Après avoir fait le bilan de l’année 2017, vous avez peut-être éprouvé une frustration en constatant qu’une fois de plus, vous n’aviez pas réussi à tenir vos fameuses “bonnes résolutions”, qu’elles soient professionnelles ou privées.

Pourtant, évoluer dans le bon sens est loin d’être aussi compliqué qu’il n’y paraît !

Voici une méthode en 3 étapes pour continuer à vous améliorer et être au top en 2018 :

Comment tenir ses bonnes résolutions en 2018 ?

1) Pensez “objectifs” et non plus “résolutions”

Décider d’accomplir quelque chose (ex : ne plus fumer, se former, faire attention à son alimentation, lancer un nouveau projet, créer son entreprise…) est une bonne chose mais se donner les moyens de réussir est encore mieux !

Ne vous dites pas “En 2018, j’aimerais bien créer mon entreprise” mais plutôt “En 2018, je crée mon entreprise. Comment vais-je procéder pour atteindre cet objectif ?”.

A partir de là, vous allez lister :

  • les ressources nécessaires (temps, argent) pour atteindre votre objectif
  • les actions à mettre en place
  • un calendrier des tâches à accomplir en prévoyant aussi des étapes intermédiaires : il s’agit d’effectuer un suivi et de vous fixer des mini-objectifs à valider afin de mesurer votre progression.

Bon à savoir : pour fixer votre objectif, vous devez appliquer la méthode SMART. En effet, pour se concrétiser, il doit être précis, en accord avec votre éthique et vos valeurs, réaliste (contexte, compétences…) et défini dans le temps (date de début, échéance et différentes étapes).

2) Si vous ajoutez, vous devez éliminer

Vous ne pouvez pas surcharger vos journées à l’infini. Donc si vous ajoutez une tâche (exemple : faire du sport), vous devez en éliminer une autre.

Pour cela, vous devez :

- commencer par estimer le temps nécessaire pour accomplir la nouvelle tâche en étant réaliste à tous les niveaux (il faut intégrer la tâche en elle-même mais aussi prendre en compte votre tempérament, vos habitudes, le contexte, vos possibilités)

- puis supprimer une tâche équivalente

Prenons un exemple :

Imaginons que votre objectif de 2018 soit de vous remettre au sport car, en tant que dirigeant, vous éprouvez le besoin d’entretenir votre santé. Vous décidez de commencer en faisant 2 heures de sport par semaine.

A partir de là, vous analysez :

  • le contexte et les ressources que vous pouvez allouer : salle de sport ou fitness chez vous ? temps de transport à prévoir ? équipement nécessaire ? possibilité de débloquer plusieurs heures d’affilée ou non ? etc.
  • votre tempérament : sportif ou non ? aimez-vous ou non les longs efforts ? …
  • les tâches improductives que vous pouvez supprimer pour débloquer le temps nécessaire à votre activité sportive

Ainsi, si vous ne pouvez pas débloquer 2 heures d’affilée et que vous n’avez pas l’âme d’un grand sportif, vous pouvez par exemple choisir de fractionner ces 2 heures en 4 séances de 30 minutes les les lundi, mercredi, vendredi et dimanche. Il ne vous reste plus qu’à supprimer une activité de 30 minutes durant ces journées (temps passé sur les réseaux sociaux ou à regarder la télévision…) et hop, le tour est joué !

3) Appuyez-vous sur la force des habitudes

Nous sommes tous des êtres d’habitudes. La clé de la réussite est donc de respecter votre besoin naturel de stabilité. Plutôt que de révolutionner vos journées, il est ainsi important de viser un objectif après l’autre en commençant par le plus important.

Dans la même logique, il est très intéressant de stimuler votre motivation en fixant la première échéance de suivi un mois plus tard. En effet, il faut en moyenne 21 jours pour qu’une habitude se mette en place.

En vous focalisant sur la date J+30 à atteindre, vous persévérez plus facilement et vous percevez inconsciemment la possibilité d’avoir des résultats rapides. Lorsque cette période de “test” est terminée, il ne vous reste plus qu’à noter votre avancée (il est très important de pouvoir mesurer votre progression) et à continuer ainsi toute l’année !

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement