En 2012, 90,7 % des internautes ont consulté leur principale messagerie au moins une fois par jour (étude Sarbacane). Mais s’ils sont devenus des inconditionnels du courriel, cela ne signifie pas pour autant que les entrepreneurs peuvent se servir de ce moyen de communication n’importe comment.

S’il n’est pas utilisé correctement, l’e-mail marketing peut même se révéler totalement contre-productif…et vous faire perdre des clients.

Voici 3 erreurs à éviter si vous voulez développer votre chiffre d’affaires :

 E-mail marketing et erreurs à éviter

1) Envoyer des e-mails en masse

D’après la même étude, 126 milliards d’e-mail ont été envoyé en 2012 via un routeur professionnel et les internautes français ont reçu en moyenne 8,3 e-mails par jour.

Que faut-il conclure de ces chiffres ? Tout simplement que vous devez impérativement vous constituer une base de donnée composée de clients et de prospects qualifiés si vous voulez vendre via l’envoi d’e-mails marketing.

Et pour cela, il n’y a pas 36 solutions :

  • soit vous achetez (très cher !) un fichier d’adresses e-mails qualifiées (et obtenues en toute transparence auprès des contacts pour ne pas être considéré comme un spammeur)
  • soit vous prenez le temps de collecter vous-même des contacts ciblés : clients, inscription à une newsletter, réseautage, organisation d’événements (jeux-concours….)

Ne perdez pas un temps précieux à aller récupérer des adresses e-mails un peu partout ou à abonner d’office tous les anciens contacts que vous avez pu amasser au cours de votre parcours professionnel. Non seulement cela va être considéré comme du spam (à ce sujet, voir le dossier : Envoi d’emails : Faites-vous de la prospection ou du spamming ?), mais vous allez sérieusement entamer votre réputation professionnelle et votre image de marque.

2) Envoyer un e-mail identique à tous vos contacts

Rédiger un e-mail marketingPour 2013, la tendance amorcée en 2012 (E-mail marketing en 2011 : les chiffres-clés pour 2011 et les tendances en 2012) se confirme : si vous ne segmentez pas en profondeur votre base de données, vos courriels risquent d’être supprimés systématiquement, et parfois même sans avoir été ouverts.

Vos clients veulent que vous répondiez à leurs attentes, qui sont forcément spécifiques.

Alors si vous ne pouvez pas forcément envoyer un e-mail marketing entièrement personnalisé par client, vous pouvez par contre établir des sous-catégories  en fonction d’indicateurs précis : la fréquence d’achat, le montant des commandes sur une période donnée, la date du dernier achat ou du dernier contact client, s’il s’agit d’un prospect ou d’un client…..(Voir à ce sujet : Données clients : Comment vendre plus en exploitant à fond son fichier clients ?)

3) Envoyer un e-mail sans originalité ni contenu pertinent

Entre la masse colossale d’e-mails marketing envoyés par les entreprises et le nombre constant de spams (94,2 % des internautes estiment avoir reçu au moins un spam par jour en 2012), les entrepreneurs ne peuvent plus se permettre d’envoyer un e-mail sans réel contenu et sans originalité.

Vous devez soigner le fond et la forme de vos messages (newsletters, courriels promotionnels…).

Posez vous les bonnes questions :

  • Pourquoi votre client et/ou votre prospect devrait-il ouvrir votre e-mail plutôt qu’un autre ?
  • Qu’est-ce qui va l’inciter à visiter votre site web et peut-être à vous contacter ?
  • Quel est son intérêt à lui ?  (une promotion, une information essentielle, un accompagnement)
  • Que gagne t-il en restant abonné à votre newsletter ou en acceptant de figurer dans votre base de données ?

Il vaut mieux ne pas envoyer d’e-mails marketing du tout plutôt que de multiplier les courriels insipides !

Crédit photo : merci à Christopher S. Penn, à Joel Mark Witt

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement