Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » Actualités Entrepreneurs et Économique & sociale » Micro-entrepreneur : un employé comme un autre ?

Micro-entrepreneur : un employé comme un autre ?

  • Lancé il y a 1 année par Nathalie
  • Thèmes : auto-entreprise, micro-entreprise, micro-entrepreneur, auto-entrepreneur
  • Dernière réponse par Nathalie

  • »
  1. Lionel
    Micro-entrepreneur : un employé comme un autre ?

    Membre sénior
    France
    Messages: 1,563


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Christian...

    Où avez vous vu AE dans mon commentaire?

    Ben c'est précisément d'eux dont on parle depuis une bonne soixantaine de messages.
    Ne faites pas celui qui n'était pas au courant ! lol

    Il est malin ce Christian. :)

    La lourdeur administrative existe oui, c'est justement là dessus qu'on discute depuis une bonne trentaine de messages également.

    On aurait préféré que vous interveniez pour imaginer avec nous ce que pourrait être un système du travail souple.
    Mais comme d'habitude, vous vous radinez pour faire la leçon comme si vous n'aviez rien lu du reste. C'est pas mauvais en soi de faire la leçon, mais là c'est à coté de la plaque puisqu'on est déjà au courant.
    Vous avez 30 messages de retard. :)

    Posté il y a 1 année #
  2. Christian

    Membre sénior
    France
    Messages: 1,936


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Pour un système de travail souple...
    Il y a écrit Christian pas Emmanuel.
    Et les discussions de bistrot pour refaire le monde il ne faut pas compter sur moi...

    Posté il y a 1 année #
  3. Audrey Louchet
    Micro-entrepreneur : un employé comme un autre ?

    Membre coutumier
    Saint Hippolyte (66, France)
    Messages: 22


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    L'expérience de cette journaliste révèle simplement que tout le monde n'est pas fait pour entreprendre :). Si pour un elle, un client est un employeur, alors cela signifie qu'elle n'a pas compris ce que c'était de créer son entreprise. Elle agit comme une salariée, mais être son propre patron, ce n'est pas faire 35h par semaine et attendre son chèque à la fin du mois. Le salarié a le luxe de ne pas se soucier de la réussite de l'entreprise, pas l'entrepreneur, et c'est d'autant plus stressant quand on est seul à la barre.

    Oui, être à son compte c'est difficile. Mais c'est aussi être libre. Ceci dit, moi c'est surtout parce que je m'ennuierai comme un rat mort si j'étais salariée. xD Pour ma part, j'ai réussi à dégager un salaire correct grâce à mon activité.

    Ceci dit, pour avoir travailler dans un cabinet d'expert comptable, je peux vous dire que "micro-entreprise", ce n'est pas vraiment le status qu'il faut garder quand son CA approche les 40 000 € / an et qu'on a environ 30 % de charges qu'on aimerait bien pouvoir déduire. Parce que le gros défaut du status d'AE, ce n'est certainement pas la franchise de TVA, c'est surtout le fait de ne rien pouvoir déduire !
    Quand Macron décide d'augmenter les plafonds, c'est surtout parce que les AE rapportent plus à l'état s'ils gagnent beaucoup et qu'ils y restent.

    En ce qui me concerne, je fais des contrats de partenariat avec d'autres AE qui ont une activité complémentaire à la mienne et j'aimerais bien pouvoir déduire de mon CA la commission que je leur donne, croyez-moi. Ce n'est pas parce qu'on est à son compte qu'on doit travailler seul pour autant. Mais voilà, il faut savoir faire des sacrifices.

    Après, il reste beaucoup à faire pour le statut de micro-entreprise. Je regrette par exemple qu'il n'y ait pas plus de contrôle. N'importe qui peut démarrer une activité d'électricien sans avoir le moindre diplôme. Ce qui donne souvent des prestations d'incapables et participent à laisser penser que les AE sont des incompétents.

    Aussi, trop de personnes en France pensent qu'un AE est un salarié sur demande. Ils confondent les freelance en micro-entreprise et les les personnes en portage salarial. Par exemple, je suis développeuse web, et j'ai souvent des agences qui me proposent des missions dans leurs locaux à Paris (à 5h de chez moi quand même ! et ne croyez pas qu'ils proposent de me payer le logement). Un restaurateur ne demande pas à un agence web de développer son site web dans son restaurant, alors pourquoi un AE devrait se déplacer dans les locaux de son client s'il peut faire le boulot à distance ?!

    Sinon, un AE est considéré comme le statut pour "tester" un projet parce qu'il n'y a pas vraiment de charges fixes (enfin quand je me suis lancé, il n'y en avait aucune ^^). Vous gagnez zéro ? Vous ne paierez rien ! Un gérant de SAS ne pourra pas en dire autant !

    Posté il y a 1 année #
  4. Christian

    Membre sénior
    France
    Messages: 1,936


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Comme quoi tout le monde connait l'autoentreprise.

    Même parmi les avocats
    https://www.sudouest.fr/2018/05/30/vous-venez-de-detruire-une-famille-5099998-813.php

    Posté il y a 1 année #
  5. Thierry Guyot
    Micro-entrepreneur : un employé comme un autre ?

    Membre sénior
    Uzech (46, France)
    Messages: 647


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Christian

    Cette affaire n'est pas imputable au statut fiscal de la micro-entreprise mais à ce qui en a été fait par un humain. Ca se passe aussi dans le bâtiment ou la restauration, que ce soit en AE, en Sarl ou en SAS, voire en SA.

    L'auto-entreprise avait notamment été créée pour faire baisser le travail dissimulé, dit au noir ou au black. Ce que les gouvernement suivants ont un peu oublié ...

    Bien cordialement
    Thierry

    Posté il y a 1 année #
  6. Stephanie Calvin
    Micro-entrepreneur : un employé comme un autre ?

    Membre sénior
    Blain (44, France)
    Messages: 3,675


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Le mec a fait du black et s'est fait goaler. Je ne vois pas trop ce que vient faire la remarque sur l'avocat ici...

    Posté il y a 1 année #
  7. Christian

    Membre sénior
    France
    Messages: 1,936


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Thierry,

    Je regarde assez souvent les répercussions lorsqu'on fait du black et qu'on se fait prendre.
    Les condamnations avec de la prison ferme sont rarissimes. Et même pour des affaires plus conséquentes.

    @Stéphanie,
    Une avocate qui critique les Gendarmes qui "confondent" pour un autoentrepreneur le chiffre d'affaires et le bénéfice...

    Posté il y a 1 année #
  8. Stephanie Calvin
    Micro-entrepreneur : un employé comme un autre ?

    Membre sénior
    Blain (44, France)
    Messages: 3,675


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Oui et ? Bref, elle semble avoir fait son boulot, quoi ! Un avocat est une profession libérale, qui sait très bien faire la différence entre CA et résultat.

    Posté il y a 1 année #
  9. Christian

    Membre sénior
    France
    Messages: 1,936


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Elle semble...

    Cherchez d'autres condamnations pour du black. Vous verrez que le couple a été bien "gâté"
    De la prison ferme...
    Quand c'est pour soi c'est rarissime.
    Et même pour un "employeur" quand c'est des personnes qui auraient du être déclarées.
    Vous êtes bien certaine des compétences qu'en tant que profession libérale "on" sait faire la différence entre CA et résultat.

    Et il y a aussi des avocats qui sont salariés.

    Posté il y a 1 année #
  10. Thierry Guyot
    Micro-entrepreneur : un employé comme un autre ?

    Membre sénior
    Uzech (46, France)
    Messages: 647


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour

    Difficile d'avoir un avis tranché : D'une part on ignore si la personne avait des antécédents judiciaires, voir était un récidiviste (ce qui a tendance à agacer un peu les magistrats).

    D'autre part, en appel le jugement peut être modifié et cela pourrait ne générer que du sursis.

    Enfin, l'état, peut vouloir faire un exemple et frapper fort en guise d'avertissement. Quel que soit le talent de l'avocat, parfois la pièce est jouée d'avance.

    Bref, ce n'est qu'une première étape et le statut de micro-entreprise n'est pas en cause dans ce procès, le travail au black existe depuis la nuit des temps.

    Bien cordialement
    Thierry

    Posté il y a 1 année #
  11. Stephanie Calvin
    Micro-entrepreneur : un employé comme un autre ?

    Membre sénior
    Blain (44, France)
    Messages: 3,675


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Christian : Vous avez des opinions bien tranchées sur une profession que vous semblez très mal connaître : en 2015, seul 5 % des 64 000 avocats français étaient salariés et ces chiffres régressent d'année en année.

    Source : http://www.justice.gouv.fr/justice-civile-11861/statistiques-11870/statistiques-sur-la-profession-davocat-2016-29968.html

    Quant au jugement, je n'émets aucune opinion sur un jugement dont je n'ai pas lu les motivations et n'a pas pu consulter le dossier, d'autant qu'on ne sait pas s'il est définitif ou non. Mais vous avez peut-être des informations sur le sujet que tout le monde n'a pas ?

    Posté il y a 1 année #
  12. Nathalie
    Micro-entrepreneur : un employé comme un autre ?

    Gentil administrateur
    Vallauris (06, France)
    Messages: 11,337


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    +1 avec Thierry

    Il est difficile de se faire une idée précise de la motivation des magistrats en lisant un simple article de presse.

    Le comportement de cet AE pendant l'audience a pu jouer aussi. Visiblement, il n'a pas l'air de regretter grand-chose et sa défense semble plutôt maladroite (dire qu'il ne sait pas trop écrire, alors qu'il sait quand même déclarer son CA - même s'il ne le fait pas correctement). Ce genre d'attitude peut inciter à la sévérité.

    Il est toujours possible que ces magistrats aient eu une "dent" contre les AE, mais on ne peut pas s'en rendre compte à la lecture de cet article ni en faire une règle générale.

    Nouveau sur le forum ? Envie de vous faire connaître ? Remplissez votre profil
    Posté il y a 1 année #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse

Vous devez être connecté pour poster.