Dans votre vie personnelle, vous vous entourez de personnes avec lesquelles vous vous sentez des affinités et des intérêts communs. Par contre, en tant qu’entrepreneur, vous parlez et vous échangez avec de multiples personnes, de cultures et de tempéraments très différents.
Il n’est pas toujours facile d’établir une connivence avec des personnalités hétéroclites, et vous êtes toujours à la recherche d’un nouvel outil commercial pour développer votre potentiel de communication.communication

Il y a pourtant un merveilleux outil, gratuit, dont vous vous servez chaque jour sans même vous en rendre compte : votre corps. Sans que vous en ayez conscience, il est le point commun entre vous-même et tous vos interlocuteurs. Et il parle. C’est un peu comme avec une langue étrangère : si vous rencontrez un anglais, vous allez faire l’effort de dialoguer dans sa langue pour que votre échange soit productif.

Le langage du corps va surtout vous être utile pour vous mettre en phase avec la personne en face de vous et approfondir le lien qui existe entre vous. Si vous vous retrouvez face à un groupe, vous devez vous synchroniser avec votre interlocuteur, mais aussi avec la personne que vous souhaitez influencer.

Vous devez être particulièrement attentifs à 3 points :

- La Voix

Lorsque votre interlocuteur s’exprime, quel est le ton de sa voix (grave, fort, confus…) ? Le rythme de ses phrases (rapide, hésitant, monotone…) ?  Observez les modulations de votre voix lorsque vous êtes émus, calme, face à une personne que vous aimez ou qui vous agace. Vous allez vite remarquer que certains éléments sont aussi récurrents dans votre propre comportement.

Si vous voulez établir un rapport avec la personne en face de vous, adoptez les caractéristiques générales de sa voix. Attention à ne pas trop en faire : vous devez rester discret pour que la personne ne se sente pas imitée.

- La gestuelle

C’est sans doute la forme la plus facile de la synchronisation. Mais là encore, il faut être subtil : si la personne perçoit, même inconsciemment, que vous essayez de refléter sa posture, elle va ressentir de l’irritation plutôt que de la sympathie. Plutôt que de copier directement les gestes de l’autre, je vous conseille de pratiquer la technique du « reflet croisé ». Par exemple, si la personne croise les bras, vous laissez un laps de temps s’écouler puis vous croisez les jambes. Les mouvements doivent toujours se faire avec naturel et calme.

- Le mouvement des mains

La personne se frotte les yeux ? Elle est sans doute visuelle et ne voit pas très bien le but de votre discours. Elle joue avec le lobe de son oreille ? Peut-être n’aime-t-elle pas ce qu’elle entend ou qu’elle le trouve trop complexe. Elle n’arrête pas de bouger les mains ? Elle est sans doute kinesthésique et a besoin de plus d’explications.

En prêtant attention au mouvement des mains, vous avez ainsi de précieuses indications pour orienter le choix de votre vocabulaire.

Crédit photos: merci à pshanks

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement