Copier les idées des autres, c’est pas bien. Tout le monde s’en défend, mais tout le monde le fait (ou presque). Alors un conseil : ne parlez pas de ce dossier spécial de marketing.

En effet, il parle de Chatroulette, et en plus il vous propose d’exploiter un concept marketing révolutionnaire :

Celui de copier les autres… MaIs En mIeUx !

Une belle copie… mieux que l’originale ?

Il s’agit d’un dossier marketing pratique.

On passe directement au concret avec un secteur que tout le monde connaît et dans lequel tout le monde se copie gaiement : la rencontre. Ensuite, on passera au fond : je vous expliquerai ce concept marketing dans le détail.

PS: Le but est de vous montrer de bonnes façons de communiquer sur soi, ses produits et services, son entreprise.Ce dossier de markeing est sourcé par deux plateformes de diffusion de communiqués de presse : Communiqué de presse gratuit et Agence Presse.

Saurez-vous vous en inspirer ? Faites marcher la boîte à idées !

L’idée de départ : Chatroulette, les rencontres par Webcam

Les sites de rencontres se copient : un bon exemple de concept marketing

Vous avez certainement entendu parler de Chatroulette ? C’est un chat aléatoire avec webcam. Dès votre arrivée sur le site et sans aucune inscription, vous êtes connecté avec quelqu’un, au hasard dans le monde, via votre caméra internet : chacun peut voir l’autre. On connait déjà les plateformes de rencontre par mail, tchat et même tchat avec caméra. Mais celles-ci nécessitent une inscription et… elles y sont plus ou moins vérifiées.

C’est là que Chatroulette s’est démarqué : aucune inscription n’est nécessaire pour se connecter, peu importe l’âge, et donc n’importe qui peut voir n’importe quoi à tout moment !

Paru dans Libération :

Alors qu’on ronronnait en sécurité dans notre moelleux salon Facebook, entouré de nos amis, voilà que surgit Chatroulette au succès fulgurant avec plus de 1,5 million de personnes par jour. Ou le retour de la jouissive barbarie originelle du Web. Ce vidéochat aléatoire, qui permet de converser via sa webcam, n’a rien de révolutionnaire si ce n’est qu’il nous met nez à nez avec de parfaits inconnus piochés au hasard aux quatre coins de la planète.

Inutile de dire que ce concept tout simple a attiré de nombreux détournements et de mise en scènes exhibitionnistes.

Et pourtant, c’est un concept marketing qui marche d’enfer !

Il a été créé en Novembre 2009 par un jeune étudiant russe de 17 ans qui avoue avoir inventé Chatroulette uniquement pour s’amuser… Résultat ? Chatroulette attire beaucoup de visiteurs (dont ses détracteurs) et quelques gros investisseurs fortement intéressés (lire ici) !

L’exploitation marketing : s’inspirer d’une idée qui marche et en faire un business

A la vue de ce succès fulgurant, il fallait bien entendu s’attendre à ce que le concept de Chatroulette soit importé en France !

Une entreprise s’est (déjà) appropriée ce business florissant…

Se “re-”faire une réputation

Voici une des nombreuses répliques françaises de Chatroulette. Ce communiqué de presse de Camtoya ne se cache d’ailleurs pas de jouer sur le succès de son prédécesseur :

“Un petit chat roulette, c’est quand même mieux quand c’est en français !”

Voyons un peu la technique utilisée…

  • Pour Chatroulette : on a vu “passer” des propos qui lui ont fait une réputation sulfureuse (exhibition, sauvagerie, barbarie, contrôles parentaux, protection de l’enfance…)
  • Pour Camtoya : les propos sont beaucoup plus “sympas” (site communautaire gratuit, loisir de discuter, partager, faire des rencontres, amusant…)

Et la sécurité des enfants dans tout ça ? Pas de problèmes : restrictions aux mineurs (ben voyons…) et possibilité de signaler tout comportement inapproprié…

Les autres petits “+” de Camtoya par rapport à Chatroulette qui font toute la différence :

  • Le chat multi-webcam : vous n’êtes plus connecté avec un seul inconnu aléatoire mais avec 3 !
  • Vous pouvez sélectionner une région en particulier pour être mis en relation avec des utilisateurs de cette région uniquement
  • Un forum pour retrouver quelqu’un rencontré par hasard (encore)
  • Des filtres pour éviter de tomber sur ce qu’il y a de pire sur Internet

Lire le communiqué de presse : Camtoya, le Chatroulette gratuit en français !

Faire comme les autres… mais en mieux : le concept marketing

L’emploi du mot “copier” dans le titre est volontairement provocateur : nous sommes des milliards d’êtres humains, qui avons des milliards de milliards d’idées.

Concept marketing : réinventer la roue… mais mieux !

Cela dit, il est bien difficile de ne pas faire ce qui a déjà été fait, surtout quand l’existant marche. L’expression est toute trouvée : il s’agit de réinventer la roue.

La preuve qu’il est difficile de faire du neuf, est le nombre de créateurs d’entreprises qui demandent textuellement des idées de business… et le succès de certaines publications qui donnent elles mêmes des “idées d’entreprises“…

Le concept est le suivant : chaque entreprise, chaque idée, chaque procédé, chaque produit et service, a des avantages propres. C’est pour cela que ce produit ou service est connu, et qu’il marche. Mais, ce produit ou service a également des défauts : ces défauts sont des freins qui limitent le succès potentiel.

Dans le cas présent, le défaut de Chatroulette c’est le côté obscur d’Internet. Le sulfureux. Si on retire ce gros défaut, on a potentiellement un Chatroulette sans défaut… le côté sulfureux disparaît, mais le coté spontanéité reste. On a donc copié Chatroulette, mais en MIEUX !

C’est d’ailleurs exactement ce qu’essaient de faire la plupart des sites de rencontre : essayer de faire pareil que les petits copains, mais mieux. C’est pourquoi d’ailleurs la plupart vous diront soit qu’ils sont différents, ou alors qu’ils sont mieux que Meetic.

Côté vestiaires : Adaptons ce concept marketing à votre entreprise, vos produits et vos services

De l’aspirateur, à l’aspirateur… sans sac ;-)

C’est un jeu amusant que vous pouvez faire :

  • Identifiez ce qui fonctionne bien, sur votre marché
  • Identifiez les défauts de ce produit ou service : ce pourquoi cela ne marche pas autant que cela pourrait
  • Réfléchissez (et bien !)
  • Trouvez une idée pour réduire ou détruire ce principal défaut
  • Révisez votre business plan : comment pourrez vous gagner de l’argent avec cela, et comment communiquerez vous dessus ?

Vous apprendrez que si copier est facile, copier “en mieux” l’est nettement moins !…

Changeons de casquette et enfilons celle du Responsable Qualité et mettons par dessus celui du Responsable de la veille concurrentielle :

Changeons d’angle et intéressons nous maintenant à votre entreprise.

Amusez vous à pratiquer la démarche ci-dessus, sur vos propres produits ou services et vous saurez :

  • Comment améliorer la satisfaction de vos clients
  • Comment trouver des relais de croissance (créer de nouveaux produits/services différents ou mieux que ce que vous faites)
  • Comment éviter que des concurrents viennent sur vos plate-bandes (ou du moins les en dissuader)
  • Comment survivre (si la concurrence est rude)

Cela prouve que le marketing est capable de détecter des sources innombrables de problèmes… et d’en régler tout autant… tout en créant beaucoup de valeur pour votre entreprise !

Crédit photo : Davidcrow, Wabu, Carlos et mofetos.

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement