Il faut tordre le cou aux idées reçues : il est tout à fait possible d’être timide ET d’être un très bon commercial. Votre timidité ne vous empêchera pas de vendre, bien au contraire !

S’il existe des techniques pour être plus à l’aise quand il s’agit de parler avec des inconnus (voir le dossier : Confiance en soi : comment surmonter sa timidité ?), il ne faut pas oublier l’essentiel : ce trait de votre personnalité présente des avantages indéniables qui vous aideront à réussir votre prospection.

Les entrepreneurs timides sont de bons vendeurs !

La peur de l’inconnu : un moteur qui vous pousse à être bien préparé

Votre timidité vous fait redouter l’inconnu ? Tant mieux !

Il y a 3 clés essentielles à la réussite :

  • le travail
  • le travail
  • … et le travail !

Comme vous n’aimez pas ce que vous ne maîtrisez pas, vous avez tendance à mettre l’accent sur la préparation pour vous sentir davantage en confiance.

Vous prenez le temps de construire votre argumentaire, notamment dans la façon de contrer les objections,  et de vous en imprégner. En outre, vous êtes incollable sur les caractéristiques des produits et des services que vous vendez.

Ceci est un atout formidable car vous serez plus à même de rassurer vos prospects, de les sécuriser, et de montrer votre professionnalisme.

La sensibilité : un radar exceptionnel pour comprendre vos clients

Un bon vendeur doit savoir pratiquer l’écoute active, c’est-à-dire être capable d’écouter tout ce que dit le client et la façon dont il le dit (notamment via la communication non verbale : intonations, posture du corps, etc.).

Or, les timides disposent d’un véritable sixième sens : grâce à leur sensibilité, ils sont capables de deviner, même intuitivement, les attentes de leurs interlocuteurs.

Votre besoin de réfléchir avant de vous exprimer est aussi un précieux allié : le silence est une arme redoutable quand il s’agit de convaincre car il contribue à renforcer votre crédibilité. A ce sujet, vous pouvez consulter ce dossier : Communiquer et convaincre : taisez-vous !

Cerise sur le gâteau : généralement, vous êtes aussi beaucoup plus attentif au confort de l’autre et à son bien-être. Votre interlocuteur va s’en rendre compte et saura être sensible à cette marque de considération.

Tout ceci crée ainsi les conditions idéales pour le convertir en client, et même, en client fidèle !

Et vous, qu’en pensez-vous ? Êtes-vous un(e) entrepreneur(e) timide ?

Crédit photo : Jennifer
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement