Vous envisagez de postuler à une offre de marché public ou vous hésitez encore à le faire ? Avant de répondre à un appel d’offres, voici ce qu’il vous faut savoir pour éviter les mauvaises surprises.

 TPE et appels d’offres

Une préparation en amont

Avant de vous lancer, prenez le temps nécessaire pour préparer votre candidature. Même si vous êtes un entrepreneur expérimenté, habitué à prospecter et à vous adapter à la demande, vous risquez d’être un peu déconcerté par les règles « administratives » qui encadrent le fonctionnement des appels d’offres.

Jargon et sigles rebutants, formulaires à foison et paperasse en tout genre…..sont souvent autant de freins à la candidature des TPE. Il vous faut donc commencer par vous familiariser avec cet environnement spécifique et lister les différents éléments qui vous seront nécessaires pour présenter votre candidature.

Cette préparation est d’autant plus importante qu’une pièce manquante ou un vice de forme peuvent disqualifier votre candidature ou le contenu de votre offre !

Anticiper les délais de paiement

Lorsque vous êtes prestataire ou fournisseur pour une administration, vous bénéficiez d’un avantage indéniable : la garantie d’être payé.

Mais attention à anticiper les délais de paiement au niveau de la trésorerie de votre entreprise, car les factures ne seront jamais réglées à échéance.

L’article 98 du Code des Marchés Publics prévoit notamment :

Le délai global de paiement d’un marché public ne peut excéder :

1° 30 jours pour les services de l’Etat et ses établissements publics autres que ceux ayant un caractère industriel et commercial, à l’exception de ceux mentionnés au 2°, pour les collectivités territoriales et les établissements publics locaux ;

2° 50 jours pour les établissements publics de santé et les établissements du service de santé des armées.

Le dépassement du délai de paiement ouvre de plein droit et sans autre formalité, pour le titulaire du marché ou le sous-traitant, le bénéfice d’intérêts moratoires, à compter du jour suivant l’expiration du délai.

Des engagements fixés de façon unilatérale

Il est très important de vérifier la portée des engagements que vous prenez lorsque vous présentez votre candidature car,à partir du moment où vous apposez votre signature, cela signifie que vous avez accepté toutes les clauses incluses dans les pièces du marché (charges techniques ou administratives….).

Et vous ne pouvez pas émettre de réserves !

Des clients (trop ?) fidèles

En règle générale, les établissements publics sont des clients fidèles : vous avez donc l’assurance de vous engager dans un partenariat sur le long terme.

Mais cet avantage peut aussi jouer en votre défaveur. Avant de proposer votre candidature, vous avez intérêt à vérifier s’il y a une réelle ouverture à la concurrence ou si c’est la même entreprise qui remporte systématiquement le marché. Vous aurez ainsi une meilleure idée de vos chances et de l’angle d’attaque à adopter pour proposer une offre réellement pertinente.

Et vous ? Avez-vous déjà présenté votre candidature pour un appel d’offres ? Quels sont les obstacles que vous avez pu rencontrer ?

Crédit photo : merci à myheimu

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement