pour vos conseils, vu mes p'tites particularités c'est pas évident !

    Posté il y a 6 années #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse

Vous devez être connecté pour poster.