Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » Le café des dirigeants » Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

  • Lancé il y a 4 années par Nathalie
  • Thèmes : ENTREPRENEURS, recherche d'emploi, entreprendre
  • Dernière réponse par Renate

  • »
  1. Nathalie
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Gentil administrateur
    Vallauris (06, France)
    Messages: 11,161


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    J'ai entendu des personnes en recherche d'emploi dire qu'elles voulaient supprimer toutes les traces sur le web de leur passé d'entrepreneurs "car cela pourrait leur nuire".

    Qu'en pensez-vous ? Estimez-vous qu'avoir été entrepreneur, même si cela n'a pas marché, puisse être préjudiciable ?

    Bonne journée,
    Nathalie

    Nouveau sur le forum ? Envie de vous faire connaître ? Remplissez votre profil
    Posté il y a 4 années #
  2. Jean-marie Chalot
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Membre habitué
    Vauréal (95, France)
    Messages: 87


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Je ne suis pas d'accord avec ceci.

    Echouer fait partie de la vie. On apprend beaucoup dans l'echec. Le tout est d'en prendre conscience et d'en tirer des conclusions.

    Bien sur l'échec est difficile à accepter. L'estime de soi en prend un coup.

    Mais, on peut aussi recadrer cet échec en y cherchant les points positifs pour l'avenir et s'en servir comme une force.

    On peut par exemple bannir certaines actions de ses comportements.

    A contrario, avoir échouer dans l'entrepreneuriat ne veut pas dire que tout ce que l'on a fait et mis en place est à "jeter". On a très certainement fait de belles choses durant cette periode.

    Cela peut donc être interessant de le mettre en avant sur un cv.

    Et enfin, l'échec n'est pas toujours lié à un manque de compétences de notre part. On en a souvent acquis des nouvelles qu'il faut la encore mettre en avant.

    Combien d'entrepreneurs ont échoué à leur première tentative et réussi à la suivante.

    Pour ce qui est de la légitimité vis à vis des recruteurs, je pense que si la personne a tiré les conclusions positives et négatives de cette aventure, elle pourra faire de cette periode un plus pour le recrutement.

    Très bonne journée,

    Posté il y a 4 années #
  3. Sandrine Secrea
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Membre passionné
    ARRAS (62, France)
    Messages: 206


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Je partage mon expérience : je cherche régulièrement des CDD à temps partiel pour compléter mon activité indépendante pendant les périodes creuses.
    Sur mon CV apparait cette activité, d'une part pour montrer que je ne suis pas à rien faire et d'autre part parce que j'en suis fière !

    Mon constat : je décroche beaucoup moins d'entretiens qu'avant le début de mon activité indépendante et lorsque j'ai la chance d'avoir un entretien, la principale interrogation du recruteur est de savoir si je vais être capable de supporter une hiérarchie.

    Résultat, je n'ai décroché aucun poste salarié... Du coup je pense qu'au delà de la notion d'échec, ce qui fait peur c'est l'image de liberté absolue de l'entrepreneur qui n'aurait aucune contrainte...

    J'ai hâte de lire d'autres témoignages :-)

    Posté il y a 4 années #
  4. Stéphane Pichet
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Membre sénior
    Moisdon-la-Rivière (44, France)
    Messages: 787


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Au delà de la notion d'échec, ce qui fait peur c'est l'image de liberté absolue de l'entrepreneur qui n'aurait aucune contrainte...

    Tout dépend du poste en question. Si c'est pour une place de manager, une expérience d'entrepreneur devrait être un avantage.

    Trop de recruteurs interprètent certains critères des candidats comme des failles potentielles, alors qu'ils pourraient être considérés comme des atouts.

    Stéphane Pichet
    Écrivain public – Correcteur – Télésecrétaire
    Web : https://www.myleniumscripta.eu
    Posté il y a 4 années #
  5. Lionel
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Membre sénior
    France
    Messages: 1,495


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    En effet, parfois les recruteurs, on se demande d'où ils sortent...

    Pour avoir subi quelques fois une sorte de mépris de la part de certains d'entre eux (comme les DRH d'ailleurs que je ne supporte pas) lorsque je débutais dans la vie professionnelle, je me suis toujours promis, un jour d'aller passer un ou deux entretiens en me faisant passer pour un chômeur.

    Et lui faire comprendre à la fin, qu'il n'est rien qu'un petit employé, que son petit pouvoir illusoire n'a pas plus de portée qu'un pet de lapin et qu'il pourrait bien un jour se retrouver de l'autre coté du bureau.

    Posté il y a 4 années #
  6. Sandrine Secrea
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Membre passionné
    ARRAS (62, France)
    Messages: 206


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Pour l'anecdote, je postule sur des postes d'assistante administrative uniquement sur des CDD courts et à temps partiels.

    L'année dernière, j'avais repéré un poste à 5 mn à pied de chez moi pour assurer l'accueil téléphonique d'une structure et aider la secrétaire en place qui était débordée.
    Cette secrétaire était présente aux entretiens et le feeling était plutôt bien passé avec elle.

    Je la croise quelques temps après,et là, elle me dit avoir lourdement insisté pour que je sois choisie mais que le DRH a refusé parce qu'il avait peur que le but caché de ma candidature soit de prendre sa place !

    J'avais pourtant été très claire pendant l'entretien sur mes motivations et sur mon ambition qui était de développer mon activité indépendante. Je me demande bien ce qui leur passe dans la tête par moment !

    Posté il y a 4 années #
  7. Jean-marie Chalot
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Membre habitué
    Vauréal (95, France)
    Messages: 87


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    +1 Lionel en grande partie.

    Je dirais que parfois, il serait utile de rappeler à certains DRH et divers recruteurs de rechercher les talents et opportunités de recruter la personne qu'ils ont en face d'eux plutôt que d'accentuer sur les points faibles, qu'on a tous, désolé pour ceux qui en doutaient ;-), et les menaces.

    Bref, pour ceux qui connaissent, le SWOT peut être un outil utile pour le recrutement également et à mon sens trop peu utilisé.

    Bonne journée,

    Posté il y a 4 années #
  8. Lionel
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Membre sénior
    France
    Messages: 1,495


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Les DRH sont pour moi des erreurs du monde de l'Entreprise.

    J'en ai connu plusieurs, hommes et femmes, tous plus humainement infâmes les uns que les autres.

    Je ne sais pas, mais ils doivent soit avoir un gêne qui diffère du reste de la population et être sélectionnés pour ça, soit être spécialement formés pour devenir des machines à détruire le personnel.

    J'avais à chaque fois, face à eux, la lourde sensation d'être un pion sur un jeu de société.

    Insupportable.

    Posté il y a 4 années #
  9. Stéphane Pichet
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Membre sénior
    Moisdon-la-Rivière (44, France)
    Messages: 787


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    L'anecdote de Sandrine témoigne de l'égo surdimensionné de certains recruteurs. C'est un vrai problème pour les candidats et aussi pour eux, car ils se passent bêtement de personnes de valeur.

    Posté il y a 4 années #
  10. Celine D.
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Membre habitué
    Nancy (54, France)
    Messages: 73


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Je ne cherche pas particulièrement un emploi fixe ou un CDD dans mon domaine de compétence. Je sais ce que pensent les gens du milieu de la pâtisserie d'une FEMME qui a obtenu son CAP en formation ADULTE, soit sur une durée d'un an, sans avoir réellement suivi de formation continue en entreprise.
    Personnellement, je n'ai pas honte de ce que je fais, car ce n'est pas forcément facile, que ce soit la fabrication à domicile ou la vente sur les marchés (ça c'est vraiment très particulier).
    Mais je pense que chaque cas de figure est différent. Peut être que certains anciens entrepreneurs ne veulent pas montrer leur passé, car rechercher un emploi par la suite, c'est montré qu'on est dans l'échec, celui de ne pas avoir réussi seul. L'employeur pourrait alors penser qu'on est incapable dans notre domaine de compétence.
    Je pense que chaque métier est différent, qu'on peut tirer profit de tous les postes et tous les statuts, mais tout le monde ne voit pas les choses de la même façon.

    Posté il y a 4 années #
  11. Stéphane Pichet
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Membre sénior
    Moisdon-la-Rivière (44, France)
    Messages: 787


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Je pense que chaque cas de figure est différent.

    Oui Céline, en théorie, et la différence peut être épanouissante pour tout le monde. Dans la pratique, on continue inlassablement de coller des étiquettes aux gens. Résultat : ces personnes culpabilisent. L'échec n'est pas synonyme d'incompétence. Au contraire, il est enrichissant pour les plus motivés. Il peut être cependant préjudiciable pour les entrepreneurs demandeurs d'emploi. Celui ou celle qui n'a pas connu l'échec n’existe pas. Les recruteurs devraient garder cela à l'esprit.

    Posté il y a 4 années #
  12. Liliana
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Membre passionné
    Messages: 488


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,
    On se met quelques fois en situation de confrontation face au d'autres entreprises et ce, malgré nous. Les coups bas sont nombreux et les tendances des prix sont à la baisse.

    Mon ancien employeur étant un gros joueur dans l'industrie et l'entreprise portait son nom. Le frère du propriétaire qui n'était pas dirigeant mais travaillait pour l'entreprise à titre de technicien était en conflit avec un des cadres de l'entreprise. Cette situation l'on poussé a vouloir changer d'employeur. Évidemment, personne n'a voulu l'embaucher et ce malgré sa grande expertise, son nom de famille le suivait. Il n'a eu d'autre choix que de se réorienter!

    Posté il y a 4 années #
  13. Thierry Guyot
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Membre sénior
    FAJOLES (46, France)
    Messages: 725


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour

    Je sais bien qu'on aime pas trop les entrepreneurs en France, mais je suis très à l'aise avec mon statut et je n'en ai pas du tout honte. J'aurais plutôt honte d'être un parasite vivant aux crochets de la société de manière volontaire et organisée.

    ++
    Thierry

    Posté il y a 4 années #
  14. Lionel
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Membre sénior
    France
    Messages: 1,495


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    être un parasite vivant aux crochets de la société de manière volontaire et organisée.

    lol Thierry !

    Mais c'est presque un métier ! Connaître toutes les combines et faire les démarches pour qu'elles aboutissent à tous les coups, demande du temps, de l'investissement et un certain savoir faire qui devrait être reconnu par le Répertoire des Métiers... ;)

    Ils devraient même passer le SPI tiens !

    (Allez, j'arrête, je suis méchant) :)

    Posté il y a 4 années #
  15. Celine Lieffroy
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Membre sénior
    La Roche-aux-Fées (35, France)
    Messages: 3,084


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Pour ma part, après mon dépôt de bilan, je n’ai eu aucun mal à retrouver du travail. J’ai été choisi, car j’avais été à mon compte et que cela supposait que j’avais une forte capacité de travail et de l’autonomie. C’était pour un poste de secrétaire pour un CDD de 6 mois que je n’ai pas renouvelé pour recréer une nouvelle activité.
    Là, ils étaient moins contents, déjà…

    Cela a été extrêmement difficile pour moi de rentrer dans une organisation de travail qui m’était imposée. Je n’ai tenu, je pense, que parce que c’était un CDD et que j’avais besoin du chômage.

    Posté il y a 4 années #
  16. Nathalie
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Gentil administrateur
    Vallauris (06, France)
    Messages: 11,161


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Merci pour vos témoignages :-) C'est très instructif. Spontanément, j'ai eu un peu la même réaction que Jean-Marie et Stéphane mais je me doutais bien que ce n'était pas si simple et qu'il y a encore de vrais blocages.

    La différence devrait être un plus, la richesse du parcours d'un entrepreneur aussi. Heureusement qu'il y a des exemples contraires comme celui de Céline :-)

    Posté il y a 4 années #
  17. aka74

    Nouveau Membre
    Messages: 3


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Je trouve étrange le mépris affiché par certains pour les DRH alors qu'ils accusent ces mêmes DRH d'être méprisant.
    Un peu contradictoire comme attitude.

    Mais revenons au sujet.

    Le problème n'est pas de savoir si l'on est passé par la case entrepreneur ou non, mais de savoir se vendre (qui est different de vendre son entreprise ou ses services ou produits).

    Or, je pense, un entrepreneur qui recherche du travail le fait parce que sa boite n'a pas fonctionné.
    Que pour lui c'est un échec... et qu'il le porte tout simplement sur lui.

    Alors oui, il y a toujours le copain du beau frère qui a eu une mauvaise expérience, mais peut on en faire une règle?

    Tout dépend la manière de vendre son échec (mais si pour soi c'est un échec, on part déjà perdant)

    Indépendant, je me suis rapproché de boites de consulting au cas ou (baisse d'activité)... et tous sont plutôt emballé par le coté indépendant... ils sont assez certains qu'envoyer un freelance en clientèle ne posera pas trop de problème.
    Je vous avoue que je n'ai pas eu encore à le faire, mais les 1ers contacts ont été plutôt positif

    Edit: pour ma part j'ai déjà préparé en partie un discourse en cas de plantage, ce qui me laissera le temps de le tester auprès de DRH si j'en rencontre lors de salon ou autre.
    Mieux vaut le préparer en haut de la vague quand on a la pêche, plutôt qu"en bas de la vague lorsque la boite ferme... l'état d'esprit est différent.

    Posté il y a 4 années #
  18. Lionel
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Membre sénior
    France
    Messages: 1,495


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Aka74,

    Posez-vous la question de savoir pourquoi je les méprise.

    Action / Réaction.

    Je ne méprise pas les gens par hasard.

    Il n'y absolument rien de contradictoire là-dedans.

    Il n y a que Jésus pour tendre la joue droite après s'en être pris une bonne sur la gauche.

    Et les "certains", gardez-les pour vous, surtout quand vous visez quelques en particulier.
    Parce que oui, c'est moi que vous visez, et les "certains" parsemés par ci par là, sont aussi méprisants que le reste.

    Posté il y a 4 années #
  19. moissan

    Membre passionné
    Angouleme (16, France)
    Messages: 369


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    les employeurs moyens veulent des gens dociles pas forcement très performant mais facile a commander ... un ancien entrepreneur , qu'il ait reussi ou pas n'est pas dans la bonne case ... si il n'a pas reussi c'est soit parce qu'il est nul ... soit parce qu'il en veut trop ... le resultat est le même ce n'est pas le bon a employer

    peut d'employeur font le bon raisonement : celui qui a été entrepreneur et n'a pas reussi n'est pas forcement nul de A a Z il a simplement pas reussi parce qu'il ne sait pas tout du premier coup : il peut etre très competant dans son vrai metier , et insuffisant dans ce qu'on exige helas a un entrepreneur

    la situation actuelle est grave : quelqu'un hautement competant dans son metier echoue très rapidement si il n'est pas bon en administratif ... un nul de chez nul dans son metier mais bon en administratif et même plus bon en magouille a toute ses chances

    j'ai vraiment l'impression qu'on est dans un monde qui ne favorise pas le meilleur ... et je ne critique pas ceux qui en profitent ... je critique surtout ceux qui gouvernent sans comprendre ce qu'il font

    Posté il y a 4 années #
  20. Celine Lieffroy
    Avez-vous honte d'être entrepreneur ?

    Membre sénior
    La Roche-aux-Fées (35, France)
    Messages: 3,084


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    En fait, en lisant les propos sur les DRH, je me dis qu’il y a surement une différence entre :

    Le fait de rechercher un poste dans une grande entreprise et de passer par un DRH qui aura certainement du mal à comprendre l’intérêt d’embaucher un salarié ancien entrepreneur qui ne rentre pas sa grille de lecture ;

    Le fait de rechercher un poste dans une PME où au final la décision sera prise par l’entrepreneur lui-même qui comprendra certainement mieux son intérêt d’embaucher un salarié ancien entrepreneur et n’aura pas la même grille de lecture.

    Posté il y a 4 années #
  21. Renate

    Membre habitué
    Belfort (90, France)
    Messages: 27


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Pour revenir au sujet initial, j'imagine tout à fait que certains aient peur de dire qu'ils ont échoué dans leur entreprise, mais on peut tirer du bon de toute expérience, tout est question de point de vue et se savoir se "vendre" comme dit plus haut.

    Quelque soit le préjugé du recruteur, c'est au candidat de lui "raconter une histoire" pour lui montrer par exemple quels points forts cette expérience a mis en relief (meilleure organisation, sens des responsabilités, COURAGE!, audace ...), points qu'il n'aurait pas travaillé sans passer par les moments difficiles de la vie d'entrepreneur.

    D'ailleurs le recruteur demande souvent de raconter un échec professionnel en entretien d'embauche, pour voir notre capacité d'analyse, et capacité à rebondir.

    Quant à la peur du manque de liberté, de la soumission aux horaires, à la hiérarchie (j'ai entendu ça lorsque je suis passée d'un poste de commerciale terrain à un poste au siège!), on peut justifier le fait de retourner à une vie de salarié plutôt que de chef d'entreprise par l'envie de se (re)poser, de ne plus être le seul conducteur du train. Parce que oui, un poste de patron est bien plus compliqué qu'un poste de salarié, contrairement à ce qu'il peut penser.

    Boutique d'accessoires de pâtisserie www.patissea.com
    Posté il y a 4 années #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse

Vous devez être connecté pour poster.