Vous voulez convaincre un investisseur ou un partenaire de vous faire confiance ? Attention à ne pas trop jouer avec la réalité ! Certains créateurs d’entreprises se tirent tout seuls une balle dans le pied en tentant d’impressionner leurs interlocuteurs.

Il arrive à tout le monde d’enjoliver un peu la vérité pour la rendre plus séduisante. Par exemple, face à un banquier, vous allez affirmer que vous êtes sûr de vous et de votre projet…sans dire que vous éprouvez aussi une certaine appréhension à l’idée de vous lancer en tant qu’entrepreneur.

Mais il ne faut pas non plus vous laisser aller à mentir effrontément. Voici 3 bobards trop répandus que vous gagnerez à éviter :

Les mensonges des créateurs d’entreprises

 1 - Le gros client / partenaire / investisseur avec qui vous allez signer

Pour impressionner leurs interlocuteurs, certains créateurs d’entreprise annoncent qu’ils sont sur le point de signer un contrat avec un gros client (ou partenaire, ou investisseur). Ils pensent que cela va les aider à asseoir leur crédibilité et à emporter la confiance de leurs interlocuteurs.

Cette stratégie est très risquée ! A la limite, vous pourrez faire illusion la première fois auprès de clients s’ils sont des consommateurs néophytes que vous ne comptez pas fidéliser (avec les professionnels, ce n’est même pas la peine d’y penser…). Mais cela ne tiendra pas sur du long terme car vos clients se rendront vite compte que ce n’était que du vent… et votre réputation risque d’en pâtir !

Il est beaucoup plus efficace de construire une véritable relation basée sur la transparence et la confiance.  C’est valable avec vos clients, avec vos partenaires et avec vos investisseurs.

Si vous pensez vraiment avec l’opportunité de signer avec un gros client/partenaire/investisseur, attendez tout simplement d’avoir signé avant d’en parler !

2 - Vous avez le meilleur produit du marché

“Meilleur”, en tant que tel, cela ne veut rien dire. Meilleur pour qui ? Quelle est votre cible, votre positionnement ? Votre prix ? Votre business model ?

Le marché, c’est vaste… Si vous pensez avoir “le meilleur produit du marché”, c’est probablement parce que vous ne connaissez pas suffisamment votre marché et que vous n’avez pas fait de choix stratégique.  Il faut savoir que sur un même marché, il y a une grande quantité de segments clients avec des besoins très différents.  Il ne faut donc pas avoir “le meilleur produit du marché” mais “le meilleur produit pour votre cible”.

 3 - Le concept révolutionnaire qui va concurrencer Facebook et Google

Vous pensez avoir eu l’idée du siècle ? C’est tant mieux ! Avec un peu de chance (ou de génie !), vous êtes peut-être le futur Mark Zuckerberg.

En attendant, il faut commencer par vous retrousser les manches et par faire ce qui construit la réussite des entrepreneurs : le travail. Une idée ne vaut rien en tant que telle. Vous pouvez  avoir un concept génial et tout rater si vous ne le mettez pas correctement en œuvre : mauvaise identification de la cible, erreur d’appréciation sur les attentes des clients, sous-estimation de la concurrence…

Vous pouvez avoir confiance en vous et rester modeste, cela n’est pas incompatible. Attendez que le succès soit au rendez-vous avant de clamer haut et fort que vous pouvez concurrencer des grands groupes avec votre super idée. Surtout quand vous savez que vous mentez !

Et vous, qu’en pensez-vous ? Quels sont les plus gros mensonges que vous avez entendu de la part des créateurs d’entreprises ?

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement