Est-il réellement pertinent de déposer sa candidature pour obtenir un label “Made in France” ? Existe-t-il des labels réellement crédibles ? Comment éviter une mauvaise publicité liée à une utilisation inappropriée du “Made in France” ?

Voici quelques explications pour y voir plus clair et faire les bons choix stratégiques pour votre entreprise à l’occasion de la semaine spéciale “Made in France” du 9 au 16 juillet 2013 sur Gautier-Girard.com :

Labels d’entreprise : le made in france

Existe t-il un seul et unique label “Made in France” ?

L’utilisation de l’expression “Made in France” fait référence au code douanier. Mais en pratique,  il faut distinguer deux éléments :

  • les labels
  • les opérations marketing des entreprises

En réalité, il n’existe pas énormément de labels qui attestent du “Made in France”.  Dans la majorité des cas,  il s’agit de logos et de communications créées par les entreprises elles-mêmes…parfois à juste titre, parfois moins.

Le label “Origine France Garantie”, créé en mai 2011, permet toutefois de valider le respect d’un cahier des charges concernant la production en France. Une réflexion est également menée pour construire la “marque France”. (source)

Quelles sont les conditions pour obtenir le label “Origine France Garantie” ?

Deux conditions cumulatives sont retenues :

  • 50 % au moins du prix unitaire doit être acquis en France
  • le produit prend ses caractéristiques essentielles en France

Concrètement, cela veut donc dire qu’acheter un produit “Origine France Garantie” est bénéfique à l’économie nationale.

A ce jour, plus de 300 entreprises ont obtenu ce label, après un contrôle effectué par un organisme indépendant.

Est-il possible de communiquer sur le Made in France sans avoir de label ?

Oui,  mais vous avez tout intérêt à afficher une transparence totale et à pouvoir  prouver ce que vous avancez.

Votre positionnement doit refléter un engagement véritable, faute de quoi votre éthique professionnelle et votre crédibilité vont être remise en cause. Ne prenez pas le risque de ruiner votre réputation pour avoir communiqué un peu trop rapidement sur un engagement qui ne correspond pas à la réalité !

Crédit photo : merci à Marcia Taylor

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement