Pour faire vivre et développer une entreprise, il faut avoir au quotidien une solide confiance en soi ! Vous devez jongler avec les contraintes extérieures, vos propres doutes et en même temps prendre toutes les décisions essentielles. C’est encore vous qui allez vendre, négocier, transmettre votre passion et motiver votre équipe.

Alors , face aux réflexions d’un client mécontent ou à la frilosité d’un banquier, il peut vous arriver de vous sentir découragé et parfois même de vous demander s’il ne vaudrait pas mieux renoncer pour passer à autre chose.

Dans ces moments là, une bonne estime de soi permet de ne pas se laisser dévaloriser, et de continuer à multiplier les initiatives (prospection, partenariats…) sans se focaliser sur un “non”. Il ne s’agit pas de basculer dans l’arrogance, mais tout simplement d’oser saisir les opportunités et ne pas céder à l’abattement dès que des difficultés surviennent.

 

Décortiquez votre processus de pensée

Les pensées sont, par définition, parfaitement subjectives et variables d’un individu à un autre. Mais même vos propres pensées peuvent vous échapper : elles vont se faire l’écho de votre vécu et de votre inconscient pour aboutir parfois à une sorte de spirale de pensées négatives.

Par exemple, imaginons que vous veniez de créer votre entreprise. Vous vous lancez dans la prospection téléphonique pour essayer d’obtenir vos premiers rendez-vous et le résultat de vos premiers appels est désastreux : faute d’expérience, vous avez beaucoup de mal à franchir la barrière des secrétaires…En fin de journée, vous avez malgré tout fini par décrocher un entretien auprès d’un de vos prospects.

Au lieu d’être content de cette première victoire, une première pensée se profile.

“Pfff…Toute une après-midi passée au téléphone pour un seul rendez-vous, je ne croyais pas que ce serait aussi compliqué”

Votre esprit, sans que vous en ayez pleinement conscience, rebondit sur ce premier message. Aussitôt, d’autres pensées négatives vous assaillent, de plus en plus sombres :

” Peut-être que je ne suis pas vraiment doué pour ça”

Suivi de

“Si ça se trouve, c’est mes produits qui ne conviennent pas, ou alors je ne sais pas les vendre. A ce rythme là, mon entreprise ne survivra pas, j’ai peut-être eu tort de me lancer dans cette aventure, je ne suis sans doute pas à la hauteur…”

Et enfin, en apothéose :

“Mais comment je vais m’y prendre lors de cet entretien ? Je viens tout juste de créer ma boîte, personne n’est intéressé, je vais être ridicule si ce prospect me pose des questions pièges…”

Même si ces pensées sont sans fondements, elles vont générer des émotions et un ressenti négatifs qui vont venir saper votre moral, votre motivation, et la confiance que vous pouvez avoir en vous. Il est donc capital de s’entraîner un peu chaque jour à identifier ce processus psychologique.

Dès que vous êtes confronté à un évènement, remarquez quelle est votre première pensée et toutes celles qui en découlent.

 

 Transformez la pensée négative en idée réaliste

En prenant l’habitude de ce léger détachement par rapport à vous-même, vous pourrez spontanément rationaliser votre réflexion en vous basant sur des éléments tangibles et avérés.

Dans l’exemple précédent, dès que vous vous dites : “Pfff…Toute une après-midi passée au téléphone pour un seul rendez-vous, je ne croyais pas que ce serait aussi compliqué”, vous pouvez orienter votre pensée dans une démarche constructive en deux temps :

1) Relativiser la situation
Ce n’est pas la première fois que vous êtes confronté à une situation difficile : dans votre vie privée et dans votre vie professionnelle, vous avez déjà eu des défis à relever et vous vous en êtes sorti. D’ailleurs, vous n’êtes pas sans avoir obtenu quelque chose : ce n’est qu’un premier rendez-vous, mais c’est peut-être aussi la première pierre de votre édifice.

2) Réfléchir à un plan d’action

  • Parcourir les sites internet, les blogs et les forums d’entrepreneurs, les ouvrages spécialisés : vous y découvrirez des pistes pour obtenir directement votre interlocuteur, contrer ses principales objections….
  • Multiplier les pistes de prospection, de partenariat…en poursuivant le même objectif
  • Préparer à fond votre rendez-vous !

Vous pouvez utiliser également cette méthode pour résoudre les conflits avec vos clients et pour optimiser votre management en repérant ceux qui se laissent déborder par leurs propres processus de pensées négatives.

Pour y parvenir, inutile de vous lancer dans de grandes introspections qui pourraient paralyser votre journée de travail ! Prévoyez simplement un cahier, et un petit quart d’heure quotidien à consacrer à cette remise à niveau de votre estime personnelle. Vous pourrez ainsi noter, jour après jour, les 3 éléments clés de votre processus de pensée : l’élément factuel / la pensée négative / l’idée réaliste.

Vous allez rapidement envisager votre environnement professionnel sous un jour nouveau….tout simplement grâce à vous !

Crédits photos : merci à rkramer62, à stevendepolo

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement