A la recherche du bonheur…La société met en avant le bonheur sous toutes ses formes.

Personnes qui passent à la télévision, gens qui s’amusent, vacances de rêve… des gens qui sont en plein bonheur.

D’une certaine façon, ne pas nager dans le bonheur (ne pas le montrer aux autres) c’est ne pas faire partie de la société.

Ce faisant, la recherche du bonheur et des plaisirs devient presque une recherche “maladive” et perpétuelle… du bonheur.

Cette projection du bonheur que nous jettent à la figure les médias et la société déforment notre propre conception du bonheur :

Un entrepreneur-dirigeant heureux, c’est une entreprise en pleine santé! Comment la recherche du bonheur fait de vous quelqu’un de malheureux ?

La recherche du bonheur

Vous voyez comment moi je nage dans le bonheur“. C’est un sous-entendu transmis par les images, les commentaires audio et vidéo, la société, les médias, la vie. La vision du bonheur renvoyée par la société est idyllique : tout est bien dans le plus parfait des mondes (sauce édulcorée).

Cela crée une frustration : pourquoi eux sont-ils si heureux ? Pourquoi eux ont une vie sociale riche ? Pourquoi leur entreprise à eux réussit-elle ? (et pourquoi la mienne ne va pas bien ou pas toujours bien ?)

Cela se passe avec le processus suivant :

  1. On cherche le bonheur, le plaisir
  2. On se dit que chaque plaisir ajoute un point à sa collection de points de bonheur
  3. On multiplie les plaisirs, petits et grands. Cela va de la cigarette aux vacances de rêve en passant par les jeux du type “vois comment ma voiture/mon chiffon/ma femme/mes enfants/mon mari/ma maison est… plus grosse (pour la voiture)/beau/belle/intéressant/cultivé/riche/passionné/amoureux, etc)

Tous ces plaisirs provoquent un bonheur… fugace. Alors on reprend de plus belle : on se trouve dans un rond point, dans lequel on tourne, toujours. On cherche continuellement plus de plaisirs, en se disant qu’à chaque fois on gagne des points de bonheur, notamment par rapport aux autres.

Ce faisant, on boucle à la manière d’un programme informatique mal ficelé… qui recommence toujours à zéro, de façon insensée. Sans pouvoir s’arrêter.

Êtes-vous pressé de partir en week-end ?

Remplacez “partir en week-end” par toute autre chose.

Cela veut dire que soit :

  1. Vous recherchez une vie plaisante (passer du bon temps… le temps du week-end)
  2. Vous recherchez une vie qui a un sens (le week-end jouant un rôle dans ce dessein)

Le premier choix “bonheur fugace“, ne fait rien par rapport à votre recherche du bonheur sur le long terme.

A l’inverse, chercher une vie qui a du sens apporte de la passion, du bonheur… de la vie.

Authentique. A long terme.

Recherche infinie du bonheur et recherche authentique d’un sens à la vie

Une étude américaine (réalisée par deux universités) révèle que les personnes ont un bonheur authentique (c’est à dire qui est intériorisé) lorsqu’elles recherchent “un développement personnel de leurs potentiels, recherchent l’accomplissement de soi, et contribuent au mieux-être des autres).

Vous voulez réussir votre recherche du bonheur ?

Alors aidez vos clients à réussir. Faites prospérer votre entreprise. Vivez votre vie.

Pensez à ceci : le futur, c’est tout de suite.

Crédit photo : Merci à Seb Przd.

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement