Création entreprise | Auto-Entrepreneur | Entrepreneuriat | Conseils entrepreneurs et conseils créateurs entreprise

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur & forum création d'entreprise

Le forum de référence des Entrepreneurs et Auto-Entrepreneurs pour discuter, échanger, apprendre et partager ses meilleurs conseils !

Créateurs d'entreprise, entrepreneurs, passionnés d'entrepreneuriat,

Participez maintenant au forum Entreprise & Entrepreneurs !

Inscrivez-vous gratuitement, présentez-vous et participez aux discussions !

Ce qui vous attend sur le forum Entreprise & forum Entrepreneur :


» Cliquez-ici pour vous inscrire ».

Forum Entreprise & Entrepreneur : Forum entrepreneur, forum création d'entreprise, forum auto-entrepreneur » Accueil des Membres » A-E freelance à domicile et en institut : légal ou pas ?

A-E freelance à domicile et en institut : légal ou pas ?

  • Lancé il y a 8 années par Mathilde Perso
  • Thèmes : coiffeuse freelance, coiffeuse en institut, coiffeuse à domicile
  • Dernière réponse par Nelly

  • »
  1. Mathilde Perso

    Nouveau Membre
    Cannes (06, France)
    Messages: 2


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour à tous et toutes,

    tout d’abord merci à Gautier et tous les forumeurs pour les messages postés qui m'ont déjà aidés précédemment...

    J'ai une question simple, mais suivant l'interlocuteur (comptable, chambre des métiers, amis, et le n° vert des AE)

    Je suis actuellement coiffeuse diplomée avec BP en statut auto-entrepreneur. je travaille 2 jours par semaine à domicile (tous les samedis, et quelques heures le lundi)

    Une connaissance et amie, agrandi son espace bien-être (institut de beauté) et souhaite proposer la coiffure en prestation supplémentaire.

    Elle me propose de travailler dans cet espace 2 à 3 jours par semaine à 10,5 € de l'heure, moi ça me convient. les ous iraient donc dans sa caisse

    Elle a appelé la chambre des métier, qui lui répond que c'est interdit et serait considéré comme du travail dissimulé.

    Nous avons appelé notre comptable, il nous dit qu'a partir du moment ou j’exerce déjà une activité en coiffure à domicile, et que je ne travaille pas à temps complet chez elle (moins de 5 jours par semaine) il n'y a pas de soucis mais il faut impérativement justifier d'une activité en amont.

    Que ce soit pour elle ou pour moi, c'est plus intéressant financièrement (car elle ne pourrait pas me payer autant actuellement)

    et aucune des 2 souhaite faire un contrat de travail.

    Au n° vert du site lautoentrepreneur.fr , ils me disent à peu près la même chose que la chambre des métiers, mais ils m'ont raccrochés avant la fin de la conversation téléphonique.

    Mes amies coiffeuse ou prothésiste le font depuis 2009, certaines presque à plein temps, d'autres en complément de leur activité à domicile.

    La FNC me le déconseille aussi

    Sur M6 ils montraient que dans le bâtiment ça se fait souvent aussi et ça n'avait pas l'air illégal

    de plus, je suis consciente et l'institut aussi que si l'activité décolle dans 18 mois 24 mois, soit je deviens associée , soit je deviens responsable de cet espace coiffure mais avec une paye liée.

    Mais merde si j'ai envie. Y a t il un texte de loi qui l'interdit ?

    connaissez vous d'autres formules qui me permettraient de travailler dans cet institut légalement en tant que prestataire sous traitant ?

    ou une formule je loue l'espace coiffure + pourcentage sur le CA

    merci de vos éclaircissements
    Mathoune

    Posté il y a 8 années #
  2. Mary

    Membre habitué
    Belfort (90, France)
    Messages: 90


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,pour moi c'est bien du travail dissimulé car il n'ya pas de contrat et tu est payée en taux horaires et non plus en pourcentage sur les prestations.
    Je pense que ça coince car aucune de vous deux ne va reverser les charges sociales ( à moins que toi tu le fasse, mais du coup tu n'aura plus que 8euros pour toi de l'heure, ce ne serait pas plus rentable de travailler au pourcentage ? )

    Alors deux alternative : soit vous faites un contrat car dans ce cas tu n'es plus considérée comme AE mais salariée de l'espace bien être et l'argent qui te revient ne rentre pas dans ton Ca

    Soit tu veux rester "indépendante" et la il faut convertir ça en "contrat partenariat" et travailler sur un pourcentage reversé.

    Je peux surement me tromper, mais dans le domaine de l'esthétique on travail comme ça.

    Posté il y a 8 années #
  3. François
    A-E freelance à domicile et en institut : légal ou pas ?

    Serial Entrepreneur
    Reignac sur Indre (37, France)
    Messages: 5,879


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour,

    Je rejoins l'avis de Mary, et c'est votre comptable qui a raison: il n'y a pas de soucis, il faut simplement ficeler ce partenariat de manière correcte. Reprenons les différents points:

    Une connaissance et amie, agrandi son espace bien-être (institut de beauté) et souhaite proposer la coiffure en prestation supplémentaire.

    Aucun problème, vous pouvez très bien travailler pour elle en sous-traitance (surtout que vous avez le BP). Vous devez simplement pour cela établir un contrat commercial, ne pas être liée exclusivement à cette seule cliente et être réellement indépendante (ce qui est déjà votre cas). Entre parenthèses, les entreprises de nettoyage, de gardiennage, de maintenance travaillent dans les usines de cette façon depuis plus de 50 ans...

    Elle me propose de travailler dans cet espace 2 à 3 jours par semaine à 10,5 € de l'heure, moi ça me convient. les ous iraient donc dans sa caisse

    C'est là où ça ne va pas. Elle ne peut pas vous payer seulement 10,5 € de l'heure, ça ne couvre pas votre revenu et vos charges. Entendez vous sur un tarif normal, qui sera à mon avis plus proche de 20 ou 25 € (à voir en fonction des frais d'occupation du salon).

    et aucune des 2 souhaite faire un contrat de travail.

    Il faut quand même faire un contrat commercial. Le "tope là !" ça ne suffit pas, même entre amis ;-)

    Mes amies coiffeuse ou prothésiste le font depuis 2009, certaines presque à plein temps, d'autres en complément de leur activité à domicile.

    Il n'y a effectivement aucun problème.

    Sur M6 ils montraient que dans le bâtiment ça se fait souvent aussi et ça n'avait pas l'air illégal

    Un conseil... Heu non, plutôt deux:
    - évitez les reportages télé sur les entreprises,
    - ne prenez pas le bâtiment comme exemple de ce qu'il faut faire ;-)

    Par contre, appuyez-vous sur votre comptable qui me semble le mieux dans le coup par rapport à toutes les personnes que vous avez rencontrées.

    Posté il y a 8 années #
  4. Mathilde Perso

    Nouveau Membre
    Cannes (06, France)
    Messages: 2


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Je n'ai pas disparue.. et merci pour vos réponses, je suis toujours dans le flou artistique...

    en fait il faut trouver un accord pour que l'institut ne soit pas perdant financièrement par rapport à l'embauche d'un employé et surtout que moi je ne me mette pas dedans.

    l'idée du pourcentage sur mon CA est bonne mais pas adaptée dans ce cas car il faudrait que je fasse un CA très important pour qu'elle (l'institut) rentre dans ses frais d'apres les chiffres de son business plan

    mais comment ficeler un partenariat commercial, j'ai cherché sur le net des modèles même payant mais je n'ai pas trouvé de résultat.

    c'est casse pieds !

    en tout cas merci je me sens moins seule

    Posté il y a 8 années #
  5. François
    A-E freelance à domicile et en institut : légal ou pas ?

    Serial Entrepreneur
    Reignac sur Indre (37, France)
    Messages: 5,879


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour Mathilde,

    en fait il faut trouver un accord pour que l'institut ne soit pas perdant financièrement par rapport à l'embauche d'un employé et surtout que moi je ne me mette pas dedans.

    C'est quand même tout ce qu'il y a de plus classique en terme de sous-traitance...

    Partez à peu près du tarif d'une personne en intérim et ajoutez environ 20 à 25% pour être dans un tarif horaire convenable pour de la sous-traitance. Ce sera déjà une base de départ. À ajuster après une période d'essai.

    l'idée du pourcentage sur mon CA est bonne mais pas adaptée dans ce cas car il faudrait que je fasse un CA très important pour qu'elle (l'institut) rentre dans ses frais d'apres les chiffres de son business plan

    Je crois que vous vous compliquez la vie. Vous vendez des heures de prestation à votre cliente, celle-ci revend les prestations au tarif qu'elle souhaite à ses clientes. La différence entre les deux c'est sa marge.

    mais comment ficeler un partenariat commercial, j'ai cherché sur le net des modèles même payant mais je n'ai pas trouvé de résultat.

    On ne trouve pas tout sur le Net... Pourquoi ne pas envisager une petite formation à la CMA ou à la CCI pour comprendre ces mécanismes ?

    Sinon, il vous reste la possibilité de confier ça à votre expert comptable s'il s'y connaît un minimum en contrat commercial.

    Posté il y a 8 années #
  6. Loic Blanchon
    A-E freelance à domicile et en institut : légal ou pas ?

    Membre passionné
    Perpignan (66, France)
    Messages: 269


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    bonjour Mathilde je pense que le mieux et comme la dit François "d'établir un contrat commerciale " fixé avec votre amis un montant que vous lui verserait a la fin du mois (compensation financière du au charge)ceci va l allégé coté finance ;) libre a vous de fixé un tarifs arrangé vous aussi avec afin que vos presta ne soit pas trop cher par rapport a ses tarifs a elle , a savoir que se ne sera pas de l argent de perdu car votre amis apportera une nouvelle clientèle dans sont institut et la personne coiffé ira du coté esthétique et inversement

    vous serait toute les deux gagnante , il faut voir le coté positive si vraiment cela fonctionne bien dans se cas la elle pourra vous embauché en tant que responsable.
    si vous voulez sa vous permettra de testé vos idées

    Loïc Blanchon

    http://www.idcoiff.com
    Posté il y a 8 années #
  7. François
    A-E freelance à domicile et en institut : légal ou pas ?

    Serial Entrepreneur
    Reignac sur Indre (37, France)
    Messages: 5,879


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Merci Loïc ;-)

    Posté il y a 8 années #
  8. Nelly

    Nouveau Membre
    Chateaubriant (44, France)
    Messages: 1


    Connectez-vous pour envoyer un message privé.

    Bonjour à tous et à toutes,

    Apres avoir lu vos commentaires je souhaiterais être plus éclairé,
    alors pour ma part je suis actuellement en micro entreprise en prothèsiste ongulaire et en extension de cils à domicile.

    Je souhaiterais aussi travailler en free lance chez des coiffeurs, institut de beauté... (quelque jours dans la semaine) afin d'avoir un meilleure chiffre d'affaire avec l'effet la crise,les prestations esthétique deviennent secondaires.

    Pour cela je voudais savoir comment m'incrire ou comment me faire connaitre chez ses professionnels?

    Ou est ce à moi d'aller frappé à leur porte?

    Comment dois-je facturer les prestations?

    par exemple:si je facture 40€ en prestation onglerie pour la cliente et je verse 10%de ceci à la gérente du salon de coiffure(car cela lui payera une partie de son locale) , cela est il correct?

    S.V.P pouvez vous m'aider.
    Merci d'avance pour vos réponses.

    Nelly

    Posté il y a 7 années #

Fil RSS de ce sujet.

Ecrire une réponse

Vous devez être connecté pour poster.