Vous avez des difficultés de trésorerie car votre banque vous refuse un prêt professionnel ou une autorisation de découvert ?  Il existe une procédure gratuite, ouverte aux entrepreneurs exerçant une activité commerciale, libérale, artisanale : la saisine du Médiateur du crédit.

En 2013, grâce à son intervention, 1,3 milliard de prêts ont bénéficié à plus de 1500 petites entreprises.

Voici comment faire appel à ce service confidentiel, rapide et gratuit.

Ce dossier est réalisé dans le cadre de la semaine Financement d’entreprise du 11 au 18 mars 2014 sur Gautier-Girard.com.

 Financement d’entreprise : le médiateur du crédit

Pourquoi saisir le Médiateur du crédit ?

Il y a au moins 3 bonnes raisons de saisir le Médiateur du crédit :

 1) La procédure est gratuite et confidentielle

Vous n’avez absolument rien à perdre ! La procédure est totalement confidentielle et surtout elle est gratuite.  Elle est donc accessible à toutes les petites entreprises, y compris aux entrepreneurs individuels et aux auto-entrepreneurs, qui exercent une activité commerciale, artisanale ou libérale.

Elle est donc accessible à toutes les petites entreprises qui rencontrent notamment :

  • des refus de crédit : prêts refusés, suppression ou refus de découvert autorisé…
  • une rupture des créances commerciales
  • des besoins en fonds propres

Bref : quand votre banque fait la sourde oreille et refuse de vous aider, vous pouvez saisir le Médiateur du crédit.

2) Vous allez bénéficier de l’accompagnement d’experts du financement

Votre dossier va être examiné par des experts financiers.

Les 105 comptoirs en France de la Médiation du crédit sont dirigés par les directeurs départementaux de la Banque de France et plus de 1200 tiers de confiance de la médiation (CCI, CMA, MEDEF, CGPME, UPA) sont disponibles pour vous aider à trouver des solutions.

Ils interviennent à titre bénévole, et vous accompagnent de façon individualisée dans la durée.   Ils peuvent d’ailleurs vous aider dans vos démarches avant, pendant, et après la saisine du Médiateur du crédit.

Pour cela, il suffit d’appeler un numéro azur (prix d’un appel local) : 0810 00 12 10 

 3) Vous avez accès rapidement à des solutions concrètes avant de vous retrouver en situation d’urgence

Ce dispositif présente un double intérêt :

  • vous bénéficiez du soutien d’un intermédiaire qui va contacter directement vos partenaires financiers
  • vous profitez d’une approche axée sur la recherche de solutions concrètes à vos difficultés de trésorerie.

Autre avantage : la procédure est rapide.

Si votre dossier est complet et donc validé, le Médiateur départemental vous contacte dans les 48 heures pour définir un schéma d’action. Vous avez donc tout intérêt à procéder à la saisine dès que vous êtes confronté à des difficultés : non seulement vous n’êtes plus isolé, mais vous pouvez éviter de vous retrouver dans une situation d’urgence.

Les grandes étapes de la procédure

Elle se déroule en 5 grandes étapes :

  1. Vous déposez votre dossier en ligne
  2. Votre dossier est validé (il peut être refusé notamment s’il est incomplet)
  3. Les établissements financiers sont informés de l’ouverture de la procédure : ils ont un délai de 5 jours pour revoir leurs positions
  4. S’ils maintiennent leur position, le travail de médiation commence avec la recherche de solutions pour rapprocher les deux parties
  5. Le Médiateur du crédit fait des propositions concrètes de solutions de financement

Comment saisir le Médiateur du Crédit ?

Pour en savoir plus sur le Médiateur du Crédit, vous pouvez appeler au 0 810 00 12 10 (notamment pour être accompagné gratuitement afin de bien remplir votre dossier) ou consulter le site officiel du Médiateur du crédit aux entreprises.

Le dépôt de votre dossier est à effectuer directement en ligne : saisir le Médiateur du crédit 

Et vous, avez-vous déjà eu recours au Médiateur du crédit ? Si ce n’est pas le cas, que pensez-vous de ce dispositif ?

Crédit photo : merci à Gigijin

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement