La prime d’activité a été créée pour remplacer le RSA activité et la prime pour l’emploi. Mais elle n’est pas réservée aux salariés ! Il s’agit en réalité d’un “coup de pouce” destiné à soutenir le pouvoir d’achat de tous les travailleurs ayant de faibles revenus.

Si certaines conditions sont remplies, les indépendants peuvent aussi la demander. Un simulateur a d’ailleurs été conçu pour obtenir une estimation gratuite en ligne du montant à percevoir.

Quel est le montant de la prime d’activité en 2018 ?

Quelles sont les conditions pour pouvoir bénéficier de la prime d’activité ?

Pour pouvoir demander la prime d’activité, vous devez :

  • être de nationalité française, ou ressortissant de l’Espace économique européen (EEE), ou ressortissant Suisse, ou être en situation régulière en France (depuis au moins 5 ans sauf cas particuliers)
  • avoir plus de 18 ans
  • avoir votre résidence fiscale en France
  • ne pas être en congé parental/congé sabbatique/congé sans solde, ni en disponibilité, ni être travailleur détaché
  • avoir réalisé un chiffre d’affaires inférieur à un certain seuil variant en fonction de votre secteur d’activité

Les seuils de chiffre d’affaires à ne pas dépasser

Sur 12 mois : 82 800 € pour les activités de vente  et 33 200 € pour les professions libérales et les artisans.

Au cours du dernier trimestre :  20 700 € pour les activités de vente et 8 300 € pour les professions libérales et les artisans.

Ces deux conditions sont cumulables.

Quelle est la base de calcul de la prime d’activité ?

Pour déterminer le montant de votre prime d’activité, l’administration se base sur la déclaration trimestrielle de la situation et des ressources (DTR). Il s’agit d’un document à remplir tous les trimestres dans lequel vous déclarez l’intégralité de vos ressources : vos revenus professionnels, ceux de votre conjoint, les allocations perçues, les pensions alimentaires, les rentes…

Si vous êtes indépendant, ce document intègre aussi les  bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou non commerciaux (BIC) que vous avez déclaré pour la dernière année fiscale.

A défaut, c’est le chiffre d’affaires du dernier trimestre qui sera pris en compte.

La prime d’activité est alors calculée de la façon suivante :

Prime d’activité = (montant forfaitaire éventuellement majoré + 62 % des revenus professionnels + bonifications individuelles) – les ressources prises en compte du foyer.

Bon à savoir
: le montant forfaitaire pris en compte dans ce calcul est de 526,25 €.

Comment estimer le montant de votre prime d’activité ?

La CAF propose un simulateur destiné aux artisans, aux commerçants et aux professions libérales.

Vous pouvez y accéder ici : Simulateur prime d’activité 

Vous pouvez ensuite faire votre demande de prime d’activité en ligne : Formulaire prime d’activité

Bon à savoir : la prime n’est pas versée si son montant est inférieur à 15 euros. Il faut aussi savoir que si la prime d’activité n’est pas imposable, elle est toutefois assujettie à la CRDS.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà demandé et obtenu la prime d’activité ?

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement