Quitter son job pour devenir son propre patron, beaucoup de salariés y songent ! Mais pour que le rêve puisse se concrétiser et devenir réalité, il faut commencer par se lancer pour de bonnes raisons, en ayant pris le soin d’analyser ses motivations et la faisabilité du projet avec objectivité.

Voici quelques conseils qui vous aideront à vous poser les bonnes questions :

Reconversion professionnelle et création d’entreprise

“Tu devrais créer ta boîte”

Quand vous rentrez chez vous le soir, vous racontez votre journée de travail et vous relatez ce qui ne fonctionne pas et les erreurs qui sont commises, selon vous, par votre  employeur. Vous êtes compétent et votre entourage le sait.

Alors, un jour, pour x raisons, il y a forcément quelqu’un de votre entourage qui vous dit “Franchement, tu devrais créer ta boîte”.   Parfois, cette remarque produit un véritable déclic car elle fait écho à des motivations profondes. Dans ce cas, c’est plutôt une bonne chose car cela peut vous aider à prendre de bonnes décisions.

Mais attention à ne pas vous laisser induire en erreur ! On ne crée pas une entreprise pour faire plaisir à ses proches ou à sa famille. Vous allez devoir faire beaucoup de sacrifices (en temps et en argent) donc cela ne pourra pas fonctionner si vous n’en avez pas réellement envie (ou si cela ne correspond pas à votre tempérament).

“J’en ai marre de ce job, je vais créer ma propre entreprise”

Il faut prendre le temps de bien analyser la situation : qu’est-ce qui vous insupporte autant dans votre boulot actuel ?

  • le manque de reconnaissance de votre travail ?
  • une rémunération insuffisante ?
  • les conflits sur le lieu de travail ?
  • la pénibilité ou la durée du travail ?
  • le métier en lui même ?
  • les objectifs à atteindre ?

Vous devez identifier les causes de votre mal-être pour y apporter une réponse adaptée. La création d’entreprise n’est pas la réponse à tout. Ce n’est pas la meilleure solution si vous voulez avoir (du moins au départ) des horaires fixes et une rémunération attractive. Il est parfois préférable de changer d’entreprise ou même de métier mais en restant salarié(e).

Quitter le salariat pour créer son entreprise

 ”Mon patron est un incapable”

Vous avez le sentiment que votre employeur ne gère pas son entreprise comme il le faudrait et vous vous sentez capable de faire beaucoup mieux. C’est peut-être vrai, mais peut-être pas.

En tant que salarié(e), vous n’avez pas forcément une vision d’ensemble de l’entreprise donc il peut vous manquer certains paramètres pour analyser objectivement la situation. Cela ne veut pas dire que vous avez tort de vouloir vous lancer ! Simplement, il est important de bien peaufiner votre projet pour vous assurer que vous avez toutes les données en main avant de devenir indépendant.

Vérifiez aussi ce qui est prévu par votre contrat de travail concernant une éventuelle clause de non-concurrence.

“Je veux gagner plus d’argent”

Vous trouvez que votre salaire n’est pas assez élevé ou qu’il n’augmente pas assez vite alors vous envisagez de vous lancer à votre compte.

Le hic, c’est qu’il y a trois paramètres à prendre en compte :

  • vous n’avez jamais la garantie de réussir et vous devez en avoir conscience avant de quitter une situation confortable
  • vous devrez patienter un moment (et parfois un long moment) avant de pouvoir vous sortir un salaire. Et il faudra attendre encore plus pour que ce salaire soit relativement élevé. En attendant, vous devrez faire de véritables sacrifices financiers.
  • vous allez devoir vous passer de certains avantages liés au salariat comme les congés payés. C’est loin d’être anodin, surtout au début car vous n’aurez pas la trésorerie suffisante pour financer vos vacances ou celles de votre famille (à vrai dire, au début vous n’aurez peut-être même pas le temps de partir en vacances). Il faut aussi préparer votre famille à cette réalité.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement