10 Propositions en faveur des entrepreneurs et des Très Petites Entreprises

Vous avez été très nombreux à réagir à l’article de la semaine dernière et à manifester votre raz-le-bol de faire partie des 15 millions d’auto-entrepreneurs, de chefs de petites entreprises, de salariés de TPE qui sont totalement oubliés pendant les élections présidentielle et législatives.

Merci à tous pour vos commentaires !

Comme vous, je considère aussi qu’il est indispensable de dépasser le stade du constat pour mettre en avant les revendications des petites entreprises.

Alors pourquoi ne pas nous regrouper autour d’une charte commune pour faire entendre notre voix ? Si nous restons silencieux, nous sommes sûr de ne jamais être entendus… Qui se préoccupera de ceux qui ne demandent jamais rien ?

Vous êtes d’accord sur le principe ? Manifestez-vous en indiquant “Je soutiens” dans votre commentaire et faites circuler l’information autour de vous !

Voici 10 propositions pour échanger, agir et faire bouger les lignes pour aider toutes les TPE :

1 - Formation des Créateurs et Chefs d’entreprises
Accompagner les créateurs et chefs d’entreprises grâce à la création d’un fonds pour la formation continue.

2- Financement et garanties
Création d’un organisme de caution spécifique pour les besoins personnels et professionnels des entrepreneurs : prêts pour développer l’entreprise, accès à la location d’un logement ou au crédit immobilier…

3 - Représentation nationale
Création d’un Secrétariat d’État spécifique aux Très Petites Entreprises et d’une Agence chargée de défendre les intérêts des TPE, de les aider, de les assister et de les conseiller.
Création d’un Département Très Petites Entreprises à UBIFRANCE, l’Agence pour le développement international des entreprises et mise en place de coordinateurs Très Petites Entreprises au sein des CCI françaises

4 - Soutien du service public
Instauration d’un Small Business Act à la française avec l’adoption de mesures favorisant l’implantation des TPE : marchés publics réservés…

5 - Réduction des délais de paiement
Diminuer les risques de défaillance des entreprises en permettant une véritable application de la loi sur la réduction des délais de paiement et en instaurant des pénalités de retard dissuasives

6 - Réforme du RSI
Réformer le RSI pour supprimer ses dysfonctionnements (appels de cotisation injustifiés, les retards de traitement, les prélèvements indus, les problèmes dans le traitement des dossiers…)

7 - Accès au Conseil à la création
Mise en place d’un « ticket conseil en création » pour que les créateurs puissent accéder gratuitement à une formation ou à un rendez-vous de conseils pratiques avec un professionnel de l’entrepreneuriat (expert comptable, BGE, etc)

8 - Accès aux locaux de petite surface
Simplifier la création et la transformation des petites surfaces et des bureaux inférieurs à 50 m², ainsi que le montage de pépinières d’entreprises, grâce à des incitations fiscales.

9 - Simplification Administrative
Favoriser une gestion administrative simplifiée pendant et après la création de l’entreprise. Adapter les démarches administratives aux technologies d’aujourd’hui; unifier la récolte d’informations identiques et transmettre les informations d’un service de l’Administration à l’autre.

10 - Incitation au Recrutement et promotion de l’attractivité des TPE
Valoriser l’image des TPE en mettant en avant leurs atouts sur le terrain de l’emploi; améliorer la visibilité de leurs offres à l’échelle nationale, optimiser le potentiel d’embauche en allégeant les charges sociales.

Qu’en pensez-vous ?

Pour participer, laissez un commentaire indiquant “Je soutiens” et partagez l’information autour de vous !

Crédit photo : merci à AlishaV

PS : je précise que cet appel est a-politique mais pro-TPE, pro-créateurs d’entreprises, pro-chefs d’entreprises et pro-salariés travaillent dans des très petites entreprises.

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement