FOVI, l’arnaque aux Faux Ordres de Virement International, compte de plus en plus de victimes parmi les entreprises françaises, et notamment parmi les petites structures.

Si 2 300 plaintes ont été enregistrés en 5 ans, le préjudice serait en réalité beaucoup plus important : les entreprises s’abstiennent le plus souvent de porter plainte pour ne pas nuire à leur image de marque.

Focus sur une escroquerie qui se développe massivement… pour ne pas tomber dans le panneau !

FOVi : arnaque au changement de RIB

FOVI, l’escroquerie au changement de RIB

Le mécanisme de cette arnaque est bien rodé…

Elle comporte deux aspects. Il peut s’agir :

Voici comment fonctionne l’escroquerie au changement de RIB.

Un de vos salariés reçoit un appel ou un e-mail de la part d’un de vos fournisseurs qui veut préciser ses nouvelles coordonnées bancaires et qui réclame le paiement d’une facture (ou la réalisation d’une opération financière urgente).

Quand le virement est réalisé, le piège se referme : l’escroc qui s’est fait passer pour votre fournisseur encaisse tranquillement l’argent sur son compte, le plus souvent à l’étranger.

Cette arnaque réussit pour plusieurs raisons :

  1. Le coup de bluff est impeccablement mis en œuvre : les escrocs se renseignent sur votre entreprise, sur son fonctionnement, sur vos fournisseurs, sur vos salariés et sur vous… Le ton employé est aussi toujours très persuasif et convaincant car ils donnent des éléments qui tendent à prouver leur crédibilité.
  2. Les escrocs visent les collaborateurs qui peuvent réaliser des virements : comptabilité, secrétariat, services trésorerie…
  3. L’absence de prévention et d’informations sur cette escroquerie dans votre entreprise.

Quelles sont les précautions à prendre ?

La police nationale (source) donne une liste de bonnes pratiques à adopter pour diminuer considérablement les risques :

  • rappeler le principe de prudence à vos salariés concernant les réseaux sociaux pour qu’ils ne divulguent pas d’éléments concernant le fonctionnement de votre entreprise
  • mettre en place des actions de sensibilisation sur ce type d’arnaque auprès des salariés (et de leurs remplaçants !) susceptibles de faire un virement
  • pour tous les paiements internationaux, imposer des procédures de vérification et de signatures multiples
  • saisir soi-même, directement, l’adresse du donneur d’ordre, lorsqu’il s’agit de réaliser un virement international
  • avoir un système de sécurité informatique à jour
  • redoubler de vigilance dans les périodes sensibles : jours de paiement des loyers, congés scolaires et jours fériés

Que faire si vous êtes victime d’une FOVI ?

Il n’y a que deux choses à faire :

  • contactez votre banque, faites opposition en lui expliquant la situation et demandez le retour des fonds
  • déposez plainte auprès de la police et de la gendarmerie (fournissez-leur le plus d’éléments possible)

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Brian Westcott 
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement