Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » Conseils et Questions sur la Création d'Entreprise » Cuisiner de son domicile : normes, hygiène, HACCP

Cuisiner de son domicile : normes, hygiène, HACCP

  • Lancé il y a 5 années par 2LMQ30
  • Thèmes : cuisine à domicile, cuisiner à domicile, repas à domicile, vendre des repas, hygiène cuisine, normes hygiène cuisine, norme HACCP, cuisine domicile, cuisine
  • Dernière réponse par gg871

  • »
  1. Stephane Bor

    Entrepreneur habitué
    Messages: 36


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    ca revient un peu a ce que je disais plus haut :

    tu sers le meme plat chaud ou froid les clients trouveront le chaud meilleur car ils auront l'impression de manger du frais alors que l'autre sera du rechauffer comme ce qu'ils achetent en supermarché

    si quelquu'un a des renseignements sur la vente de conserve je suis preneur car des que j'ai un labo je saouhaite developper ca avec la production du potager ( confiture diverses, sauce tomate, ratatouille....)

    Posté il y a 2 années #
  2. fifi77

    Entrepreneur habitué
    Messages: 46


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    je crois qu'il faut t'équiper d'un stérilisateur pro et surtout être agrée aux normes européennes. Je vais fouiller un peu le truc car moi aussi ça m'interresse. J'avais vu sur le net quelqu'un qui louait son labo de stérilisation qu'il disait agrée aux normes européennes??? à l'heure pour des particuliers mais ça doit pouvoir se faire pour des pros.

    Posté il y a 2 années #
  3. fifi77

    Entrepreneur habitué
    Messages: 46


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    ha, j'ai oublié, désolée lyne de n'être pas le mâle viril que tu imaginais mais y a un peu d'espoir si tu dis qu'après on a même plus le temps de s'épiler, je pourrais vite ressembler côté gambettes velues à mon cher et tendre, c'est toujours un début, non? Non, fifi c'est parce que depuis que je suis petite on me compare à fifi brindacier et que c'est un surnom qui m'est resté, he oui, je ne suis pas un hom et en plus je suis rouquine!!

    Posté il y a 2 années #
  4. Lyne

    Entrepreneur habitué
    Messages: 43


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Fifi,

    En ce moment je fais un concour de "poil aux pattes" avec mon homme, encore quelques semaines et je gagne!!!!

    Trop mignon fifi brindacier, moi c'était Zora Larousse, Zora pour le caractere, Larousse pour la référence au dico!!! et parce que j'avais des reflets roux.

    Coucou Srman, tu m'a manqué, je me sentais un peu seul avec tous ces petits nouveaux pleins d'idées.

    Je suis d'accord avec toi, j'ai moi aussi modifier ma façon de travailler.

    Un exemple tout bête, j'ai une cliente qui refuse certains de mes desserts parce que je ne les fait pas moi-même et qu'elle refuse "l'industriel".

    Un jour j'ai proposé des escaloppes de poulet panés, j'ai essayé ceux de mon fournisseur pour gagner du temps.

    Surprise, c'était du reconstitué.

    Hé bien, Madame à trouvée ça excellent et m'a dit de ne plus changer!!!

    Va comprendre!!!

    Perso, j'ai renoncée.

    Posté il y a 2 années #
  5. SRman

    Entrepreneur passionné
    Messages: 105


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Coucou Lyne,

    Pareil pour moi, il faut s'adapter à la clientèle sans chercher à comprendre et trouver les filons qui font vendre.

    De mon côté je ne fais pratiquement plus de légumes frais car je vends aussi bien des nouilles à la place et j'ai moins de remarque du genre "pas mardi, j'aime pas la ratatouille" ;-)

    A part ça je suis assez content car j'ai réouvert après 15 jours de vacances et j'ai récupéré 100% de ma clientèle, ça va ils sont fidèles maintenant et cela me procure un chiffre stable de plats à fabriquer pour la semaine.

    Et de ton côté ca roule ma poule ?

    Posté il y a 2 années #
  6. Lyne

    Entrepreneur habitué
    Messages: 43


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Oui mon grand, ca marche bien.

    Moi aussi j'ai pris 15 jours cet été, première vacances depuis 3 ans, et tout le monde est revenu.

    J'ai même poussé le vice à les envoyer chez un confrère, ils sont tous revenus.
    Je me suis arrangé avec lui pour ne pas prendre nos vacances ensemble. Ainsi j'ai ses clients quand il ferme et lui prend les miens quand c'est à mon tour.

    Pour ceux qui ne voulaient pas changer, on à proposer des menus sous vide et surgelés.

    Tu as raison de fonctionner ainsi, j'ai fait pareil, dés que tu propose des légumes, la moitier te demande des "patates" ou des nouilles. Je continu quand même à en faire pour ceux qui aime et je m'adapte.

    Je viens de voir certains de mes fournisseurs et il va y avoir pleins de hausse, 15% pour le poisson par exemple!!!! Je ne vais pas encore les répercuter, mais si ca continue, je n'aurais pas le choix.

    Bientôt se sera un luxe de manger!!!

    Posté il y a 2 années #
  7. fifi77

    Entrepreneur habitué
    Messages: 46


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    salut SRman,

    J'ai une question à te poser. Il me semble que tu dépose tes plats dans un commerce qui s'occupe de les vendre. J'aimerais bien savoir comment tu fonctionnes avec eux, tu leur verses quelque chose ou vous avez un autre arrangement?

    Et aussi, du fait que tu n'as plus de lien avec le client final, est-ce que ce commerce est considéré comme un tiers et dans ce cas, tu dois étiquetter tes plats (liste ingrédients, DLUO, traçabilité,...).

    merci d'avance.

    Posté il y a 2 années #
  8. Stephane Bor

    Entrepreneur habitué
    Messages: 36


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    bonjour à tous,

    je pose une question à tout hasard car je n'ai pas encore de reponse de mon coté
    je suis en "panique". j'ai besoin d'aide de la part d'un juriste ou un avocat .

    situation: je suis employé comme patissier dans une grande surface. mon entreprise est cuisinier à domicile et cours de cuisine et patisserie.
    apres des renseignements aupres de la CCI ( deux personnes differentes) je n'ai pas de clause de non concurrence ou exclusivité donc pas de souci de cumuler les deux et pas obliger de prevenir car dans le privé
    hier soir par hasard, je tombe sur une page qui dit que tout contrat de travail entraine obligatoirement une notion de loyauté et que dans le cas inverse (concurrence deloyale, degats volontaire à l'employeur) c'est un motif de licenciement pour faute lourde donc sans indemnité chomage.

    peut on considerer que je suis un concurrent direct à mon employeur sachant que je peux etre amener à vendre des gateaux

    merci si quelqu'un à des renseignements ou m'aiguiller

    Posté il y a 2 années #
  9. Florence

    Entrepreneur habitué
    Messages: 37


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Stéphane,

    qu'est-il mentionné dans ton contrat de travail? Si tu n'es sûr de rien, tu peux demander auprès de la direction du travail qui pourras te renseigner...

    Cordialement,

    Florence.

    Posté il y a 2 années #
  10. fifi77

    Entrepreneur habitué
    Messages: 46


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    déjà ne paniques pas, c'est un mythe les indemnités chomage sucrées pour faute lourde, tu devras juste t'assoir sur tes indemnités de lieenciement.
    D'accord avec florence, prend tes renseignements auprès de la direction du travail. Selon moi, la clause de non conccurence, c'est une obligation que tu as de ne pas leur piquer de clients quand tu n'es plus salarié chez eux. En effet, ce que tu cites est différent puisque tu es en conccurence avec eux tout en étant leur salarié. Je pense que ce sont 2 notions différentes.

    Posté il y a 2 années #
  11. SRman

    Entrepreneur passionné
    Messages: 105


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    @Lyne : d'accord avec toi et j'ai aussi eu des courriers des fournisseurs annonçant une hausse des tarifs à venir... et j'ai commencé à répercuter sur les prix client depuis le mois d'août sans soucis particuliers.

    @Fifi77 : Pour avoir un partenariat avec un point de retrait, la législation impose que du moment que tu passes par un tiers, il te faut l'étiquetage complet, un suivi de tracabilité sans faille, toute les dispositions matériels pour le maintien au chaud ou au froid avec relevé de température par le tiers avant délivrance aux clients.
    Car avec ce système c'est le tiers qui devient responsable des plats.
    C'est pas compliqué, c'est européen ... ;-)

    Je suis pour ma part en train de terminer mon dernier partenariat et maintenant je ne fonctionne pratiquement plus que par livraison à domicile. Le but du partenariat était de se faire connaître auprès de la clientèle mais n'a jamais été un projet à long terme car il faut bien entendu aussi commissionner le tiers.

    Et comme j'arrive au taquet dans mes possibilités de production (quand on créer trop petit...), je préfère réduire les ventes (à prix réduit) et compenser avec moins de vente à tarif optimal.

    Pour le moment je n'accepte même plus de groupe en soirée, car j'estime que j'ai déjà assez à faire avec mes plats quotidien qui doivent être de qualité irréprochable.

    Cela peut faire rêver certains d'entre vous qui nous lisent... mais attention, au départ de mon aventure, j'ai la notoriété d'avoir été un gros poids lourds dans mon domaine et à mon étonnement, c'est seulement après 1 an d'activité que je sors mon épingle du jeu.

    Durant cette année d'errance il faut avoir les reins solides financièrement c'est à dire pouvoir s'auto-rénumérer durant cette période car les rentrées d'argent ne suffisait qu'à faire tourner le commerce sans restrictions.

    A ce jour, j'arrive à tirer un salaire correct mais par contre... je n'ai pas encore trouvé la possibilité du re-financement du matériel qui s'use... alors que je l'avais auto-financé avec mes fonds perso et que je ne pourrais jamais récupérer. (à moins de travailler comme un ouf)... dur...dur

    Mais mon but n'était pas de faire du fric, seulement de pouvoir travailler encore une dizaine d'année avant ma retraite. Ce qui est clair en y regardant de plus près, c'est que la mise de fond perso au départ est irrécupérable dans mon cas. (travail 5 jours par semaine et 4 à 6h par jour avec un quota de fabrication très restreint par rapport aux matériels de mon ex-taf)

    Posté il y a 2 années #
  12. fifi77

    Entrepreneur habitué
    Messages: 46


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Merci SRman pour ces infos et ton retour d'expérience qui est tout aussi interressant pour nous qui débutons.

    Je pensais pourtant que le dépot-vente dans un commerce de proximité était la solution car la livraison à domicile, c'est pour moi toute autre chose. Tu livres comment, uniquement le matin pour le repas du midi ou toute la journée, en liaison froide ou chaude? Tu fais moins de repas par jour alors sinon comment arrives tu à ne travailler que 4 à 6h par jour si en plus tu dois livrer tes clients chez eux, tu as peut-être embauché un livreur?

    Posté il y a 2 années #
  13. Lyne

    Entrepreneur habitué
    Messages: 43


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Il est toujours trés difficile d'expliquer notre activité, car elle est le fruit d'une adaptation dans le temps.

    Mais SRman à raison, si vous démarré, vous devrez avoir plusieurs mois de trésorerie d'avance. A moins d'avoir un conjoint qui gagne bien sa vie et qui peut faire face aux charges du foyer.

    Il faut en moyenne 1 à 2 ans pour consolider son entreprise. Et vu la conjoncture, je dirais même 5 ans.

    Une fois lancé, vous n'aurez pas d'aide ni de soutient financier, vous ne serez plus considéré comme un particulier, mais comme une personne morale, vous perdrez une bonne partie des allocations de la CAF. C'est la raison pour laquelle j'insiste sur le fait de bien réfléchir à votre projet.

    En plus, Hollande vient d'augmenter les cotisations des AE!!!!

    Comme SRman, j'ai également arrêté les evenementiels, trop de boulots au détriment du reste. Pour exemple, je viens de refuser un banquet de 350 personnes.

    Posté il y a 2 années #
  14. phytarinis

    Entrepreneur en herbe
    Messages: 4


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    cela fait un moment que je parcoure votre forum et qu'avec ma moitié nous mûrissons un nouveau départ professionnel. Je souhaite donc vous exposer notre cas, et un de plus ;)

    Nous sommes tous les 2 passionnés de cuisine, j'ai eu l'occasion de tester mes "compétences" dans le milieu associatif en animant des ateliers cuisine, en préparant un buffet pour 150 personnes, en éditant des livrets de recettes en suivant le fil des saisons.
    Outre l'étude de marché, qui bien sûr est très importante, je me pose des questions sur la réglementation.
    Nous souhaiterions proposer un service de vente à emporter dans le cadre d'un commerce artisanal. J'ai bien intégré les questions de réglementation concernant l'hygiène (formation obligatoire), équipement répondant aux normes européennes.
    En fait mon questionnement serait plutôt de savoir si nous avons le droit de préparer des plats à partir de "matières premières" que ce soit salé ou sucré. Mon homme étant plutôt branché plat et moi tout ce qui est pâtisserie. Donc, par exemple, peut-on vendre des lasagnes ou des plats en sauce, des tartes ou des crèmes sans pour autant avoir une formation type CAP cuisinier, boucher traiteur ou pâtisserie ? Telle est ma question ! Je crois qu'il faut commencer par là, car des idées nous en avons, mais avant de les exposer il me semble important de savoir si c'est réalisable.
    Merci pour vos réponses !

    Posté il y a 2 années #
  15. SRman

    Entrepreneur passionné
    Messages: 105


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    @fifi77 : Le dépôt vente c'est bien mais avec des contraintes que j'ai expliqué plus haut et le régime AE n'est pas adapté si tu ne fais pas un coef suffisant sur tes ventes car tu peux te retrouver à payer le % de ton CA sans avoir tirer de bénéfice.
    En plat cuisiné il faut avoir un coef de 3 sinon ça ne vaut rien. (càd : prix d'achat du plat 2€, revente 6€) ce qui donne (2€ prix de d'achat / 2€ frais de fonctionnement, charges AE, emballage, voiture, essence... et 2€ de salaire si tu t'en sors bien) cela veut dire que tu auras 1/3 du CA en salaire.
    82000€ CA max divisé par 3 = 27333€ de salaire net d'impôt
    Mais il faut déjà arrivé au 82000€, donc il faut faire un plan prévisionnel pour connaitre le quotas de plats à fabriquer.
    82000€ CA max /6€ prix de vente = 13666 plats à faire
    13666 plats / 52 semaine annuel = 262 plats semaine
    262 plats semaine / 6 jours = 44 plats quotidien
    (Pas de vacances et qu'1 jour de congé par semaine...)

    Ainsi on peut voir qu'il faut déjà du matériel et local adéquat pour fabriquer 44 plats quotidien en sachant qu'1 plat représente presque 1Kg brut soit 44Kg à stocker, cuire, emballer etc... chaque jour

    Je dirais que la cuisine à la maison on peut vite l'oublier, malheureusement.

    Pour répondre à ton autre question, oui je travaille entièrement seul (avec 25 années d'ancienneté dans le domaine et 150 à 500 repas/jour)
    Donc, la méthode et l'organisation je l'ai et je travaille cool maintenant car faire moins de 50 plats par jour est pour moi une rigolade.

    Pour l'organisation, je commence mon boulot à 7h30 ou 8h du matin (selon le type de plat), la cuisson doit démarrer immédiatement pour avoir fini de cuire à 10h, de 10h à 10h30 je mets en barquette puis en étuve chaude, à partir de là il ne reste plus qu'à mettre en sachet et container iso puis partir livrer, alors soit j'ai encore du temps et je fini la plonge et le nettoyage de la cuisine, soit si j'ai trop de commandes, je commence à emballer pour partir en livraison à 11h.
    La livraison se fait selon un parcours client qui démarre dans la localité ou j'ai mon labo, puis ville et villages voisins pour terminer dans mon village ou je réside (soit un parcours de 15 à 20km)
    Ce qui me fait une livraison de 11h à 12h30 en général.
    Càd qu'à 12h30 je suis chez moi pépére ;-)

    Ensuite les jours ou je n'ai pas pu terminer mon labo correctement (il est quand même toujours nettoyé à la va-vite), j'y retourne au environ de 16h ou 17h pour 0h30 de nettoyage (toujours avoir un labo propre comme neuf)
    et je fais la préparation des légumes ou préparation des viandes pour le lendemain si besoin (cela dépend des plats) entre 0h30 et 1h
    Si je n'ai pas de plats complexe le lendemain alors j'ai fini ma journée à 12h30.

    C'est pourquoi le Lundi je ne fabrique pas, car je passe ma journée aux achats et j'ai la chance d'avoir à ce jour une vente stable qui me permet d'anticiper les quantités d'achats.
    Mais pour stocker toute cette marchandise, il faut de la place, des frigos, des congèlateurs en pensant que 50 plats = 50Kg X 5 jours = 250 Kg à stocker

    C'est le pourquoi d'avoir une superficie convenable.

    @Lyne : d'accord avec toi, mais le coup de l'hollandais je ne savais pas encore !!!

    Posté il y a 2 années #
  16. Lyne

    Entrepreneur habitué
    Messages: 43


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Finalement ce n'est pas encore fait "le mouvement des pigeons" à l'intention de se mobiliser le 7 octobre devant le senat. Pour l'instant ils ont abandonnés les frais de cession d'entreprise.... A voir!!!

    Mais il ne faut pas réver, ça fait 2 ans que les AE sont dans le colimateur du gouvernement, ils finiront bien par nous "pigeonner"

    Posté il y a 2 années #
  17. fifi77

    Entrepreneur habitué
    Messages: 46


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    @SRman,
    merci d'avoir été autant dans le détail, c'est super sympa. J'avoue que ça remet en question le mode de fonctionnement que j'avais envisagé. Je pensais plutôt livrer en liaison froide car cela me permettait d'anticiper la préparation/cuisson la veille et de grouper les livraisons sur la matinée matin. 44 plats en 1h30 de livraison, ça me semble vraiment tendu avec l'encaissement et la papote avec le client, ça fait 2/3 mn par livraison. Mais sans doute que tes clients te font des commandes groupées? Tu imposes un minimum de livraison peut-être (2 ou 3 plats par client)?
    désolée pour toutes ces questions mais je n'arrive pas à voir comment m'organiser pour être rentable et livrer dans les temps.

    Posté il y a 2 années #
  18. SRman

    Entrepreneur passionné
    Messages: 105


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    @fifi77 : Je prends les commandes même pour 1 personne mais je refuse les clients qui ne sont pas dans ma route de tournée générale car se détourner peut vite prendre 20mn pour 1 plat.
    Perso je calcule par client 5mn pour une livraison (trajet inclu) càd que je fais un tracé de ma tournée de livraison (d'un point A Labo à un point B chez moi) et j'ai la chance d'être sur la périphérie d'une ville ce qui me permet à une vitesse de 90km/h d'atteindre le point B en 15-20mn

    Bon, je ne sais pas si je vais être clair, mais à partir de ce tracé de 15km en périphérie, je n'accepte que des clients (sauf gros client) qui me prennent 5mn à livrer depuis ce tracé (sortie du tracé, livraison, encaissement, retour sur le tracé)

    Il faut être très dynamique en condition physique et de déplacement (la mécanique souffre un peu) mais j'arrive à rouler très énergique (ce qui ne veut pas dire comme un fou) car je pratique aussi la moto en ville ce qui me permet d'avoir une vision et réaction très rapide.

    Bien entendu cela veut aussi dire que les clients qui n'ont pas d'accès pour se garer (très important) et immeuble à 4 étages sans ascenseur peuvent s'ouvrir une boîte de cassoulet.

    En ce qui concerne la relation client, ils comprennent ma rapidité car je leur explique qu'ils ne sont pas les seuls et que tout le monde veut manger entre 11h et midi.

    Maintenant il faut de la patience (1 année) et de la chance pour arriver à rester dans un secteur comme le mien, et il me serait impossible d'aller au centre ville pour livrer 1 plat car les mn passent très vite avec la circulation, feux rouges etc...

    De ton côté la liaison froide est un bon système mais faut voir si la clientèle s'y intéresse et si oui, tu schématises un plan de préparation/livraison bien synchronisé.

    La réussite dans ce domaine est la fidélisation de la clientèle sur un tracé, car tu ne pourras pas tracer un plan de livraison différent chaque jours avec les aléas de circulation.

    Posté il y a 2 années #
  19. Gautier Girard
    Cuisiner de son domicile : normes, hygiène, HACCP

    Entrepreneur Sénior
    Messages: 13,028


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    @phytarinis je vous souhaite la bienvenue sur le forum ! Je vous souhaite mes meilleurs voeux pour votre projet.
    Je ne suis pas expert mais de mon point de vue oui, il vous faut un CAP.

    Quelqu'un peut confirmer ?

    Merci !

    Gautier Girard
    - Rédacteur en chef de Gautier-Girard.com
    - Dirigeant de la société Edissio
    Posté il y a 2 années #
  20. phytarinis

    Entrepreneur en herbe
    Messages: 4


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Je me suis renseignée de mon côté et aucun diplôme n'est nécessaire ! C'est bizarre mais c'est comme ça ! après je pense que c'est toujours mieux, comme pour tout métier, d'avoir un minimum de formation !

    Posté il y a 2 années #
  21. SRman

    Entrepreneur passionné
    Messages: 105


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    @Phytarinis : Bonjour, et pas de besoin de diplôme pour faire de la restauration mais un stage HACCP est nécessaire et tu seras contrôlé par le service d'hygiène qui vérifiera le matériel, local, personnel, hygiène, moyen de transport, conditionnement, tracabilité etc...

    Bon courage à vous !

    Posté il y a 2 années #
  22. Thierry Guyot
    Cuisiner de son domicile : normes, hygiène, HACCP

    Entrepreneur passionné
    Messages: 483


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour

    Pour la restauration, ça devrait être comme pour la coiffure, le restaurateur devrait au minimum avoir un CAP de cuisine pour ouvrir un restaurant. Il s'agit de nourrir les gens quand-même ! Même si aujourd'hui avec les plats surgelés bien des "cuisiniers avec CAP" font de la malbouffe à longueur de journée ...

    ++
    Thierry

    Posté il y a 2 années #
  23. Gautier Girard
    Cuisiner de son domicile : normes, hygiène, HACCP

    Entrepreneur Sénior
    Messages: 13,028


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Merci pour ces précisions en tous cas, et d'avoir rectifié mon erreur !

    Posté il y a 2 années #
  24. Lyne

    Entrepreneur habitué
    Messages: 43


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Thierry,

    Je te rappel que 100% des femmes nourrissent leur famille TOUS LES JOURS!!! sans les tuer.

    Combien leur coupent les cheveux?

    Posté il y a 2 années #
  25. Thierry Guyot
    Cuisiner de son domicile : normes, hygiène, HACCP

    Entrepreneur passionné
    Messages: 483


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Lyne

    J'ai été cuisinier 15 ans dans une autre vie et j'ai géré un petit restaurant.

    Faire à manger pour 3 ou 4 personnes à la maison et nourrir 50 à 400 personnes selon la taille de l'établissement ne fait pas du tout, mais alors pas du tout, appel à la même organisation, à la même logistique et aux même compétences (ce qui ne dévalorise en rien les femmes qui nourrissent leur famille, évidemment, c'est juste une question de proportion).

    Pour prendre une image un peu marrante, c'est un peu comme dire que comme on fait 15 km par jour avec sa voiture pour aller travailler, ben on peut piloter une voiture de Rallye ou une formule 1 ... ;=)

    ++
    Thierry

    Posté il y a 2 années #
  26. Lyne

    Entrepreneur habitué
    Messages: 43


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Là je suis d'accord avec toi.

    S'il est assez facile quand on à un peu d'expérience de gérer 50 couverts, pour les 400, sans formation adaptée c'est de l'ordre de l'impossible.

    Sur ce forum, il s'agit d'adultes, passionnés et desireux d'entreprendre.

    Leur principal soucis c'est justement d'être aux normes avec l'hygiène et les procédures.

    J'aurais plus confiance en eux qu'en certains restaurateurs diplômés.

    Je fréquente le monde de la restauration depuis plus de 20 ans, je peux t'affirmer que les cuistos diplômés que je serais prête à embaucher se comptent sur les doigts d'une seule main...

    Je te rassure, je ne les connais pas tous!!!!!!

    Posté il y a 2 années #
  27. phytarinis

    Entrepreneur en herbe
    Messages: 4


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Thierry, je suis d'accord avec toi pour faire un resto qui tourne avec plus de 100 couverts même moins d'ailleurs c'est mission impossible sans un minimum de formation. On est plutôt parti sur de la vente à emporter et quelques tables, donc on devrait pouvoir gérer. En appliquant le coëf de 3, il nous faudrait vendre 35 plats par jour sur 5 jours semaine.
    Côté orga, mon homme et moi sommes plutôt à l'aise grâce à nos métiers respectifs.
    Un petit clin d'oeil à Lyne de fille à fille, jusque là nous n'avons empoisonné personne, ou alors ils ont pas eu le temps de se plaindre ;) En tout cas tes commentaires sur l'hygiène rassurent pour les jeunes entrepreneurs !!

    Posté il y a 2 années #
  28. Thierry Guyot
    Cuisiner de son domicile : normes, hygiène, HACCP

    Entrepreneur passionné
    Messages: 483


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    @Lyne je suis d'accord avec toi, le CAP ne fait pas nécessairement le bon cuisinier, mais disons que ça apporte de solides bases techniques. Mais ce qui fait la différence réellement, c'est la passion et le souci, l'obsession dirais-je même, du travail bien fait. Sans passion et sans conscience professionnelle, point de salut ...

    @phytarinis ma réflexion était d'ordre général au vu de ce que je vois de la restauration aujourd'hui, cela ne portait évidemment pas sur ton projet (auquel je souhaite bonne chance) ;=)

    ++
    Thierry

    Posté il y a 2 années #
  29. phytarinis

    Entrepreneur en herbe
    Messages: 4


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    y a pas de soucis Thierry ! je partage ton avis ;)

    Posté il y a 2 années #
  30. fifi77

    Entrepreneur habitué
    Messages: 46


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir à tous(tes),

    @SRman,
    merci pour ton explication sur ta tournée de livraison. Je ne sais pas si je pourrais l'appliquer chez moi car c'est très dense au niveau circulation et pour se garer c'est une vraie galère un peu partout... 5mn par client, c'est impossible (j'ai déjà minuté) donc je ne pourrai pas me déplacer pour 1 seul plat par client.

    Je suis d'autant plus découragée que je viens de faire mon premier jour de stage à la chambre des métiers et je suis complètement paumée au sujet des cotisations sociales. Là bas, ils me parlent de plus de 40% du CA alors que j'avais lu sur le site du RSI qu'en régime micro-social simplifié, c'était 12%... Quelqu'un pourrait m'éclairer??

    Pour tout dire, je commence à sentir le découragement me gagner...

    Posté il y a 2 années #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse »

Vous devez être connecté pour poster.