Les entrepreneurs en solo et les dirigeants de petites entreprises ont bien conscience de vivre
une aventure qui demande une implication totale à chaque seconde. Mais au-delà de leur
sous traitancesavoir-faire et de leur polyvalence, ils peuvent parfois se sentir submergés par la multitude des tâches à gérer qui n’ont pas toujours une relation directe avec leur coeur de métier
(comptabilité, planification, communication….).

Si vous êtes confrontés à une telle masse de travail et que vous vous demandez comment
optimiser votre budget et stimuler vos ventes, il est sans doute temps que vous vous
intéressiez de plus près à la sous-traitance. Pour l’instant, la force de votre petite entreprise
est sa réactivité et sa proximité, qui lui permet de s’adapter avec dynamisme et flexibilité aux
attentes du marché. Mais pour rester compétitif, il est souvent judicieux de sous-traiter les
tâches périphériques à votre métier.

Prenons l’exemple de la communication. Créer et diffuser le bon message, construire des
réseaux fiables, choisir les meilleurs canaux publicitaires, s’assurer de l’efficacité et de la
rentabilité de la campagne…demande beaucoup d’investissement personnel en temps et en
argent. Si vous n’avez aucune expérience dans ce domaine, ou tout simplement vous n’avez
pas la possibilité de vous y investir suffisamment, vous risquez d’engloutir votre budget pour
un bénéfice minime. Au final, vous risquez même de perdre de l’argent par rapport à ce que
vous aurait coûté les services d’une agence de marketing ou d’un prestataire spécialisé. Si vous
ciblez des canaux de communication adaptés à la taille de votre entreprise et à ses capacités
de financement (presse locale, diffusion de communiqués de presse auprès d’un réseaux
de journalistes ciblés, internet….), vous allez vite bénéficier d’un retour sur investissement
performant.

Dans le même genre, rien ne vous empêche de sous-traiter tout ou partie de la comptabilité,
ou de faire appel à une agence de gestion patrimoniale qui vous aidera à optimiser la fiscalité
de votre entreprise. Cela peut vous éviter le stress et l’énervement qui entourent en général
le fastidieux remplissage de la déclaration d’impôt, mais aussi vous permettre de trouver
des solutions fiscales séduisantes. Trop d’entrepreneurs en micro ignorent notamment qu’il
existe un dispositif, déductible des impôts, qui peut diminuer le montant des charges tout
en constituant une épargne viagère disponible au moment de la retraite. Si si, c’est vrai :
tapez “Loi Madelin” sur votre moteur de recherche favori et vous trouverez des pistes sur ce
sujet…

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement