Chez certains, la confiance en soi et l’aisance relationnelle semble instinctive et naturelle.

Mais pour de nombreux entrepreneurs, réussir à s’affirmer pour se sentir bien avec soi et les autres semble encore compliqué.

Sans en avoir conscience, nous nous laissons souvent influencer par notre mental qui nous entraîne, bien malgré nous, dans une spirale négative.

Pourtant, à partir du moment où vous comprenez le fonctionnement de votre cerveau, vous pouvez le re-programmer pour que toutes ses capacités s’exercent dans le bon sens.

Connaissez-vous par exemple le ratio de Losada ? Si ce n’est pas le cas, lisez attentivement ce qui suit !

Plus de confiance en soi grâce au ratio de losada

Le cerveau a besoin de bienveillance (c’est prouvé !)

Marcial Losada est un psychologue qui a beaucoup travaillé sur la notion de bien-être au travail et son impact sur la productivité des entreprises. L’étude la plus célèbre est celle qui lui a permis d’établir un ratio qui porte son nom : le ratio de Losada.  

Marcial Losada et son équipe ont ainsi observé en 2004 les comportements des collaborateurs de 60 entreprises différentes suite à des réunions d’équipes de travail. En écoutant et en analysant les conversations, ils ont ainsi pu faire un lien direct entre le contenu des conversations et la productivité.

Le résultat a été éloquent : plus les prises de parole étaient positives (exemples : bravo !, de quoi as-tu besoin pour lancer/finaliser ton projet ?, belle idée !, etc.), plus les entreprises étaient performantes.

En faisant des calculs, Losada a montré qu’il faut en moyenne de 2,9 interactions positives pour une seule parole négative.

En dessous de ce seuil critique, il y a une perte réelle de rentabilité car les salariés ne sont plus épanouis et productifs.

A contrario, au-delà de 11,6 mots positifs pour 1 négatif, la critique n’est plus considérée comme crédible et elle n’est donc plus entendue.

Qu’est-ce que ça change pour les entrepreneurs ?

Cette étude permet de comprendre comment “manipuler” notre cerveau et celui des autres pour continuer à avancer de façon positive !

Au niveau du management, vous pouvez d’abord apprendre à formuler vos critiques pour qu’elles soient bien acceptées par vos collaborateurs et perçues comme étant constructives. A partir du moment où vous savez que vous devez employer entre 3 et 12 interactions positives pour 1 négative, cela vous aide à structurer vos propos mais aussi à développer une ambiance de travail à la fois bienveillante et stimulante.

Au niveau des relations professionnelles mais aussi personnelles, vous pouvez vous inspirer des ratios de Losada pour améliorer considérablement vos relations aux autres. Cela marche avec tout le monde : vos clients (voir notamment : Une technique très efficace pour convaincre : la contagion émotionnelle), vos amis, votre famille, vos enfants, vos partenaires pro…

En ce qui concerne le couple, le professeur en psychologie John Gottman a réalisé des travaux qui ont montré qu’il faut au minimum appliquer un ratio de 5 interactions positives (mots, émotions, compliments, gestes affectueux, etc.) pour une négative.

Au niveau de la confiance en soi et du bien-être : quelles ont été vos pensées aujourd’hui ? qu’avez-vous écouté/vu/lu ? qu’avez-vous fait ? Pensez au déroulement de vos journées et à la façon dont vous êtes en permanence exposé à la négativité (soucis que vous avez ruminé, agacements en tout genre, flux d’informations anxiogènes).

Il faut remettre du positif à l’intérieur de votre quotidien car le ratio de Losada ne s’applique pas qu’aux autres ! Exercez-vous à voir aussi ce qui va bien, à savourer les petits plaisirs du jour, à regarder ce que vous avez réussi…

Pour vous aider, vous pouvez vous lancer dans la rédaction d’un journal de gratitude en notant chaque soir 3 choses positives ou qui vous ont fait du bien dans la journée. Voici comment tirer le meilleur parti de ce petit exercice : Le journal de gratitude.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Axel
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement