Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » Conseils et Questions sur la Création d'Entreprise » Création d'une pension pour chevaux

Création d'une pension pour chevaux

  • Lancé il y a 4 années par Framboise
  • Thèmes : pension chevaux, aide création
  • Dernière réponse par cline1980

  • »
  1. Framboise

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 9


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    bonjour je souhaite créer une pension pure pour chevaux,mais je ne sais pas par ou commencé qui doijes allé voir quel sont les aident que je vais avoir,je dois d'abord trouvé un terrain? ect....si quelqu'un a vécue cet expérience merci de m'apporté votre aide.

    Posté il y a 4 années #
  2. Alexandre Hollard
    Création d'une pension pour chevaux

    Serial Entrepreneur
    Messages: 3,022


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Il serait judicieux de connaître l'investissement requis exactement, ainsi que ... votre rentabilité !
    Il serait un peu bêta de s'aventurer dans cette création si jamais le prévisionnel n'était pas rentable ... un projet doit se construire pierre après pierre. Ne commencez pas par les aides, si votre projet est viable, vous décrocherez sans problème ces aides

    LBSécurité - Solutions sécurité pour entreprises et commerces
    Portails, Contrôle d'accès, Alarmes, Sécurité incendie et plus
    SNI - Société Nationale d'Incendie Extincteurs etc
    Posté il y a 4 années #
  3. Framboise

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 9


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    je suis tout a fais d'accord,pour l'instant je n'est pas d'idée pour l'investisement c'est un peu se que je voudrais savoir.jeudi prochain je vais aller a la chambre des commerces me renseigné plus mais si quelqu'un avais vécue cette expèrience sa m'aurais orienté.

    Posté il y a 4 années #
  4. loriane

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 8


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    bonjour à tous, Je me permet de répondre à ce message car je fais de la pension depuis + de 20ans et mon expérience peut être utile. Tous d'abord quelle pension veux tu développer : pension au pré, pension box, paddock ou mixte, car l'investissement n'est pas le même. Es tu prés d'une ville ou à la campagne? Car le choix de la prestation offerte est important, Chevaux actifs ou retraite, poulinage. Regarde autour de chez toi le nombre de pension et les prestations qu'offres ses pensions. Si ton choix est plutôt pour chevaux actifs (donc prés d'une ville, c'est préférable) il te faut des structures pour pouvoir accueillir tes pensionnaires et clients ( box, paddock avec abri, carrière et/ou rond de longe,...)au niveau coût c'est du simple au triple, suivant si tu te le fait toi même ou pas, une carrière de 20/15 peu couter environ 2000€ de sable, mais au début tu peux avoir une joli carrière en herbe! D'autres part pour pouvoir ouvrir une structure il te faut faire la déclaration au services vétérinaire, préfecture, et Haras nationaux d'où tu dépends. Et bien sûr au centre de formalités d'entreprises. Par contre il te faut pour les Haras et services vétérinaire un diplôme ou experiences professionnelles correspondant à ton activités. Moi je suis agriculteur éleveur de chevaux, j'ai un monitorat d'équitation et un GTE. Sinon il te faut faire un stage, mais là je ne sais plus trop à qui il faut s'adresser (ces infos sont à vérifier car ça a pu changer). Au niveau aide, il me semble que pour de la pension pure il n'y en ai pas, c'est une prestation de services. Voilà si tu as besoin de plus d'infos n'hésites pas.

    Posté il y a 4 années #
  5. Framboise

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 9


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    bonsoir et merci d'avoir répondue a mon message.
    pour ma part je suis dans un village en campagne proche d'une ville et je souhaiterais ouvrir une pension avec prés,box paddoks couvert,carrière et rond de longe ainsi qu'une sellerie.je suis en petite camargue prés de Nimes.
    mais j'ai pas besoin de passer pour les haras car je ne veux pas faire d'élevage juste de la pension pour tous chevaux (retraités,poulinieres,en activités....)on m'a dis que je n'avais pas besoin de diplomes (info de la chambre d'agriculture).
    j'aimerais savoir ou m'adresser en 1er? combien faut-il compter d'hectares? je voudrais débuter avec 10 boxs environ c'est suffisant?merci pour votre aide.
    Framboise.

    Posté il y a 4 années #
  6. loriane

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 8


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,
    la chambre d'agriculture n'est (à mon avis) pas l'organisme le plus au courant sur cette activité car elle ne relève pas de l'agriculture, pour plus d'infos il vaut mieux appeler les Haras, eux sont à même de te renseigner sur les formalités et surtout normes. Mais il me semble que pour la création de cette activité il fallait : Les déclarations pour les entreprises du secteur équestre
    * Déclaration au Centre de Formalités des Entreprises
    * Déclaration d’exploiter à la Direction Départementale de l’Agriculture et de la Forêt
    * Déclaration auprès du Groupement de Défense Sanitaire
    * Informations sur les normes auprès de la Direction des Services Vétérinaires
    Déclaration d’établissement aux Haras Nationaux - Pour les établissements hippiques sauf les élevages
    Mais il est vrai que beaucoup se lance dans la pension à l'aveuglette, ce système fonctionne tant que tu n'a pas de pépins avec un pensionnaire, client. Car là même avec un bonne assurance, suivant le client, ce peut être très ennuyeux si tes box ne sont pas au normes ou autres. Avant c'était facile, mais il y a tellement d'abus que maintenant les contrôles sont beaucoup plus strict (ce que je trouve très bien, car beaucoup trop de pension sauvage!!!)
    @+

    Posté il y a 4 années #
  7. Framboise

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 9


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    oui je suis d'acord avec toi.
    et tu penses que je dois me renseigné auprés des haras méme si je ne veux pas faire de l'élevage????

    Posté il y a 4 années #
  8. loriane

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 8


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    RE, Oui je pense que les haras s'ils ne sont pas concernés, t'indiqueront les services qui peuvent t'aider. Je t'envoie en mp 2 fichier qui peuvent te donner des infos sur le coût et à titre indicatif sur le règlement sanitaire départemental, mais renseigne toi auprès de ta mairie qui pourra t'aiguiller, à savoir si ton terrain peut recevoir des chevaux.
    @+

    Posté il y a 4 années #
  9. Framboise

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 9


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    je te remercie de ton aide.pour l'instant je n'ai pas de terrains je cherche justement.je voudrais trouver 4 ou 5 hectares.

    Posté il y a 4 années #
  10. Marion

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 7


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,
    je suis moi aussi intéressée par ce sujet, car je souhaiterais monter une pension box/paddocks dans les terrains juxtants ma maison.
    A ma connaissance, aucun diplôme n'est requis pour une simple pension (je ne parle pas d'élevage)..... Comment savoir si ce statut relève de la chambre d'agriculture ou du commerce ?

    Posté il y a 4 années #
  11. Framboise

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 9


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    si tu fais toi méme ton foin tu peu passer par la chambre d'agriculture mais si tu achète ton foin tu fais ton dossier a la chambre de commerce.il ne faut aucun diplome pour sa mais il vaut mieux passer agriculteur afin d'avoir des aides mais la par contre il faut un diplome un bprea.

    Posté il y a 4 années #
  12. Marion

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 7


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Super, merci pour l'info !
    Donc pour moi, ce sera chambre du commerce.
    Mais du coup, je suppose qu'il faut faire le stage de création d'entreprise ?

    Posté il y a 4 années #
  13. Framboise

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 9


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    je sais pas mais je pense que oui téléphone leur ils te diront mieux que moi lol et dis moi se qu'ils ton dis ;) merci.

    Posté il y a 4 années #
  14. Gautier Girard
    Création d'une pension pour chevaux

    Entrepreneur Sénior
    Messages: 12,563


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour!

    Vous êtes les bienvenues sur le forum Framboise et Marion. ;-)

    J'apprécie cette discussion technique sur les pensions pour chevaux, j'apprends plein de trucs!

    Pour répondre à Marion, le stage de création n'est pas obligatoire (mais certainement utile lorsqu'on commence!).

    Gautier Girard.
    - Pour réseauter, vous faire connaître : remplissez votre profil
    - Une question ? Ouvrez un sujet ici
    Posté il y a 4 années #
  15. Framboise

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 9


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    merci gautier :)
    c'est vraiment pas simple de monter son entreprise j'étais trés motivé mais la je commence a me demande si c'est possible !!!!!!!

    Posté il y a 4 années #
  16. loriane

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 8


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir,
    La pension pour chevaux est une prestation de service, donc commerce. Avez vous regarder en statut auto entreprenneur ? Beaucoup se lance dans la pension, beaucoup pense joindre l'utile à l'agréable, on n'aime le contact avec les chevaux, avec les clients, le boulot est plaisant, ne demande pas de travailler 8h/jour mais 7j/7j et ça peu rapporter un bon salaire. (je ne veux absolument pas décourager qui que se soit, juste avertir, qu'il ne suffit pas d'être passionné par nos amis les équins pour pouvoir vivre décemment)mais attention, pour qu'une pension fonctionne il faut un gros investissement de départ, carrière,box,paddock,sellerie,club house, assurance, ... bien sûr les prix peuvent varier dans des proportions très
    importantes pour une même prestation :
    - selon le niveau général de prestation
    qui est souhaité
    - selon la situation de la concurrence
    locale
    - la région géographique
    - selon les sujétions particulières du
    site : topographie, nature du sol,
    contraintes en matière d’urbanisme ou
    d’environnement …
    Pour vous donner une idées d'une estimation de prix :

    Aires d’évolution intérieures : Manège,Sol hippique,Pare-bottes,Arrosage,Éclairage :250 à 400 €HT/m²
    Écuries : Box,Locaux annexes (rangements,soins, sellerie, sanitaires):4000 à 11000 €HT/unité
    Hangars à matériel et fourrages :250 à 300 €HT/m²
    Fumière : 150 à 200 €HT/m²
    Accueil – administration :Club-house,Vestiaires, sanitaires :1000 à 1800 €HT/m²
    (renseignements pris de la Librairie des Haras nationaux).
    Avant de s'installer attention aux Normes concernant le fumier de cheval Règlement Sanitaire Départemental. De 1 à 4 chvx, pas vraiment d'obligation, épandage dans les champs.
    Par contre au delà de 4 chvx (Extrait du Règlement Sanitaire Départemental (disponible auprès de la Direction Départementale des Affaires
    Sanitaires et Sociales.)
    article 155 : Évacuation et stockage des
    fumières et autres déjections solides.
    155-1 : Implantation des dépôts à caractère
    permanent.
    sans préjudice des dispositions relatives à la
    Police des Eaux, leur implantation devra satisfaire
    aux prescriptions générales ou particulières
    relatives aux périmètres de protection des
    sources, puits, captages, prises d'eau...
    Ces dépôts doivent être également établis à une
    distance d'au moins 50 mètres des immeubles
    habités ou habituellement occupés par des tiers,
    des zones de loisirs ou de tout établissement
    recevant du public…
    155-2 : Aménagement.
    Les fumiers sont déposés sur une aire étanche,
    munie au moins d'un point bas, où sont collectés
    les liquides d'égouttage et les eaux pluviales qui
    doivent être dirigés, à l'aide de canalisations
    étanches et régulièrement entretenues vers des
    installations de stockage étanches ou de
    traitement des effluents de l'élevage…
    La superficie de l’aire de stockage sera fonction
    de la plus longue période pouvant séparer deux
    évacuations successives des déjections solides…
    Toutefois à l'issue d'un stockage de 2 mois dans
    l'installation, les fumiers compacts pailleux
    peuvent être stockés sur la parcelle d'épandage
    (sur le champ) pour une durée maximale de 6
    mois dans les conditions fixées ci-après :
    - à plus de 100 mètres de toute habitation ou de
    tout local habituellement occupé par des tiers, des
    stades ou des terrains de camping agréés (à
    l'exception des terrains de camping à la ferme)
    - dans les conditions de distance fixées à l'article
    155-1
    - les parcelles concernées ne seront pas situées
    dans une zone inondable, ni dans un périmètre de
    protection immédiat ou rapproché d'un captage ou
    d'une retenue destinée à la production d'eau
    potable ; si de tels périmètres ne sont pas définis,
    une distance minimale de 200 mètres devra être
    respectée
    - les sols filtrants et les terrains en pente seront
    évités.
    etc.....(voir avec la ddas de sa région.)
    Et pour finir, il me semble important d'avoir un diplôme correspondant à l'activité, un Galop 7 voire moins et à mon avis risquer. Pour plusieurs raisons:
    La crédibilité de sa prestation
    La connaissance du métier (soins, maladie,intervention d'urgence (par ex: intraveineuse).
    Je suis peut être "vieux jeu", mais j'ai tellement vu autour de chez moi, des jeunes s'installer à l'aveuglette ....
    Bonne continuation

    Posté il y a 4 années #
  17. Framboise

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 9


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    merci beaucoup pour tout ces renseignements.c'est effectivement pas facile de se lancer a la chambre d'agriculture ils m'on conseillé de pas faire de pension pure mais une pension dressage ou pension élevage....car je pourrais avoir plus d'aide et également passer agricultrice mais pour sa il faut passer un examin le bprea il me semble.mais pour l'instant j'ai une activité donc je peu pas tout laché pour un examin si je suis sure de rien.donc je vais voir pour commencer par de l'élevage puis on verra par la suite.

    Posté il y a 4 années #
  18. Marion

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 7


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    1000 mercis pour toutes ces précisions.
    En effet, je sais qu'il est très difficile de vivre de sa passion, mais dans unprelier temps, je ne souhaite pas vivre 100% à partir de cette pension. Je suis en train de me renseigner sur le statut d'auto-entrepreneur, pour commencer.
    L'avantage est que mon mari a lui-même monté son commerce il y a 3 ans, dont une partie est destinée aux agriculteurs (alimentation bétail, matériel de cloture etc....). Donc au niveau de la clientèle, il connait déjà 80% des propriétaires de chevaux du coin, et il ne se passe pas un jour sans qu'on lui demande s'il ne fait pas lui-même des pensions.

    Sinon, j'avais pensé dans un premier temps former une association, d'abord sans installation (pension pré uniquement), afin de pouvoir réinvestir les bénéfices de l'assoc dans la contruction de structures (carrière, en particulier).
    Pensez-vous que ce soir jouable ?

    En ce qui me concerne, ce ne sera que de la pension pure, car je n'estime pas avoir les compétences nécessaires pour faire de l'élevage ou du dressage. Par contre, je connais très bien un instructeur de dressage qui sera ravi de venir proposer des stages à mes pensionnaires !

    Posté il y a 4 années #
  19. loriane

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 8


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,
    Je pense que le statut agriculteur à titre solidarité serai la solution à toutes les deux, au départ. Se serai une parade pour pouvoir démarrer, sans trop de charge pour le début et être en règle. De plus il me semble que l'on a droit à la (prime à l'herbe ICHN, Indemnité Compensatrice d'handicap naturel) Il faut avoir des chvx, une ou deux juments, dire que l'on fait pouliner (ça arrive que les juments ne prennent pas....)et des terres où elles pâtures.Il faut que les juments soit pucées et identifiées en votre nom. Et la pension pure serai déclarée en activités annexes. Pour pouvoir rester dans se statut il faut que les revenu agricole ne dépassent pas 1/2 smic (vente des poulains, mais on peux vendre ces poulains qu'à 3 ans, donc ça vous avez 3 ans pour voir venir) et que l'activité pension ne dépasse pas 1/3 du revenu agricole. (renseignez vous, car mes infos dates un peu, moi j'ai démarré comme ça) D'autre part je pense que cette solution, permettrai à Marion d'avoir plus de crédibilité pour pouvoir récupérer ces 7 hectares en faisant un contrat de pâturage pluriannuel avec son beau frère, mais suivant la classification des terrains (SAU, parcours) 7 hectares risque d'être trop pour rester agriculteur à titre solidarité. Oui je pense qu'une ASSOS peu être aussi une alternative, mais attention elles sont dans le collimateur de l'état, beaucoup trop d'abus.
    Voilà si besoin de plus d'infos n'hésitez pas

    Posté il y a 4 années #
  20. David brown

    Entrepreneur en herbe
    Messages: 2


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour à toutes et à tous,

    Beaucoup d'expériences dans le domaine de l'élevage et la pension de chevaux, c'est tout a fait ce que je recherche car j'aimerais vos avis et conseils sur mon projet.
    Voila ! mon projet est une pension d'ânes, j'en possède à titre privé et je voudrais dévellopper ma passion.
    Je suis salarié et je pense qu'il est raisonnable de conserver son boulot dans le cadre d'un démarrage, car bien malin qui se moullera pour certifier que le projet sera rentable.
    Actuellement, j'ai un terrain de six hectares avec un hangar et mon habitation, mais des soucis de voisinage me conduise à m'éloigner un peu et j'ai un terrain de 15 hectares en vu, avec un hangar déja construit.
    C'est l'occasion de passer à la vitesse supérieur en m'installant avec un statut ( auto entrepreneur ou autre) .
    Cependant, je voudrais monter mon dossier en bloc, car si j'achète le terrain, je pense qu'il faut que j'ai mon statut dabord !et lequel ?
    Deplus, si j'achéte, je vends ma maison et mon terrain,(il me faut un peu de sous) et je voudrais construire mon habitation sur le nouveau terain.

    Donc! c'est clair dans ma tête, mais pas forcement dans celle des administratifs et lesquels?
    Comme, je garde mon job, il faut que j'ai tout sur place et je me vois pas faire les aller et retour entre le terrain et ma maison.

    Tout ça vous parait un peu désordre et c'est pour cette raison que je viens chercher de l'aide pour monter un projet correct.

    Merci de votre aide
    David

    Posté il y a 4 années #
  21. François
    Création d'une pension pour chevaux

    Serial Entrepreneur
    Messages: 5,879


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour David,

    Avant d'acheter ce terrain de 15 hectares je vous conseille de faire un prévisionnel. Si vous restez sur la pension d'ânes, quel chiffre d'affaires pouvez vous escompter sur une année ? Quelles seraient les dépenses sur la même période ? Resterez vous limité à la pension ou envisagez vous de faire de l'élevage ?

    Ces questions sont importantes avant d'aborder les aspects administratifs.

    Cordialement

    Posté il y a 4 années #
  22. David brown

    Entrepreneur en herbe
    Messages: 2


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Mecadyn,

    Je n'ai aucune idée du CA, mon projet est avant tout une passion , aujourdhui, j'ai la chance d'avoir le capital et le projet d'achats du terrain. Ce genre d'activité va mettre du temps à se faire connaitre et je ne prévois pas de réel revenu avant 3 ans.

    Aujourdh'ui, je pense faire la pension et l'exploitation de foin + la mise à disposition d'un espace pour que mes clients puissent se ballader avec leurs anes.
    Sur un plan économique, c'est clair que si je veux faire de l'argent, il vaut mieux investir dans l'immobilier, et je sais pertinament qu'il faudra beaucoup de temps avant que l'affaire soit rentable.
    Le but est à minima que les bénéfices couvrent les charges, aprés c'est du plus.. c'est pour cette raison que je dois garder mon job pour l'instant.

    Posté il y a 4 années #
  23. Salomé

    Entrepreneur en herbe
    Messages: 2


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,je suis en seconde général et technologique dans un lycée agricole,et j'aimerais savoir quelles études il faut faire pour créer une pension pour chevaux ? Merci de me répondre :)

    Posté il y a 3 années #
  24. François
    Création d'une pension pour chevaux

    Serial Entrepreneur
    Messages: 5,879


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Salomé,

    Vous n'avez besoin d'aucun diplôme pour ouvrir une pension pour chevaux.

    Mais il vous faut bien sûr des connaissances si vous voulez gagner la confiance de vos clients ;-) Celles-ci peuvent s'acquérir par l'expérience ou en suivant des formations qui dépendront de ce que vous voulez faire au sein de votre pension.

    Si par exemple vous voulez enseigner l'équitation, il vous faudra un BPJEPS. Si vous voulez faire de l'élevage, il vous faudra au minimum un BP agricole ou un BTS: http://www.studya.com/formations_metiers/ANIMAUX/eleveur_chevaux.htm

    La difficulté ne vient pas du diplôme mais de l'installation proprement dite: locaux + investissements. Avez-vous une piste pour ça (parents agriculteurs par exemple) ?

    Posté il y a 3 années #
  25. Salomé

    Entrepreneur en herbe
    Messages: 2


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour François,

    Merci pour vos renseignements,oui je connais du monde dans le domaine de l'agriculture. Merci pour tout,vraiment :) aurevoir et bonne continuation.

    Posté il y a 3 années #
  26. loriane

    Entrepreneur coutumier
    Messages: 8


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonsoir,
    Vous n'avez besoin d'aucun diplôme pour ouvrir une pension pour chevaux.
    Je ne suis pas sure de la réponse de François, car si on fait les choses en régle, il faut déclarer sont établissement au haras et les haras demande quel diplôme équestre on a, peut etre les lois on changés, mais moi à l'époque (il y a plus de 20 ans maintenant) il nous fallait fournir les copies des diplomes équestre au haras et DDSV.Mais peut etre celà a changé...
    Je te souhaite une bonne continuation dans ton projet.

    Posté il y a 3 années #
  27. François
    Création d'une pension pour chevaux

    Serial Entrepreneur
    Messages: 5,879


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour loriane,

    Effectivement, vous avez raison, il y a une déclaration obligatoire aux haras nationaux pour tout détenteur de chevaux (donc y compris les simples pensions):
    http://www.aaciv.com/?p=964

    Mais je n'ai pas l'impression que la détention d'un diplôme soit obligatoire. Si Stéphanie, qui connait bien ce domaine, passe par là, elle pourra peut-être nous le confirmer.

    Posté il y a 3 années #
  28. Stephanie Calvin
    Création d'une pension pour chevaux

    Serial Entrepreneur
    Messages: 2,117


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    La déclaration aux HN est une obligations à tous les détenteurs d'équidés.

    Pour ouvrir une pension ou créer un élevage, pas besoin de diplôme particulier.

    Par contre, BPJEPS obligatoire pour enseigner quelque soit le niveau du cavalier.

    Posté il y a 3 années #
  29. cline1980

    Entrepreneur en herbe
    Messages: 1


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,
    je suis à la recherche de renseignements car j'ai le projet d'ouvrir une petite pension pour chevaux et des gites.J'ai un diplôme d'accompagnateur de tourisme équestre ce qui pourrait me faire un plus en accompagnant des balades.J'ai trouvé le lieux que j'achèterais avec ma mère mais je suis actuellement au chômage donc je me demandais si il était quand même possible d'obtenir un prêt dans ces conditions,si il y avait des aides possible pour la crétion et vers quels organismes me tourner pour me renseigner.
    En attente de vos réponses.
    Merci

    Posté il y a 3 années #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse

Vous devez être connecté pour poster.