Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » Accueil des Membres » La solitude de l'entrepreneur

La solitude de l'entrepreneur

  1. Infinity

    Nouveau Membre
    Messages: 1


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour à tous,

    voilà 8 ans que je suis à mon compte, 8 ans de galeres, 8 ans de fatigue, je n'en peux plus
    Je travaille avec mon mari, je suis au bureau et c'est lui qui effectue des prestations, déjà la confusion vie pro vie perso est pas facile meme si nous ne travaillons pas physiquement ensemble,
    Gerant l'administratif, la compta, le juridique, e commercial je DOIT tout maitriser et j'ai une pression de dingue. Difficile d'etre sur tout les fronts mais impossible d'embaucher car il n'y aurait pas assez de volume horaire pour une personne à chaque poste, c'est ce que j'appele la solitude face aux problemes (il y a soit disant la CCI pour nous aider... ce n'est pas le cas en tout cas dans ma région)

    Il y a la solitude au travail aussi qui me pese, je travaille seule dans un bureau depuis 4 ans, J'ai pensé au coworking mais j'ai besoin de tout mes dossiers qui sont à mon bureau, sans compter le cout du coworking . Il y a les club entrepreneurs,c'est génial mais pour rompre la solitude une fois par mois, la solitude au quotidien est plus forte.
    Mon raz le bol a été tellement important que j'ai essayé (pendant pres d'un an) de trouver un poste de salarié pour changer radicalement de conditions de travail, hélas, ma candidature est toujours restée sans suite ou recalée. Et oui, 8 ans à son compte c'est beaucoup, avec des experiences dans un domaine précis, j'aurait le "vécu" nécessaire à l'employabilité. Etre à mon compte me défavorise sur le marché du travail.

    Si j'écrit aujourd'hui c'est parce que j'ai besoin de me liberer et de témoigner pour que ceux qui veulent se lancer à leur compte sachent avant de se lancer que la solitude est un poids non négligeable dans la balance liberté-etre son propre patron,

    Posté il y a 3 semaines #
  2. Lionel
    La solitude de l'entrepreneur

    Membre sénior
    France
    Messages: 1,602


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Vous avez raison de témoigner de cette solitude et de tout le cortège de contraintes et de conséquences associé.

    Moi je débute la onzième année et j'ai eu une phase très difficile avec beaucoup de remises en question de ce que j'avais envie de faire et ne plus faire.

    J'ai ralenti mon rythme en baissant volontairement le volume de travail.
    Ca va un peu mieux mais je suis encore dans cet état d'esprit où je ne suis plus très sûr d'aimer ce que je fais.

    Je ne songe pas à arrêter parce qu'il faut reconnaître qu'avoir une boîte qui fonctionne de nos jours, c'est un privilège, mais je ne prends plus de plaisir à faire ce que je fais.

    J'essaye de diversifier mes sources de revenus passifs pour ralentir encore le rythme quotidien sans y perdre, mais ce n'est jamais du garanti.

    Bref, quand on commence à se dégoûter, c'est mauvais signe, surtout quand on laisse traîner. Ca ne peut pas s'améliorer sans prendre de décisions assez radicales.

    Vous avez encore votre mari pour peut-être en parler et envisager des solutions ?
    Moi j'étais totalement seul jusqu'à ce que les problèmes de tension et d'attaques de panique arrivent.
    J'ai supporté ça 2 ou 3 ans jusqu'à ce que je décide que c'en était assez.
    Le confinement m'a convaincu de ralentir pour de bon, et ça va mieux. :)

    Quand on dit aux gens qu'on est indépendant, ils croient qu'on est en vacances perpétuelles parce qu'on n'a personne sur le dos et qu'on est libre.

    C'est tout l'inverse. On a tout le monde sur le dos et on est coincé parce que nous somme la chaîne à un seul maillon !

    Posté il y a 3 semaines #
  3. Celine Lieffroy
    La solitude de l'entrepreneur

    Membre sénior
    France
    Messages: 3,114


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Je me retrouve beaucoup dans votre témoignage, Lionel.
    Des soucis de santé m’ont aussi contrainte de ralentir.

    Je cherche toujours à repositionner mon activité pour trouver un nouveau souffle (j’en avais déjà parlé à plusieurs reprises sur le forum).
    Ma capacité de travail ayant diminué, cela me fait quand même réfléchir à ne pas me lancer à la légère.

    Pour des questions financières, je ne peux pas juste abandonner mon activité actuelle – que j’aime encore beaucoup par de nombreux aspects –, et je ne me vois pas travailler encore plus en en créant une seconde…

    Mais j’ai besoin de ce nouvel élan.
    Je cherche un compromis…

    Contrairement à vous, Infinity, je travaille en coworking.
    C’est vrai que c’est plus stimulant d’aller au bureau (surtout quand on choisit ses horaires et qu’on n’en est pas obligé) que de rester toute la journée toute seule à la maison…

    Si vous ne pouvez pas aller aux autres, avez-vous pensé à « inviter » d’autres entrepreneure.s de votre coin à venir travailler chez vous, avec vous ?

    Cela pourrait être un compromis économique au coworking pour cette personne. Cela lui permettrait de sortir de chez elle et cela vous ferait de la compagnie.
    Juste partager un café et discuter 5 minutes, ça fait un bien fou :-)

    Posté il y a 2 semaines #
  4. Manu Grafimages
    La solitude de l'entrepreneur

    Membre sénior
    Etats-Unis
    Messages: 1,691


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    20 ans que je suis freelance et la solitude ne me pèse pas vraiment.
    Par contre, la remise en question de l'activité, oui, de plus en plus depuis la crise de 2009-2010.
    J'ai résolu le problème en étoffant mes domaines d'activité. Initialement graphiste, puis webdesigner/graphiste, j'ai ajouté l'illustration et récemment le montage vidéo (un projet perso réalisé pendant le confinement m'a permis de maîtriser suffisamment mes logiciels pour proposer ces compétences supplémentaires).
    Ca permet de diversifier les projets et les sources de revenus :)

    Posté il y a 2 semaines #
  5. Stephanie Calvin
    La solitude de l'entrepreneur

    Membre sénior
    Blain (44, France)
    Messages: 3,713


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Personnellement, la solitude ne me pèse pas, bien au contraire, elle me plait beaucoup, un peu comme Manu !
    Je bosse énormément ( >70h/sem), mais ça me va bien et ça va me permettre de lancer d'autres projets.
    J'adore mon boulot et le fait d'être au four et au moulin sur tous les fronts me parait stimulant.

    Posté il y a 2 semaines #
  6. Carol Alonso
    La solitude de l'entrepreneur

    Membre passionné
    SARBAZAN (40, France)
    Messages: 429


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Pour moi non plus la solitude n'est pas un problème, j'aime bcp le fait de pouvoir m'organiser comme je le souhaite et je crois que j'aurais bcp de mal à retravailler sur un rythme plus régulier dans un poste salarié.

    Vous dites que vous n'avez pas assez de volume horaire pour une personne à chaque poste, dans ce cas pourquoi ne pas faire appel à un indépendant qui viendrait pour quelques heures par semaine/mois? Si vous avez les fonds et la place nécessaire pour l'accueillir, cela vous permettrait d'avoir qqn avec vous de temps en temps et ne pas devoir être opérationnelle sur tout.

    Posté il y a 2 semaines #
  7. Lionel
    La solitude de l'entrepreneur

    Membre sénior
    France
    Messages: 1,602


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Je crois qu'il y a une confusion.

    Ce n'est pas tellement travailler seul qui est gênant. Au contraire, c'est un grand luxe que je goûte chaque jour.

    Non, être seul devient gênant à partir du moment où on est en train de se noyer pour diverses raisons.

    Vous saisissez la nuance ?

    Posté il y a 2 semaines #
  8. Carol Alonso
    La solitude de l'entrepreneur

    Membre passionné
    SARBAZAN (40, France)
    Messages: 429


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    @Lionel : pas de confusion pour moi, je réponds à la phrase "il y a la solitude qui me pèse". Je comprends tout à fait que de n'avoir personne à qui se raccrocher/référer lorsqu'on déborde puisse être un problème.

    Posté il y a 2 semaines #
  9. Anneke

    Nouveau Membre
    Messages: 1


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    À mon avis, travailler de manière indépendante est un grand avantage. Cela indique la force de la personne. Beaucoup y aspirent. Vous devez réévaluer tous les avantages et inconvénients

    Posté il y a 1 semaine #
  10. Stephanie Calvin
    La solitude de l'entrepreneur

    Membre sénior
    Blain (44, France)
    Messages: 3,713


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    D'ailleurs, Carole est mon exutoire en cas de débordement :-D

    Posté il y a 1 semaine #
  11. Carol Alonso
    La solitude de l'entrepreneur

    Membre passionné
    SARBAZAN (40, France)
    Messages: 429


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    @Stéphanie :) je vais penser à me spécialiser en exutoire !!

    Posté il y a 1 semaine #
  12. Frederic

    Membre habitué
    Messages: 62


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Le message de notre hôte infinity a été posté un 21 juillet...

    Pensez aux vacances loin du travail et de l'entourage pro et/ou amical :). C'est peut-être idiot mais en avoir ras-le-bol un 21 juillet, c'est peut-être qu'il vous faut des vacances. Moi on est le 4 août j'en ai ras-le-bol, mais je m'en vais bientôt alors... Je suis content !

    Personnellement, je prend 2 semaines en février , 3 en Août. Et le peu de fois ou je ne l'ai pas fait... Et bien je me suis retrouvé sur un forum à me plaindre. Et mon rendement était nettement moins élevé, ma com était mauvaise, ma créativité nulle donc, mon volume horaire était énorme mais j'y perdais largement au final et mes chiffres étaient mauvais !

    Et surtout les vacances sans téléphone, sans regarder l'ordi ! Ou je le fais mais le soir après 3-4 bières, je traite les mails avec des réponses types du genre "Cher client que j'aime. Nous traitons la demande immédiatement. Cependant, Il faut patienter :). Nous vous informerons des avancées le.... "...

    C'est important. Il faut couper. Et les weekend, ce n'est pas assez. Ce n'est pas un weekend qui va redonner la petite lueur dans les yeux.

    Au bout de 3 semaines de vacances, j'en ai marre, je m'emmerde, je trouve que de ne rien faire est mortel, et surtout qu'au final, je déteste les vacances

    (ce serai mon pire cauchemar, de rien foutre H24 avec comme seul et unique horizon... Bah, Rien foutre!... Un asile à ciel ouvert en fait) ! Que ce soit devant un palmier, sur une piste de ski ou dans un palace ; je trouve qu'après 2 semaines, c'est vraiment chiant.
    On se rend compte que c'est très futile et qu'on travaille finalement pour vivre et non pour des futilités. Ce n'est pas forcément en se privant de temps libre qu'on sera plus heureux.

    Et c'est ça le but ! Il faut s'en rendre compte à nouveau ! Il faut en avoir vraiment marre de ne rien faire pour mieux repartir sur de bonnes bases. Et en général je finis ma 3ème semaines en planifiant les projets "parfois délirants" sur le coin d'un mot croisé, et faisant du créatif, et c'est là que je crée le plus. C'est à ce moment ou mon quotidien change véritablement.

    Posté il y a 6 jours #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse

Vous devez être connecté pour poster.