Connaissez-vous l’adage “le client est roi” ? Il est tellement célèbre qu’il est parfois considéré comme étant la règle absolue à suivre afin de réussir à vendre et à fidéliser les clients.

Les créateurs d’entreprise qui y dérogent ont vite tendance à culpabiliser… Et certains clients de mauvaise foi savent très bien l’utiliser pour tenter d’en obtenir toujours plus.

Cependant, il est important de garder une réalité à l’esprit : non, le client n’est pas roi ! Il faut bien sûr tout mettre en place pour le satisfaire mais attention à ne pas vous laisser embarquer dans une relation professionnelle manifestement déséquilibrée.

Le piège du client roi

Posez vos limites dès le départ

Dites merci à votre devis et à vos CGV ! Ce sont de précieux outils pour vous permettre de clarifier dès le départ les conditions dans lesquelles vous allez travailler.

Votre client doit savoir que non, vous n’avez pas à :

  • lire vos e-mails ou à répondre au téléphone le dimanche matin à 7 heures pour effectuer en urgence un travail pour avant-hier,
  • à diviser votre tarif par deux parce qu’il n’a finalement pas le budget nécessaire pour vous payer correctement,
  • à effectuer gratuitement des tâches qui n’étaient pas prévues dans votre contrat initial,
  • à accepter de rallonger le délai de paiement,
  • ….

Ne dévalorisez pas vos compétences ou votre travail

Si vous venez de créer votre entreprise, vous connaissez probablement une période de doutes, surtout si vous avez des difficultés à trouver de nouveaux clients. Mais ce n’est pas une raison pour vous dévaloriser et pour accepter d’être traité comme un entrepreneur au rabais.

Respectez-vous votre client ? Oui ? Alors exigez d’être respecté en retour. En vous laissant imposer des relations de travail déséquilibrées, vous donnez implicitement à votre client la permission d’aller toujours plus loin. A la longue, vous serez forcément perdant.

Ne croyez pas non plus que vous réussirez à fidéliser ce type de clients en vous pliant à toutes leurs volontés. Ils trouveront en effet toujours quelque chose à redire…

N’ayez pas peur de perdre un client

En refusant d’appliquer l’adage “le client est roi” en toutes circonstances, vous allez perdre certains clients. C’est la règle du jeu.

Mais au-delà du chiffre d’affaires, vous êtes finalement “gagnant”.

En effet, avez-vous créé une entreprise pour vous sentir mal à l’aise à chaque fois que vous devez travailler avec un client de ce type ? Sur le long terme, ce type de relations professionnelles sapent aussi votre confiance en vous et votre productivité (vous ne parviendrez plus à vous concentrer sur les tâches à effectuer, comme la prospection par exemple).

Or si vous travaillez moins bien, vous perdez aussi du chiffre d’affaires.

Il est donc préférable de mettre un terme à certaines collaborations néfastes !

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous été confronté à des clients qui ne vous respectaient pas ?

Crédit photo : Sally Crossthwaite
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement