L’entrepreneuriat est avant tout une aventure humaine ! Du freelance exerçant en solo à la structure ayant plusieurs dizaines de salariés, il ne faut pas sous-estimer l’impact de l’humain sur la réussite d’une entreprise.

C’est pour cela que le “bien-être” ne doit pas être vécu comme un concept un peu vague ou comme une liste d’obligations un peu barbantes dont on se passerait bien.

D’ailleurs, trop de dirigeants pensent encore, à tort, que cette notion vise uniquement les salariés. Or, même quand elles n’ont pas de valeur contraignante, certaines préconisations gagneraient à être aussi adoptées par les dirigeants et les indépendants. Un exemple : si les employeurs doivent mettre à la disposition de leurs salariés de l’eau fraîche et potable, c’est tout simplement parce qu’il faut boire au moins 1,5 litres d’eau par jour pour être en bonne santé. Or les entrepreneurs subissent aussi les conséquences d’une déshydratation (fatigue, baisse de concentration, irritabilité…) !

De même, le bien-être ne se résume pas à avoir un cadre de travail agréable. Il passe aussi par une notion fondamentale en management : la reconnaissance au travail. Une étude récente vient notamment de montrer qu’elle a un impact considérable sur la productivité.

La reconnaissance au travail, un facteur-clé de productivité

Qu’est-ce que la reconnaissance au travail ?

On ne peut pas réduire la reconnaissance au travail à des questions de rémunération et de gratifications financières.

Ce concept est beaucoup plus vaste et il englobe quatre aspects principaux :

-  la reconnaissance de la personne 

Vos collaborateurs ont besoin d’exister en tant qu’individus et non simplement en tant que salariés. Un exemple : dans les grands groupes, il y a souvent un sentiment de déshumanisation quand on commence à désigner quelqu’un uniquement par sa fonction (”le DRH”, “le comptable”, “la responsable marketing”…) et non plus par son prénom/nom.

- la reconnaissance des résultats

Il n’y a rien de pire que d’avoir le sentiment de se démener au travail pour rien ! Il s’agit donc de prendre en compte les résultats obtenus par les collaborateurs pour récompenser leur implication.

- la reconnaissance des efforts

Se cantonner à la reconnaissance des résultats serait une erreur : il faut aussi prendre en compte les efforts réalisés même lorsque les résultats n’ont pas été à la hauteur de vos attentes. Vos collaborateurs ne sont en effet pas responsables de tout ! Un exemple : un nouveau produit/service peut très bien ne pas se vendre si vous vous êtes planté dans votre mix-marketing ou si la législation change soudainement.

- la reconnaissance des compétences 

Il s’agit de valoriser toutes les compétences d’un individu, qu’elles soient strictement professionnelles (ex : compétences juridiques, comptables, commerciales…) ou qu’elles relèvent de ses “qualités” au sens large (ex : si la personne est dynamique, si elle a le sens du contact, si elle prend des initiatives, si elle est attentive aux autres, si elle est créative…).

Quel est l’impact sur la productivité ?

Le cabinet de recrutement Robert Half a publié en 2017 une étude sur le bonheur au travail menée auprès de 302 directeurs et managers tous secteurs d’activités confondus.

Un pourcentage est éloquent : pour 46% des sondés, le manque de reconnaissance de travail est le facteur qui nuit le plus à la motivation des équipes. A titre de comparaison, ils ne sont que 37% à évoquer les charges de travail trop importantes et 17% à mettre en avant la rémunération stagnante.

Dans les faits, le manque de reconnaissance au travail génère un cercle vicieux :

  1. les salariés se démotivent
  2. s’ils se démotivent, ils s’impliquent moins dans l’entreprise
  3. la productivité baisse

A l’inverse, la reconnaissance au travail booste considérablement la productivité ! C’est d’ailleurs parfaitement logique : si vos collaborateurs se sentent reconnus, ils ressentent des émotions positives qui vont les motiver et donc aboutir à un meilleur engagement et à une plus grande productivité.

Comment mettre en place la reconnaissance au travail ?

Vous avez un large panel d’outils à votre disposition :

- la reconnaissance de la personne : au-delà de saluer vos collaborateurs et de les appeler par leur prénom, il s’agit de les consulter sur certaines décisions, de les informer de celles que vous avez prises, des évolutions à venir… En bref : de leur montrer que vous les respectez et qu’ils font réellement partie de l’entreprise.

-  la reconnaissance des résultats : il y a bien sûr toutes les gratifications financières (prime, commission…) mais vous pouvez aussi mettre en place des rétributions plus informelles (ex : organiser un apéro/un pot lorsqu’un projet a été terminé ou un objectif atteint).

-  la reconnaissance des efforts : remerciez vos collaborateurs pour leur implication, octroyez leur de plus grandes responsabilités ou permettez leur plus d’autonomie lorsqu’ils se sont investis dans un projet ou s’ils le font de manière constante.

- la reconnaissance des compétences : valorisez les qualités professionnelles (autonomie, créativité, esprit d’initiative…)  de vos collaborateurs en leur faisant régulièrement des retours positifs.

Et le dirigeant ou l’entrepreneur solo dans tout ça ?

Vous aussi, en tant qu’entrepreneur, vous avez besoin de reconnaissance au travail !

Au-delà des messages de satisfaction de vos clients qui sont toujours très stimulants, vous pouvez par exemple vous offrir un petit plaisir/une récompense quand vous avez réussi à atteindre un de vos objectifs. Cela va vous aider à entretenir votre motivation tout au long de l’année et aussi à prendre conscience du chemin parcouru.

Ne vous focalisez pas non plus uniquement sur les résultats obtenus : vous commettrez forcément des erreurs à un moment ou à un autre et certains projets peuvent aussi ne pas aboutir pour des raisons qui ne dépendent pas de vous. Prenez en compte les efforts que vous avez déployez en apprenant à considérer vos faux-pas avec bienveillance.

Vous verrez que cela contribuera largement à doper votre productivité !

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement