Les entrepreneurs ont pris conscience de l’importance de s’inscrire dans une démarche éthique respectueuse de l’environnement.  Au-delà des convictions et des valeurs personnelles, il y a aussi une vraie demande de la part des clients, qu’ils soient des professionnels ou des particuliers.

Tous les secteurs d’activité sont concernés et les dernières études montrent d’ailleurs des chiffres étonnants !

A l’occasion de la semaine de l’Entrepreneuriat Durable du 21 au 28 mai 2013 sur Gautier-Girard.com, découvrez les grandes tendances de fond qui vont durablement changer le comportement de vos clients.

Entrepreneuriat durable en 2013

Le POPAI a dressé le bilan pour l’année 2012 dans le secteur de la promotion sur le lieu de vente (PLV).  89% des acteurs de ce marché publicitaire (animations sur le lieu de vente, présentoirs, kakémonos, affiches, banderoles….)  ont choisi d’intégrer le développement durable dans l’organisation de leur entreprise.

Des actions concrètes ont été mises en places pour deux raisons essentielles :

  • les convictions personnelles (73 %)
  • la demande des clients (69 %)

Et si 69 % des entreprises exigent que leurs partenaires commerciaux soient engagés dans une démarche de développement durable, c’est tout simplement parce que cela crée un avantage concurrentiel important lorsqu’il s’agit de vendre en BtoB comme en BtoC.

Si l’on regarde la vente aux particuliers, la tendance est notamment très claire : 71%  des Français déclarent privilégier les produits respectueux de l’environnement et/ou du développement durable lorsqu’ils effectuent leurs achats  (source).

Focus sur 2 tendances clés :

La consommation collaborative

Longtemps marginale, la consommation collaborative s’impose comme un mouvement fort pour 2013 et pour les années à venir.

Les résultats du rapport réalisé par l’ADEME et publié en avril derniers sont éloquents :

Loin d’être un phénomène de mode, la consommation collaborative est amenée à se développer : la crise qui perdure et le développement des nouvelles technologies de l’information favorisent la recherche d’économies et d’échanges entre les personnes.

Concrètement, il s’agit aussi bien de covoiturage, de la participation à des achats groupés, de la location ou de la vente de biens, de la participation à une AMAP (association pour le maintien d’une agriculture paysanne)….

Vous connaissez d’ailleurs certaines entreprises qui ont réussi à s’imposer sur ce marché comme le BonCoin : créée en 2006, cette société génère aujourd’hui plus de 400 millions d’euros de chiffre d’affaires (source).

Le “bio”

Voilà quelques chiffres explicites :

  • en moyenne, le secteur des cosmétiques biologiques / naturels enregistre une croissance de 20 % par an en Europe
  • 2/3 des Français ont consommé des produits bio en 2012 (dont au moins 1 fois par mois pour 4 Français sur 10)
  • 50 % des Français déclarent acheter des produits biologiques autres qu’alimentaires
  • 44 % des 35-49 ans sont des acheteurs de produits bio (source)

 Crédit photo : merci à wakingphotolife

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement