Comment résister à la pression environnante, aux contrariétés et éviter de se laisser submerger par le stress ? Face à des cadences infernales qui les pousse à l’hyperactivité, les entrepreneurs éprouvent parfois des difficultés à garder leur calme et le sourire.

Voici 3 conseils pour retrouver votre sérénité et de bonnes conditions de travail :

Gestion du stress dans l’entreprise

 1) L’art du lâcher-prise

Le lâcher-prise véhicule une idée un peu tabou chez les créateurs et les chefs d’entreprise : celle de la perte de contrôle. Par définition, un dirigeant veut garder un maximum de maîtrise sur son environnement : sur le déroulement de ses journées, les coûts de production, la réalisation d’une mission, les relations avec ses clients et avec des fournisseurs, sur le développement de son entreprise….

Mais il faut quand même intégrer une réalité : vous ne pourrez jamais avoir une maîtrise totale sur ce qui vous entoure.

Il y a toujours des imprévus et des sources de contrariété dans l’existence :

  • ce fournisseur qui ne vous livre pas
  • votre mère qui pense qu’il serait temps pour vous d’apprendre un vrai métier (sous-entendu : être salarié) plutôt que de vous obstiner avec votre entreprise
  • la crise économique
  • ce prospect qui vous demande sans cesse de nouveaux devis et qui ne signe jamais
  • un dégât des eaux
  • cette bronchite qui vous cloue au lit alors que vous aviez prévu un rendez-vous important
  • ….

 Gestion du stress et relaxation dans l’entreprise

La liste peut être longue ! Plutôt que de jouer les Don Quichotte et de perdre votre énergie à déverser de la colère sur des moulins à vent, il est plus constructif de considérer certains événements comme étant des faits et de les traiter avec neutralité.

A partir de là, vous pouvez vous adapter en conséquence :

- Si le problème peut être résolu immédiatement ou dans un futur proche (par exemple : changer de fournisseur), vous agissez

- S’il ne le peut pas (par exemple : une coupure dans votre connexion internet), vous ne passez pas des heures à vous lamenter et vous consacrez votre énergie à autre chose

 2) Des pauses salutaires

Au cours de la journée, ménagez vous quelques instants pour casser la montée du stress et prendre du recul. Ces pauses n’ont pas besoin d’être très longues : quelques minutes suffisent pour respirer profondément, boire un verre d’eau, faire quelques pas, profiter de quelques moments de silence ou au contraire pour écouter une chanson entraînante….

Ces petits moments ne nuiront pas à votre productivité, bien au contraire ! Ils vous aideront à prendre de la distance par rapport aux évènements et à stimuler votre capacité de concentration.

3) Se recentrer sur l’essentiel

Que vous traversiez une période difficile ou au contraire une phase professionnelle très stimulante, vous devez toujours garder à l’esprit la distinction entre l’essentiel et l’important.

L’important peut être d’assurer votre confort matériel et celui de votre entourage, de signer tel ou tel contrat, d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixé pour votre entreprise….  Mais l’essentiel va plutôt être vos valeurs, l’amour que vous portent vos proches et celui que vous éprouvez pour eux, et toutes ces choses qui donnent de la valeur au temps qui passe.

A côté de cela, qu’est-ce qu’un client grincheux, un prospect qui va chez votre concurrent ou un train qui n’est pas à l’heure ? Ne pas perdre de vue l’essentiel vous aidera à relativiser ce qui peut vous arriver.

Crédit photo : merci à adhiwus , à François à L’Imprevu

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement