La souffrance psychique liée au travail toucherait près de 480 000 salariés en France (étude INVS 2015).

Du côté des entrepreneurs,  il est difficile de savoir le nombre exact de dirigeants concernés par le burnout mais une étude publiée l’année dernière montrait que 20% d’entre eux sont proches de l’épuisement professionnel (voir ici).

Le problème est qu’il est difficile d’avoir assez de recul sur soi pour réaliser qu’on est sur le point de craquer..

Voici quelques signes qui doivent vous alerter :

Burnout : prévention de l’épuisement professionnel

Les 3 dimensions du “burnout” (syndrome d’épuisement professionnel)

L’épuisement lié au travail affecte simultanément trois dimensions :

1) L’épuisement émotionnel, psychique et physique

Un individu victime de burn-out (ou au bord du burn-out) se sent “vidé” et continuellement fatigué.  Les vacances, les week-end ou les nuits de sommeil ne lui suffisent plus pour récupérer et pour retrouver la forme. Sa fatigue n’est plus passagère, elle devient chronique.

2) Irritabilité et attitude négative

La personne a l’impression que le monde entier (personnes et choses) est contre elle. Inconsciemment, elle place les autres à distance et elle les rend responsables de ce qu’elle ressent. Elle trouve que ses clients sont trop exigeants, que ses fournisseurs tentent de la rouler dans la farine, que ses différents interlocuteurs se moquent d’elle ou ne veulent pas l’aider, …  La moindre contrariété se transforme en obstacle quasiment insurmontable.

3) Perte de l’accomplissement personnel au travail 

Le syndrome de l’épuisement professionnel affecte aussi l’estime et la confiance en soi. L’individu se sent dépassé par l’ampleur de la tâche, il a l’impression de ne pas être à la hauteur. Il a le sentiment qu’il n’y arrivera jamais malgré ses efforts.

Les signes avant-coureurs du burn-out

Il y a 5 grandes catégories de signes qui peuvent montrer que vous (ou un de vos collaborateurs) êtes au bord du burn-out.

1) Troubles émotionnels

  • tristesse
  • manque d’enthousiasme
  • irritabilité
  • peurs diffuses, tensions nerveuses
  • hypersensibilité ou au contraire absence d’émotions

2) Troubles physiques

  •  insomnies
  • sommeil qui n’est plus récupérateur
  • douleurs au dos, à la nuque
  • fatigue musculaire
  • prise ou perte de poids brutale
  • maux de tête
  • nausées
  • vertiges

3) Troubles cognitifs

  • baisse de la capacité de concentration
  •  erreurs, oublis
  • difficultés à prendre une décision
  • difficultés à faire plusieurs choses à la fois

4) Troubles comportementaux

  • repli sur soi, isolement
  • agressivité
  • diminution de la capacité d’empathie
  • hostilité envers les autres
  • développement de comportements addictifs (tabac, alcool, tranquillisants…)

5)  Troubles liés à la motivation

  • baisse de la motivation
  • dévalorisation et diminution de l’estime de soi/de la confiance en soi
  • tristesse
  • perte du sens du travail

Si vous pensez être au bord du burn-out, n’attendez pas et parlez-en à votre médecin traitant !

Pour en savoir plus sur le syndrome d’épuisement professionnel et les actions à mener en tant qu’employeur, vous pouvez consulter ce guide proposé par le Ministère du Travail  : Le syndrome d’épuisement professionnel ou burnout

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement