Non, le burn out (syndrome d’épuisement professionnel) ne concerne pas que les autres. Les journées à rallonge, le stress….même si ces sujets sont souvent tabous pour les entrepreneurs, les études menées par l’Observatoire Amarok ont clairement montré qu’ils sont tous concernés par cette situation.

D’ailleurs, à la suite de la publication de notre dossier “Êtes-vous accro au boulot ?”,  vous aviez été nombreux à réagir pour signaler que vous viviez aussi, au quotidien, les situations décrites. Et à admettre qu’il n’est pas toujours facile de réagir à temps, car il faut déjà commencer par admettre que l’on stresse trop, beaucoup trop.

Alors pour éviter le burn out, pour préserver votre santé et votre vie familiale, voici comment détecter les premiers signaux du stress pour le combattre plus efficacement.

Le stress de l’entrepreneur et le burn out

Les sensations physiques du stress

Il n’y a pas UNE mais DES sources de stress, qui pourront être très différentes selon les individus.

Par exemple, pour certains entrepreneurs, devoir parler en public est vécu comme une situation très angoissante alors que d’autres se sentiront parfaitement à l’aise.

Vous pouvez donc stresser :

  • lorsque vous recevez une facture et que vous vous demandez comment vous aller la payer
  • quand vous êtes confronté à un ou plusieurs impayés
  • quand vous avez des difficultés à trouver des clients
  • quand vous avez un rendez-vous important avec un client ou partenaire (fournisseur, investisseur, collaborateur…)
  • quand vous devez faire face à une situation conflictuelle
  • quand vous assumez une surcharge de travail

 A chaque fois, votre corps et votre cerveau vont s’adapter à ces stimulus extérieurs en vous envoyant un maximum d’énergie pour que vous puissiez surmonter la situation. Face  à cette alerte rouge, votre organisme vous envoie une décharge d’adrénaline pour vous rendre plus performant.

Cela va entraîner deux conséquences :

  1.  Vous êtes a priori plus efficace : votre réflexion et votre mémoires s’améliorent, vos capacités physiques semblent meilleures
  2. Mais votre corps consomme un maximum d’énergie : le rythme cardiaque s’accélère, l’estomac se noue

Si la situation perdure, votre organisme va essayer de recréer un équilibre : il libère des hormones comme le cortisol ou l’endorphine pour tenter de vous apaiser. Vous pouvez donc avoir la sensation de vous “habituer” au stress et aux situations stressantes.

Mais lorsque vous stressez en permanence, cela devient très dangereux.  Votre organisme panique, il ne peut plus assumer car il ne dispose plus des ressources énergétiques pour le faire. Vous tombez alors dans l’épuisement et vous vous sentez fatigué, irritable, inefficace…. Parfois, vous êtes même déprimé. Inutile de préciser que dans ce cas là, si vous souffrez, votre entreprise et votre entourage souffrent également.

Le “bon” et le “mauvais” stress

Vous comprenez donc pourquoi vous devez apprendre à détecter et à lutter immédiatement contre le stress.

Le bon stress est le stress très temporaire et relativement  modéré, celui qui semble vous donner des ailes et vous rendre plus efficace lors d’un rendez-vous client par exemple.

Mais il y a aussi le mauvais stress :

  • temporaire mais excessif : vous perdez tous vos moyens, vous ne parvenez plus à gérer la pression et vos performances s’en ressentent
  • le stress sur le long terme : votre organisme est en sur-régime en permanence, l’épuisement vous gagne alors vous commencez à commettre des erreurs, à réagir plutôt qu’à agir, à être incapable de prendre du recul….

Vous devez donc être vigilant(e) !

Si vous ne parvenez pas à dégager du temps pour réfléchir sur la stratégie de votre entreprise ou pour vous occuper de vous/de vos proches, si vous avez le sentiment d’avoir en permanence “le nez dans le guidon”, si vous vivez dans l’urgence, si vous prenez de mauvaises décisions/des décisions trop rapides car vous ressentez trop de pression, si vous pensez à votre travail en permanence,, si vous avez des difficultés à dormir, si vous êtes irritable….il est temps de vous poser des questions !

 Crédit photo : merci à Alessandro di Salvo

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement