Quand il s’agit d’arnaques, de pièges en tout genre tendus par des commerciaux expérimentés ou de prise de mauvaise décision, aucun entrepreneur ne peut se prétendre à l’abri.

N’importe quel créateur d’entreprise ou dirigeant peut commettre une erreur ! Mais pour limiter les risques, il y a cependant de bonnes pratiques à adopter.

Voici par exemple certaines des causes qui vous conduisent à vous planter :

Eviter les arnaques : comment faire ?

1) L’urgence

- vous ne relevez jamais le nez du guidon

Parce que vous ne savez pas vous organiser, au moindre imprévu, c’est la panique ! Or, si vous travaillez toujours dans l’urgence, vous ne pourrez pas prendre le recul nécessaire pour prendre de bonnes décisions.

- vous avez une décision à prendre dans un délai très bref

Attention ! Dès que l’on commence à vous demander de vous décider dans un délai très très court, vous devez faire preuve de prudence. L’urgence est souvent mauvaise conseillère… et c’est justement pour ça qu’elle est très prisée par les commerciaux chevronnés (ou les arnaqueurs). Les prestataires qui font des ventes de sites web en “one shot” en raffolent, tout comme ceux qui envoient des faux courriers “officiels”.

2) L’excès de confiance envers “les experts”

Il faut savoir faire confiance… mais sans excès ! Ce n’est pas parce que tel ou tel prestataire se dit spécialiste dans tel ou tel domaine que vous devez tout accepter.

Prenez le temps de vous familiariser avec les notions de base en vous formant régulièrement. Avoir des connaissances, même sommaires, dans tous les domaines qui concernent votre entreprise (marketing, communication, création de site web, juridique, comptabilité…) vous aidera à repérer les bons prestataires et à éviter les autres.

Effectuez aussi une veille régulière et allez à la pêche aux informations. Ce ne sera pas du temps perdu !

3) Le “feeling”

Suivre son intuition est une bonne chose, mais il faut savoir la diriger en vous appuyant sur des données objectives. Certains commerciaux sont très doués (c’est aussi leur métier !) pour vous mettre en confiance et vous promettre monts et merveilles.

Ne perdez pas le nord en écoutant de belles paroles. Si votre interlocuteur s’engage à l’oral, demandez-lui de formaliser les choses par écrit. Le “on s’arrangera entre nous” est souvent source de conflits…

Prenez aussi le temps de vous renseigner sur la proposition qui vous a été faite. L’entreprise qui vous a contacté a-t-elle une bonne réputation ? Son engagement est-il crédible ? (souvenez-vous des prestataires - il y en a toujours - qui contactaient les professionnels en leur disant qu’ils avaient des relations chez Google et qu’ils pouvaient leur promettre d’être en tête des moteurs de recherche…)

4) Le manque de confiance en soi

Parfois, on se fait piéger quand on doute trop de soi et de son entreprise, surtout quand on débute dans l’entrepreneuriat ! On cède trop vite à la tentation quand une offre semble attractive (parce qu’on pense qu’il s’agit d’une chance inespérée qui ne se reproduira pas), ou au contraire on accepte tout et n’importe quoi…

Il y a en effet deux grands types de relations déséquilibrées :

- soit la relation professionnelle est perdante pour vous : certains clients peuvent en demander beaucoup trop, des fournisseurs ou des prestataires peuvent tenter de vous faire signer un contrat qui leur procure de gros avantages (tarifs, conditions du contrat…). Il est donc préférable de ne pas accepter une relation de ce type ou alors vous devez négocier et imposer un autre cadre de travail.

- soit la relation est presque trop avantageuse pour vous : un commercial vient vous trouver avec une proposition vraiment très alléchante mais à accepter rapidement (dans ce cas, on tombe dans le cas de figure évoqué plus haut et concernant l’urgence). Vous avez intérêt à lire toutes les petites lignes du contrat pour voir ce que cela cache !

Partez sur une base gagnant-gagnant, c’est la seule manière de construire un business et de le développer.

5) L’isolement

En cas de doute, il ne faut pas hésiter à demander des conseils ! Vous pouvez solliciter l’avis des membres de la communauté Gautier-Girard.com sur le forum, contacter votre CCI/CMA, faire appel à un prestataire, discuter avec d’autres entrepreneurs… mais ne restez pas dans votre coin. Il faut aussi admettre une évidence : on ne peut pas être bon partout, ni tout savoir. Alors il faut aussi savoir s’entourer de professionnels pour avancer.

Rester seul dans son coin est le plus sûr moyen de se faire piéger par certains arnaqueurs expérimentés.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Damien Roué 
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement