Dans le cadre du “choc de simplification”, le gouvernement s’est engager à modifier le bulletin de paie pour le rendre plus “lisible et intelligible”.

Les premières entreprises qui vont expérimenter la maquette de bulletin simplifié en 2016 sont volontaires. Si cette phase de test s’avère concluante, alors le nouveau bulletin de paie sera généralisé d’ici 2017.

Un site gouvernemental doit être mis en ligne dès la fin de cette année pour permettre aux salariés de comprendre la nouvelle maquette.

Cet article est réalisé à l’occasion des 3 Jours des Ressources Humaines et de la Paie du 6 au 8 octobre 2015 sur Gautier-Girard.com.

La simplification du bulletin de paie en 2015

Le bulletin de paie actuel : trop complexe

Dans le cadre de la mission qui lui a été confié, Jean-Christophe Sciberras, DRH France du groupe Solvay, a étudié les fiches de paie de filiales d’un grand groupe. Le résultat est éloquent :

  • France : 40 lignes sur le bulletin de paie
  • Allemagne : 15 lignes
  • États-Unis : 14 lignes
  • Chine : 11 lignes

300 millions de fiches de paie sont éditées chaque année en France. Mais, face à la complexité du contenu, les salariés se contentent la plupart du temps de lire le “net à payer” en bas de page.

Le nouveau bulletin de paie va donc regrouper les cotisations par thème (chômage, santé, retraite) et le nombre d’informations à ajouter va être réduit.

Il y aura toujours :

  • la part de l’employé et la part de l’employeur, avec une présentation sur deux colonnes
  • le montant total du salaire (brut + cotisations versées par l’employeur)

Les principaux syndicats (CGT, FO), qui doivent être consultés dans le cadre d’une concertation, ont déjà exprimé leurs craintes. Ils redoutent :

  • la suppression d’informations importantes, comme celles relatives aux retraites
  • le risque de ne plus pouvoir repérer, le cas échéants, les erreurs ou les fraudes

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photoShutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement