Les journées des entrepreneurs peuvent être particulièrement stressantes. Une étude publiée en mai 2015 a d’ailleurs montré que 74% des dirigeants sont concernés par le stress et que seulement 38% pensent pouvoir continuer à travailler ainsi dans 10 ans (voir ici : près de 3 dirigeants de PME sur 4 vivent des journées stressantes).

Pourtant, il existe des astuces pour rester au top… sans stresser !

Comment être efficace sans stresser ?

1) Adopter le bon timing

Comment faire pour tenir le rythme toute la semaine quand des imprévus surviennent ?

En fait,  les imprévus ne le sont jamais tant que ça ! Même si vous ne savez pas exactement sous quelle forme ils vont vous tomber dessus, vous pouvez avoir la certitude qu’ils vont se produire :-)

Le secret pour ne pas être débordé est alors d’anticiper en prévoyant du temps dans votre planning :

  1. Vous estimez le temps de la tâche à réaliser (ou d’un rendez-vous, etc…)
  2. Vous rajoutez 15 minutes avant la tâche + 15 minutes après 

Ce temps supplémentaire pourra être utilisé à gérer l’imprévu s’il survient. Et si rien ne se passe, il sera alloué à une sous-tâche (un travail en lien avec la tâche principale, un courrier à préparer et à envoyer, un document à remplir…).

Idéal pour ne plus se laisser submerger par le stress !

2) Bannir les injonctions

Gérer son stress quand on est entrepreneur

Quand on est entrepreneur, on a l’avantage de ne pas avoir d’employeur et de prendre ses propres décisions.

Mais c’est une liberté à double tranchant : on a tendance à devenir avec soi-même une sorte de patron tyrannique. On ne pense plus qu’à des “il faut” ou à des “je dois” et à se mettre tout seul une pression parfois impossible à maîtriser.

A trop s’invectiver, on finit vite par se stresser inutilement (ce qui a un impact sur nos capacités physiques et psychiques).

Il est donc conseillé de prendre l’habitude de remplacer toutes ces injonctions quotidiennes par un “je choisis de… parce que mon objectif est de…”.  Cette formulation vous replace en tant que décideur et donne du sens à ce que vous faites.

3) Créer un rituel de fin de journée

Méthode pour aider les entrepreneurs à lutter contre le stress

Vous pouvez prendre quelques minutes en fin de journée pour ranger votre bureau et pour dresser la liste des tâches à effectuer le lendemain.

Profitez aussi de ce moment pour regarder ce que vous avez accompli, vous verrez que c’est un exercice très motivant. En effet, on a parfois l’impression de n’avoir rien fait alors qu’en réalité on a avancé sur telle ou telle tâche, résolu tel problème, pris une décision stratégique… Il ne faut pas se focaliser uniquement sur tout ce qu’il reste à faire ! Savourez chacune de vos avancées, même lorsqu’elles sont petites.

Dans la mesure du possible , il s’agit d’essayer aussi de prévoir du temps pour décompresser : faites un peu de sport ou rentrez simplement chez vous à pied/à vélo, effectuez une activité que vous aimez bien, ou octroyez-vous un moment de bien-être rien que pour vous. Parfois, rien que le fait de changer de vêtements le soir, après la journée de travail, suffit pour faire une coupure avec la sphère professionnelle.

A vous de trouver le rituel qui vous va le mieux !

4) Programmer des moments de transition

Entrepreneurs : transition vie privée et vie professionnelle

A la fin du week-end, il est souvent intéressant de prendre un peu de temps pour anticiper la reprise (consulter ses e-mails, préparer sa liste de tâches, faire un peu de veille concurrentielle…)  afin d’attaquer la semaine en douceur. C’est une bonne solution pour les entrepreneurs sujets à la fameuse “angoisse du dimanche soir” ou au non moins célèbre “spleen du lundi”.

Pendant les vacances, c’est la même chose : bloquer un jour ou deux pour travailler tranquillement, avant la reprise “officielle”, est très efficace pour lutter contre le stress car vous ne vous sentez plus dépassé par l’ampleur des tâches à accomplir.

5) Profiter les moments d’attente pour apprendre à lâcher-prise

Apprendre à lâcher-prise

Il y a toujours des moments où vous allez vous retrouver à attendre contre votre gré. Il y a tel client ou tel interlocuteur qui est en retard, les embouteillages ou le métro qui est bloqué entre deux stations, une coupure de courant qui vous empêche de travailler…

Plutôt que de vous énerver en vain (car cela ne changera rien) et d’augmenter votre stress, il est possible d’apprendre à lâcher-prise en mettant ce temps perdu à profit pour faire autre chose : lire, noter des idées dans un calepin, écouter de la musique, échanger avec d’autres personnes, rêver, laisser courir votre imagination…

C’est un excellent moyen d’améliorer votre créativité et votre bien-être !

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement