Comment réussir à gérer toutes les émotions négatives (peur, colère, tristesse…) qui peuvent nous submerger ? Éprouver des émotions pimente la vie et cela nous aide aussi à avancer dans la bonne direction (ex : danger => peur => comportement adapté pour se protéger).

Mais nous pouvons aussi être parasités par nos émotions :

  • elles sont parfois éprouvées trop fortement : nous sommes alors dans l’incapacité d’agir correctement (soit nous ne faisons rien, soit nous prenons la mauvaise décision, soit notre action est disproportionnée par rapport à la situation)
  • elles peuvent être créées de façon arbitraire afin d’obtenir une action précise : par exemple, en marketing, il est bien connu que créer des émotions (positives ou négatives selon l’activité et la situation) donne envie d’acheter. Un manipulateur va aussi souvent jouer sur la culpabilité pour amener la personne à faire quelque chose qu’elle ne souhaite pas.

Heureusement, il existe des techniques qui aident à prendre du recul et à se débarrasser de cette “dictature émotionnelle” !

Comment gérer ses émotions et prendre du recul ?

Sortir du cercle vicieux émotionnel

Il y a une interaction qui se met en place entre nos émotions et nos pensées.

Le cercle vicieux émotionnel fonctionne toujours de la même manière :

D’abord, vous éprouvez une émotion. Exemple : la colère. Imaginons qu’un de vos collaborateurs arrive systématiquement en retard le matin. Vous le lui avez fait remarquer la veille mais ce matin il était encore en retard. Vous sentez la moutarde vous monter au nez…

Ensuite, l’émotion alimente vos pensées. Dans notre exemple : vous repensez à toutes les fois où votre salarié est arrivé en retard, à ce que cela implique au niveau de votre organisation/de la productivité, à son attitude pendant votre entretien d’hier…

Enfin, ces pensées négatives vont nourrir l’émotion qui va aller crescendo, influencer vos pensées et vice versa.

Bref, vous finissez par voir vraiment rouge et par reprocher mentalement tout un tas de choses (réelles ou largement exagérées) à votre collaborateur. Résultat : quand vous le voyez, vous explosez ! Puis, après ce moment d’éclat, quand la pression est retombée, vous réalisez votre erreur : certaines récriminations étaient infondées, vous n’avez trouvé aucune solution constructive satisfaisante et, au niveau du management, vous avez envoyé un mauvais message à ce salarié mais aussi à vos autres collaborateurs.

En fonction des cas (colère vis-à-vis d’un client par exemple), vous n’exprimerez pas votre ressenti mais le résultat sera le même : vous n’aurez pas agi comme il aurait fallu.

Ce type de situations peut se produire au niveau professionnel (avec vos fournisseurs, vos clients, vos partenaires…) ou au niveau personnel (avec votre conjoint, vos proches…).

Appuyez-vous sur votre corps !

Pour sortir de ce cercle vicieux et prendre du recul par rapport à ce que vous éprouvez, il faut court-circuiter la connexion émotions/pensées.

Pour cela, vous pouvez compter sur un précieux allié : votre corps. Plutôt que de vous laisser embarquer par vos pensées, concentrez-vous pendant plusieurs minutes sur vos sensations physiques.

Afin d’effectuer plus facilement cet exercice, commencer par vous focaliser sur votre souffle. Sentez l’air frais qui entre dans vos narines et l’air plus chaud qui en ressort. Puis intéressez-vous au reste de votre corps : vos épaules, vos bras, votre ventre, vos jambes… Quelles sont les sensations qui vous traversent ? Comment se traduisent-elles physiquement ?

Plus vous allez consacrer d’attention à votre émotion, plus vous allez vous apaiser. C’est automatique ! En fait, comme votre émotion n’aura pas de pensées négatives pour l’entretenir, elle va considérablement diminuer (voire disparaître) et vous pourrez la canaliser.

Quand vous avez pris assez de recul, vous pouvez revenir au fait générateur de l’émotion pour décider des actions appropriées (ou non-actions) à mettre en place.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà testé cette technique ?

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement