La création d’entreprise est un parcours du combattant : il faut monter votre projet, convaincre votre entourage, persuader d’éventuels investisseurs, trouver et séduire des clients….

Motivé et convaincu par votre projet, vous devenez en apparence un modèle de confiance en soi et de ténacité. Pourtant, au fond de vous, il vous arrive d’entendre cette petite voix intérieure qui dit :

  • « Est-ce que je ne suis pas en train de faire une erreur ? »
  • « Et si je ne parviens pas à trouver de clients, comment est-ce que je vais m’en sortir ? »
  • « Les autres ont-ils raison quand ils me disent que je vais me planter ? »

 

Comment oser exprimer ces doutes quand on peine parfois à emporter l’adhésion de ses proches ? Il est souvent plus difficile d’oser dire « je ne sais pas » ou « j’hésite encore » plutôt que d’émettre un avis péremptoire sur tout et n’importe quoi.

D’ailleurs, il suffit parfois d’un petit incident (le refus d’un prêt, un client qui annule une commande importante…) pour que ces moments d’angoisse prennent des proportions inattendues. Un processus de pensées négatives va s’enclencher et vous conduire à traduire cette peur comme étant :

  • une marque de faiblesse : « si je doute, c’est que je ne suis pas apte à être entrepreneur »
  • un éclair de lucidité :« si je doute, c’est qu’il y a forcément une raison, et que mon projet n’est pas viable »

Avant d’être totalement paralysé par votre peur, il faut donc commencer par rationaliser la situation et par accepter votre imperfection. Si vous doutez, c’est tout simplement parce que vous êtes un être humain et non un robot. Vous devez savoir que tous les créateurs et tous les dirigeants connaissent aussi cette sensation très désagréable.

Paradoxalement, le doute va être le moteur qui va vous amener à la prudence et donc à l’action réfléchie. C’est lui qui va vous pousser à étudier tous les détails de votre projet, à envisager de nouvelles pistes de développement pour votre entreprise, et à vous entourer de personnes compétentes pour vous conseiller (expert-comptable…).

Et si l’angoisse vous envahit, rappelez-vous aussi pourquoi vous vous êtes lancé dans l’aventure de l’entrepreneuriat, tout ce que cela vous a apporté et tout ce que vous avez déjà surmonté !

Et vous, connaissez-vous des moments de doute ? Comment réagissez-vous ?

Crédit photo : merci à alainalele

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement