Où installer votre entreprise ? Quel est le meilleur emplacement et que faut-il regarder ? Le lieu de domiciliation de votre  entreprise et l’emplacement de votre bureau/de votre local commercial ne doit pas être laissé au hasard !

Pour vous aider à faire votre choix, voici 5 critères à prendre en compte pour prendre la bonne décision :

Ce dossier est réalisé à l’occasion des 3 journées de l’Immobilier d’Entreprise du 18 au 20 juin 2014 sur Gautier-Girard.com.

Installer son entreprise : comment faire le bon choix ?

1)  Votre projet de vie

Chaque création d’entreprise correspond à un projet de vie spécifique.

Il y a ceux/celles :

  • qui veulent simplement créer une activité complémentaire à leur activité salariée
  • qui ont des perspectives de développement rapide
  • qui veulent changer radicalement de mode de vie en allant s’installer à la campagne (à ce sujet voir le dossier “Entreprendre à la campagne” )
  • qui souhaitent entreprendre en couple
  • qui créent pour travailler en solo, à domicile, et moduler plus facilement leur planning
  • qui ont besoin d’échanger au quotidien avec les autres
  • qui sont célibataires ou en couple, avec ou sans enfants
  • ….

Vos propres contraintes personnelles et vos aspirations vont influencer le choix d’emplacement de votre entreprise.

2) L’impact de votre domiciliation sur le montant de la CFE  ou sur la fiscalité de l’entreprise

Toutes les entreprises doivent payer la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE), y compris les auto-entrepreneurs.  Or le lieu de domiciliation de votre entreprise va avoir un impact direct sur le montant de votre CFE.  Il peut en effet varier considérablement d’une commune à l’autre. Il n’est donc pas inutile de vous renseigner au préalable auprès de centre des impôts des entreprises dont vous dépendez pour faire ensuite quelques comparatifs. Dans la même logique, si vous choisissez de domicilier votre entreprise dans un centre d’affaires, pour éviter par exemple d’avoir à communiquer votre adresse personnelle à vos clients, pensez à comparer les cotisations minimales de CFE en fonction des endroits choisis.

A contrario, vous pouvez bénéficier d’un allègement de la fiscalité de votre entreprise selon son lieu d’implantation (sous certaines conditions) .  C’est le cas notamment si vous vous installez dans :

  • une zone d’aide à finalité régionale (AFR)
  • un bassin d’emploi à redynamiser (BER)
  • une zone de revitalisation rurale (ZRR)
  • une zone franche urbaine (ZFU)

3) Locaux commerciaux : dynamisme de la zone de chalandise et coût des loyers

Même si vous avez une idée de business à fort potentiel, vous pouvez vous planter complètement si vous ne choisissez pas le bon emplacement pour votre local commercial.

En fonction de votre activité (surtout si vous avez une boutique), vous pouvez avoir besoin de vous trouver dans une artère passante. Allez dans les rues et regardez le comportement des clients potentiels : vous remarquerez vite qu’ils s’éloignent rarement des grands axes commerçants. Si vous vous installez dans une petite ruelle, même à proximité d’une zone passante, vous risquez d’avoir de vraies difficultés à faire venir les clients.

Reste le problème du coût des loyers, du droit au bail ou de l’achat d’un local commercial.  L’attractivité de la zone d’implantation (et donc le potentiel de ventes) peut vous permettre d’amortir beaucoup plus rapidement l’investissement initial.  Vous pouvez aussi trouver un bon compromis en vous installant par exemple dans une ville plus petite mais dynamique (il y a souvent de belles opportunités).

Il vous faudra dans tous les cas prévoir les financements pour lancer ensuite votre activité (publicité, etc…) donc vous ne devez pas vous retrouver avec une trésorerie tendue dès le départ. 

4) Structures existantes

Y a t-il des structures d’accompagnement d’entreprises là où vous projetez de vous installer ? Quelles sont les infrastructures environnantes (train, aéroport…) ? Y a t-il des réseaux d’entrepreneurs, des pépinières, des espaces de coworking, des centres d’affaires ?

En fonction de votre activité et de votre personnalité, le fait d’avoir accès facilement à différentes structures de l’entrepreneuriat peut être très important.

5) Perspectives de développement pour votre entreprise

Certains créateurs visent le lancement d’une activité secondaire, qui n’a pas vocation à se développer. Si ce n’est pas votre cas, il peut être judicieux d’anticiper les perspectives de développement de votre entreprise.

Se lancer par exemple dans un pôle de compétitivité (qui va donc rassembler des entreprises, des laboratoires de recherche et des établissements de formation sur une thématique ciblée) peut être un vrai plus pour l’avenir de votre business.

Et vous, comment avez-vous procédé pour trouver le bon emplacement pour votre  entreprise ?

 Crédit photo : merci à Paolo Margari
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement