Comment gérer sa trésorerie avec un plan de trésorerieEn fonctionnement, l’entreprise sort des dépenses et rentre du chiffre d’affaires. C’est un flux constant. Ce flux de trésorerie, on l’appelle aussi cash flow. Le cash flow (ou flux de trésorerie) est la différence entre les rentrées et les sorties d’argent. En gros, le cash flow répond à la question “est-ce que j’ai assez d’argent sur le compte de l’entreprise pour couvrir mes dépenses” ?

Cela paraît trivial et stupide, mais en entreprise cela se passe de cette façon : le cash flow est la première chose qui peut causer votre faillite. Essayez donc de vous trouver pris à la gorge. C’est très difficile de remettre la tête au dessus de l’eau.

Pourquoi le flux de trésorerie est la première source de difficulté des petites entreprises ?

Pour deux raisons principales :

  • Les entreprises ne sont pas réalistes dès qu’il s’agit de prévoir leurs revenus et leurs dépenses. Généralement, les entreprises surestiment leurs rentrées et sous-estiment leurs dépenses.
  • Les entreprises ne gardent pas de trésorerie de côté en cas de grosse dépense imprévue, ou de mois catastrophique en terme de ventes.

En fait, la plus belle entreprise et le meilleur produit au monde ne survivent pas si l’on se retrouve à court de trésorerie.

Comment gérer son flux de trésorerie (cash flow) ?

Une simple feuille Excel aide à gérer son cash flow. Le principe est simple : entrez combien d’argent rentre… et combien d’argent sort. C’est ce qu’on appelle un plan de trésorerie.

Vous n’avez pas de plan de trésorerie ? Voici ci-joint un exemple de plan de trésorerie à télécharger gratuitement :

L’intérêt du plan de trésorerie est qu’il permet de prévoir si vous aurez de l’argent sur votre compte dans 1 ou plusieurs mois. A partir de vos chiffres actuels et de vos coût récurrents. Téléphone, loyers, salaires, par exemple.

Vous pouvez donc anticiper et agir avant d’avoir des soucis.

7 astuces pour gérer votre flux de trésorerie

Maintenant que vous connaissez l’intérêt du plan de trésorerie, je vous propose 7 astuces pour gérer votre cash flow :

  1. Dépensez le moins possible. C’est spécialement important si vous démarrez votre entreprise. A chaque fois que vous prévoyez une dépense, demandez-vous “en ai-je vraiment besoin” ? Dans la négative, vous pouvez vivre sans.
  2. N’achetez pas du matériel dont vous n’avez pas besoin. En rapport avec l’astuce ci-dessus, mais c’est plus spécifique au matériel que vous utiliserez tous les jours. Par exemple, n’achetez pas le dernier téléphone fixe à 250 euros. Ou un écran plat 22 pouces si cela n’a rien à voir avec votre business initial.
  3. Soyez dramatiquement réaliste. Surestimez toujours vos dépenses et surestimez toujours vos revenus. Prenez toujours le pire scénario pour gérer votre flux de trésorerie. Si vous savez gérer votre entreprise dans les pires conditions, vous vous pavanerez comme un nanti si cela se déroule mieux qu’anticipé.
  4. Ne laissez aucun client être en retard dans ses paiements. Faites la course aux paiements dès qu’une facture est en retard (voir ce dossier pour se faire payer). Si les clients sont en retard, c’est par ailleurs plus difficile d’avoir un plan de trésorerie fiable.
  5. Mettez fréquemment à jour votre plan de trésorerie. A mesure que le temps passe, vous vous rendrez compte que vous aurez fait des erreurs dans vos prévisions. Lorsque cela arrive, modifiez les chiffres afin que le plan soit plus juste. Pendant la première année, une mise à jour hebdomadaire me paraît raisonnable. Au bout d’1 an, envisagez une mise à jour mensuelle si vous le pouvez.
  6. Considérez que les clients ne paient pas toujours à l’heure. Lorsque vous prévoyez vos rentrées de trésorerie, comptez toujours sur le fait qu’un client ne paie pas toujours aussi rapidement qu’escompté. Soyez certain que votre plan de trésorerie ne soit pas dépendant de quelques paiements devant arriver à l’heure. Si votre trésorerie prévue dépend de la ponctualité de paiements, contactez bien en avance les clients afin de vous assurer qu’ils ne seront pas en retard.
  7. Voyez loin avec votre plan de trésorerie. Certaines dépenses telles que les URSSAF ou la TVA peuvent tomber tous les trimestres. Ce sont souvent de gros chiffres. Remplissez avec des chiffres qui vous paraissent représentatifs afin de voir ou vous en serez dans plusieurs mois. Si vous ne regardez qu’à un mois prêt, vous pourriez avoir de très mauvaises surprises.

En conclusion

Avoir un flux de trésorerie positif est votre meilleure assurance contre la faillite. C’est le cash ou la vie, en somme. J’espère que l’exemple de plan de trésorerie vous sera utile et que vous l’utiliserez !

En fait, le plan de trésorerie et l’extrême prudence me paraissent de bonnes façons de gérer au mieux votre flux de trésorerie. Le but : avoir du cash. Si vous y arrivez bien, vous pourrez tenter d’avoir une trésorerie à zéro (c’est ce que recommandent les comptables).

Si vous avez d’autres astuces pour gérer la trésorerie, ou si vous n’êtes pas d’accord avec mes conseils, n’hésitez pas à réagir ci-dessous.

Crédit photo : merci à Wfabry.

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement