Vous envisagez de développer votre entreprise à l’étranger ? Le prêt à l’export (PE) de la Banque Publique d’Investissement (BPI) peut vous aider en finançant votre projet de 30 000 à 5 000 000 d’euros.

Voici les conditions à remplir pour en bénéficier :

Ce dossier est réalisé dans le cadre de la Semaine de l’International, du 27 mai au 2 juin 2014 sur Gautier-Girard.com. 

Fiinancer l’export : le Prêt à l’Export de la BPI

Qui peut le demander ?

  •  les TPE et les PME mais uniquement si elles sont sous forme de sociétés (les entreprises individuelles sont donc exclues de ce dispositif). Elles doivent être indépendantes (c’est-à-dire que les structures qui ne sont pas des PME ne doivent pas détenir plus de 25 % des parts. Elles ne doivent pas avoir plus de 250 salariés et leur CA annuel doit être inférieur à 50 millions d’euros (total de bilan inférieur à 43 millions d’euros).
  • les Entreprises de Taille Intermédiaires (ETI) si elles sont indépendantes, existent depuis plus de 3 ans, ont moins de 5 000 salariés et investissent pour un développement à l’international

 Quels sont les projets éligibles et que va financer le prêt à l’export ?

Vous pouvez demander le PE si vous voulez vous implanter à l’étranger ou développer votre activité à l’exportation.

Cette aide financière va pouvoir être utilisée pour :

  • Augmenter votre besoin en fond de roulement (BFR)
  • Réaliser des investissements immatériels : recruter et former une équipe commerciale spécifique pour l’export, participer à des foires ou à des salons, mettre vos produits aux normes du ou des pays étranger(s) visé(s), racheter une entreprise étrangère ou implanter une filiale, communiquer pour promouvoir votre entreprise….
  • Effectuer des investissements corporels à faible valeur de gage et donc plus difficiles à financer : acquisition de matériel informatique, conception de moules et de matériel, frais d’installation ou de représentation à l’étranger..

 Quels sont les avantages de cette aide financière ?

 Ce prêt, d’un montant allant de 30 000 à 5 000 000 d’euros, est remboursable sur 7 ans, mais vous bénéficiez de 2 ans de différé en capital afin de ne pas avoir un lourd impact sur votre trésorerie.

Le déblocage peut être très rapide : dans les 15 jours lorsque le montant du prêt demandé est inférieur à 150 000 € (il n’est pas systématiquement associé à l’obtention de financements extérieurs de même montant, comme des prêts ou des investissements en fonds propres).

Autres points positifs :

  • vous n’avez pas de justificatifs à produire sur les dépenses que vous effectuez
  • aucune garantie n’est exigée sur le patrimoine du dirigeant ou sur les actifs de l’entreprise.

Lorsque le prêt à l’export vous est attribué, la BPI opère une retenue de 5 % du montant total. Elle sera versée à l’entreprise lorsque le PE aura été intégralement remboursé.

 Comment demander le prêt à l’export ?

 Vous pouvez contacter Bpifrance (www.bpifrance.fr) ou Ubifrance (www.ubifrance.fr).

Un formulaire est également disponible pour effectuer votre demande directement en ligne : Prêt à l’export BPI

 Attention : le formulaire est relativement court et simple à remplir, mais vous devez également joindre un fichier plus détaillé présentant votre projet. Vous devez donc préparer un dossier solide si vous voulez pouvoir obtenir ce prêt.

Crédit photo : merci à uncene

 

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement