Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » Conseils et Questions sur la Création d'Entreprise » Création d'un atelier culinaire et diplômes

Création d'un atelier culinaire et diplômes

  • Lancé il y a 7 années par Brigitte Waknine
  • Thèmes : culinaire, atelier, création, cours, cuisine, pâtisserie
  • Dernière réponse par Florence

  • »
  1. Brigitte Waknine

    Nouveau Membre
    Neuilly (92, France)
    Messages: 1


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    ayant la possibilité d' acquérir un petit local proche de mon domicile, pourriez vous m' éclaircir sur les points suivants:
    - si cours à mon domicile = pas besoin: de diplôme; de respecter les normes sécurité et hygiène; pas de traçabilité des produits transformés ...
    - si cours dans un atelier pour aménagement plus fonctionnelle, confort des clients, donc investissement conséquent = obligation d' un diplôme, application drastique des règles d' hygiènes....
    Je n' arrive pas à comprendre pourquoi il est toléré de donner des cours à domicile sans encadrement, sans contrôle des connaissances, sans respect des règles élémentaires. Et qu' il soit exigé des conditions quand vous choisissez de donner vos cours dans des conditions plus adaptées?
    Merci pour vos réponses.
    Cordialement

    Posté il y a 7 années #
  2. Gautier Girard
    Création d'un atelier culinaire et diplômes

    Fondateur du forum
    Cholet (49, France)
    Messages: 13,941


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Brigitte,

    La loi s'applique à tous... quelles sont les sources des propos que vous indiquez ci-dessus ?

    L'épluchage du sujet suivant, extrêmement documenté, devrait vous donner beaucoup de réponses à vos questions :

    Cuisine à domicile

    A vous lire,

    Gautier Girard
    - Rédacteur en chef de Gautier-Girard.com
    - Dirigeant de la société Edissio
    Posté il y a 7 années #
  3. Quentin Lacomère
    Création d'un atelier culinaire et diplômes

    Membre sénior
    Nantes (44, France)
    Messages: 1,262


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Brigitte

    ayant la possibilité d' acquérir un petit local proche de mon domicile, pourriez vous m' éclaircir sur les points suivants:
    - si cours à mon domicile = pas besoin: de diplôme; de respecter les normes sécurité et hygiène; pas de traçabilité des produits transformés ...
    - si cours dans un atelier pour aménagement plus fonctionnelle, confort des clients, donc investissement conséquent = obligation d' un diplôme, application drastique des règles d' hygiènes....

    Ne le prenez pas forcément pour vous personnellement je m'adresse à tous ceux qui liront ce post

    IL VA FALLOIR ARRETER DE PENSER EN TERMES DE CONTRAINTES QUAND IL S'AGIT D'HYGIENE!!!!!!!

    Et maintenant je vais modérer mes propos pour vous prouver que je ne suis pas en colère non plus ;-)

    J'ai bondi lorsque j'ai lu:

    si cours à mon domicile = pas besoin: de diplôme; de respecter les normes sécurité et hygiène; pas de traçabilité des produits transformés

    Diplome: passe encore mais respecter les normes d'hygiène et la tracabilité me semblent etre une base indispensable:
    Mise en situation: Vous proposez des cours à domicile. Je suis votre client (élève, stagiaire...)
    Nous préparons des mets, je vais les gouter et je déclare les jours suivants les symptomes d'une intoxication due à l'E.coli par exemple.
    Admettons que tout se passe au plus mal... L'enquete menee par les services sanitaires les amenera chez vous.
    Et la va commencer votre cauchemar. Car n'ayant pas moyens de prouver que vous respectez les bonnes pratiques d'hygiène, par des relevés de T°, des prelevements d'echantillons, des plats temoins, des procedures qui vous disculperont vous passerez pour le principal lieu potentiel d'infection. Je vous passe les details quand à la responsabilité qui vous sera attribuée et les conséquences judiciaires d'une telle responsabilité.
    Je ne dis pas que je me serais empoisonné chez vous.( Je pourrais tres bien m'etre intoxiqué en mangeant un kebab louche 2 heures apres etre sorti de chez vous!). Je vous mets en garde contre les techniques d'investigations en pareil cas. Tant que vous ne pouvez pas prouver que vous faites tout bien, vous etes suspecté! (et si par hasard ils font aussi une enquete chez le kebab qui m'a empoisonné, mais que lui respecte plus ou moins les procédures alors vous serez plus suspecte que lui )

    BREF: A L'ATTENTION DE TOUS CEUX QUI VEULENT SE LANCER:
    N'oubliez jamais que la nourriture entraine des risques. Les contraintes sont certes assez lourdes mais elles sont la pour vous proteger et proteger vos clients.

    Développement d'activités des cafés bars brasseries
    Booster de rentabilité
    Formations sur mesure
    Posté il y a 7 années #
  4. Etienne Nzimbi

    Nouveau Membre
    Bruxelles (10, Belgique)
    Messages: 1


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Messieurs, Mesdames,

    je me permet de vous écrire pour trouver de l'aide suite à l'acquisition d'un locale dans un quartier commercial et voudrais organiser des cours de cuisine exotique.
    j'ai trouver le local et la formatrice mais je ne vois pas quel moyen utiliser pour faire une bonne publicité vue que pour l'instant je ne possède pas encore assez de moyen pour des actions diverses, donc je viens vous solliciter pour des idées qui ne couterait pas trop cher mais qui insiteront le public à la découverte.

    Merci d'avance pour le temps que vous conscrerait à ma requette.

    Posté il y a 7 années #
  5. Florence

    Membre habitué
    RE
    Messages: 37


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour à tous.

    Mille excuses de m'incruster ainsi dans votre conversation.

    Je viens souvent sur ce site lire et prendre des informations. Je n'ai envoyé qu'une fois un message (l'art d'entreprendre accessible à tous/tu veux réussir ta boîte? surveilles ton qi, mon ami). J'ai eu un souci, je me suis réinscrite....

    Je voudrais juste apporter mon témoignage si vous me le permettez...

    Il y a quelques années, je me suis mise à mon compte: vente de produits alimentaires (épices, charcuteries, alcools, confitures, condiments...) faits par des artisans producteurs agrées auprès de la DSV entre autres...

    J'ai cessé mon activité pour préparer un cap de cuisinier-pâtissier. J'ai pour but de me remettre à mon compte mais cette fois pour vendre mes propres produits...

    Mais avant cette étape, j'ai souhaité travailler comme commis de cuisine dans des établissements de restaurations (collectifs/traditionnels) pour comprendre comment fonctionnent les entreprises (gestion personnels/matières premières/fournisseurs/clients...) et voir ce qu'il y a de bon et de moins bon dans le domaine de la restauration en général.

    Depuis un bon moment, on observe un engouement pour la cuisine, la pâtisserie. Emissions, livres... nous donnent l'impression que l'on peut devenir un professionnel très facilement...

    J'ai l'impression, mais je peux me tromper, que parce que l'on a une passion ("j'aime cuisiner et ça plaît à ma famille et amis" revient souvent) alors on sait et on peut devenir professionnel.

    Or un métier s'apprend. On ne devient pas électricien parce que l'on change soi-même ses ampoules, on ne devient pas infirmier parce que l'on fait tous les soirs des tisanes à ses enfants. Pour les métiers de bouche, c'est la même chose...

    En ce moment, je suis aide de cuisine dant un petit restaurant. Il y a en plus un chef cuisinier (bac pro/10 ans d'expérience), une serveuse (cap service en salle/ expérience en hôtel restau)et la patronne qui cuisine au poste chaud. Je ne souhaite pas rester longtemps dans cet établissement (6 mois).

    Le problème, et c'est le cas de beaucoup de gens, est la patronne. Femme de moins de 40 ans, sympatique et dynamique. Malheureusement, ce sont des qualités qui ne suffisent pas.

    Elle est partie du principe qu'elle sait cuisiner pour sa famille, amis, que ça plaît et qu'elle a le dynamisme qu'il faut.

    Sauf qu'elle n'a jamais suivi de formation en gestion d'entreprise (gros soucis de gaspillage des matières premières qui pour un bon tiers partent à la poubelle en fin de semaine, frigo vides, mauvaise gestion des stocks). Ce n'est pas ce qui me pose problème à part le gaspillage (je lui en parle pratiquement tous les jours, ce qui a pour conséquence de provoquer de plus en plus souvent des tensions entre elle et son personnel).

    Ce qui me gène, c'est qu'elle n'a pas non plus de formation en restauration, de cuisinier. Elle ne connait donc pas les règles d'hygiène et ignore tout des protocoles HACCP et marche en avant. J'essais de faire respecter les règles d'hygiene avec les quelques moyens qu'elle veut bien mettre à disposition.

    Nous nettoyons nos frigo mais nous n'y connaissons rien en maintenance (gros problèmes de température inacceptables, scandaleux et...dangeureux, raison pour laquelle je souhaite quitter son établissement).

    C'est une personne qui agit probablement par ignorance (je lui fais part tous les jours de mes remarques)...

    Se mettre à son compte chez soi, sans diplôme, sans connaissances particulières, juste parce que l'on estime que la passion suffit, c'est prendre des risques pour soi (mais cela regarde chacun) et pour les autres (nous n'en avons pas le droit car il y a des règles à respecter)...

    A partir du moment, où l'on propose un service/produit payant (animer un atelier chez soi ou ailleurs, vendre les meilleurs gâteaux du quartier), il y a forcément un cadre légal.

    Il faut faire très attention et prendre le temps d'apprendre, de se former. Et contrairement à ce que pensent beaucoup, un diplôme n'est pas une contrainte, un frein qui empêche de faire les choses. Bien au contraire, il permet de mieux construire un projet professionnel...

    Posté il y a 7 années #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse

Vous devez être connecté pour poster.