La vie professionnelle est captivante et épanouissante. La vie familiale aussi. Comment parvenir à concilier les deux ? Les entrepreneurs le savent : il n’est pas toujours évident d’arriver au parfait équilibre… tout en gardant un peu de temps pour soi.

Comment peut-on faire pour concilier tout ça ? Et d’ailleurs, que faites-vous pour y parvenir ?

papa et enfant
Voici trois conseils qui pourront vous aider :

1 - Déterminez vos priorités

Pour atteindre l’équilibre qui vous convient, commencez par cerner vos besoins : préférez-vous rester connecté en permanence avec votre travail ou avez-vous envie de dédier votre week-end à votre vie familiale ? Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise décision en soi : le bon choix sera celui qui vous conviendra le mieux, à vous et à votre famille.
Une fois que vous avez cerné vos priorités professionnelles et familiales, il ne vous reste plus qu’à vous y conformer. Faites connaître vos intentions à votre environnement professionnel, en communiquant sur vos souhaits et vos contraintes. Vous pouvez aussi proposer des solutions alternatives : laissez par exemple votre numéro de portable à un collaborateur de confiance qui pourra vous joindre s’il y a vraiment une urgence.
Et assumez vos choix, sans culpabiliser ! C’est indéniable, vous ne pouvez pas être partout. Par contre, vous pouvez expliquer à vos enfants ce que vous faites et pourquoi vous aimez votre travail. Ils seront sans nul doute très fiers de vous. Posez-vous aussi la bonne question : seriez-vous plus heureux si vous arrêtiez de travailler ? Sans doute non…

Le dossier suivant concernant les priorités peut vous être utile.

2 - Devenez un as de la gestion du temps

Il n’y a pas de secret : si vous voulez concilier vie privée et vie professionnelle, vous devez apprendre à vous organiser. Les techniques de gestion du temps vont alors vous être particulièrement utiles: hiérarchiser les tâches à effectuer en fonction de leur urgence, créer une routine de travail, élaborer un emploi du temps pertinent….sont autant de moyens de gagner un temps considérable que vous pourrez ensuite consacrer à votre vie familiale.

Il est aussi important de savoir déléguer certaines tâches, voire même de les sous-traiter. Par exemple, combien de temps passez-vous à gérer laborieusement votre comptabilité ou à traiter des tâches administratives ? Vous vous apercevrez vite que cela vous coûte beaucoup plus, en temps et en argent, que si vous faisiez appel à un prestataire extérieur ou à l’un de vos collaborateurs.

Essayez aussi de vous organiser avec votre conjoint pour vous permettre de faire un break. A tour de rôle, chacun doit pouvoir se lever un peu plus tard le week-end, prendre un bain, aller faire du sport…pendant que l’autre s’occupe des enfants. Regardez aussi du côté des autres parents d’élèves : vous pourriez mettre en place un système de roulement pour emmener les enfants au sport ou à l’école.

Vous avez la possibilité de lire des contenus intéressants à ce sujet dans la page suivante dédiée à la gestion du temps.

3- Prenez du temps… pour vous

C’est le point “le plus facile à dire qu’à faire”et fait référence au jardin intérieur, comme on dit.

Jardin intérieur

Prendre du temps pour soi c’est, pour une fois :

  • Prendre le temps de ne PAS s’occuper de ses enfants
  • Prendre le temps de ne PAS s’occuper de ses amis
  • Prendre le temps de ne PAS s’occuper de son conjoint
  • Prendre le temps de ne PAS s’occuper des clients

C’est prendre la liberté de faire des choses pour soi, seul(e) ou accompagné(e)… mais toujours dans l’optique de le faire pour soi.

Ce n’est pas forcément une question d’aller dans un grand magasin et de faire un achat plaisir. C’est de réaliser une activité qu’on affectionne particulièrement, ou alors tout simplement ne rien faire en profitant du moment présent.

Se “couper des autres” pour quelques dizaines de minutes ou quelques heures n’empêche pas “d’être coupé(e) du monde” au point de ne pas prendre ses responsabilités. Il vaut mieux trouver un juste milieu équitable pour tout le monde, afin d’éviter que cette “prise de liberté” soit facteur de stress ou soit facteur de catastrophes. Personnellement je fais en sorte de pouvoir recevoir les informations urgentes sur mon téléphone mobile. Cela me rassure sans m’empêcher de vaquer à mes occupations.

C’est comme quand on arrête de fumer. C’est comme quand on se met au sport.

Le plus difficile, c’est de s’y mettre !

Prenez soin de vous, Bonne chance.

Crédit photo: merci à Titlap

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement