D’après la loi, vous êtes en droit de réclamer les pénalités de retard qui figurent sur vos factures lorsqu’un client ne vous paie pas ou lorsqu’il le fait avec du retard. En b2b, il y a en plus une indemnité forfaitaire pour frais de recouvrement de 40 €.

Pourtant, avez-vous réellement intérêt à les réclamer ?  Autant le dire tout de suite : il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse.

Mais avant de de réclamer vos pénalités de retard, voici quelques pistes de réflexion qui pourront vous aider à prendre la bonne décision :

Ce dossier est réalisé à l’occasion des 3 Journées de la Facturation du 16 au 18 décembre 2014 sur Gautier-Girard.com.

Impayés : faut-il réclamer les pénalités de retard ?

Ne pas perdre de vue la qualité de la relation client

Que vous décidiez ou non d’appliquer vos pénalités de retard, il ne faut pas perdre de vue l’importance de la relation clients. D’abord, il faut donc partir du principe que le client est de bonne foi :

  • il peut avoir oublié de faire ce paiement
  • vos courriers (son paiement et votre demande de paiement) peuvent aussi se croiser

Donc il est préférable de faire preuve de diplomatie.

Commencez par contacter votre client par téléphone, e-mail ou courrier. Rappelez-lui le montant de la facture, la date à laquelle elle était due et rappelez-lui qu’elle n’a toujours pas été payée. Le cas échéant, vous pouvez rappeler que des pénalités de retard peuvent être dues.

Gardez un ton neutre, sans agressivité. Si votre client est de bonne foi, votre relance constituera une “piqûre de rappel” et il va régulariser rapidement la situation.

Cette étape est importante car réclamer d’emblée les pénalités de retard risque de vous faire perdre de bons clients.

Cerner le profil du client

Il est important de prendre en compte le profil du client dans la décision de réclamer ou non les pénalités de retard.

Vous pouvez avoir de gros clients ou des clients fidèles qui honorent habituellement leurs factures en temps et en heure.  Dans ce cas, vous n’avez pas toujours intérêt à réclamer les pénalités de retard. Un incident de paiement peut arriver à tout le monde (étourderie, surcharge de travail, difficulté de trésorerie ponctuelle…). En revanche, il est important de prendre contact avec votre client pour déterminer l’origine du problème et trouver des solutions adaptées.

A contrario, il y a les mauvais payeurs récurrents ou les clients que vous ne connaissez pas et qui ont un impayé dès la première vente. Dans ce cas, il peut être judicieux de réclamer vos indemnités de paiement quitte à perdre ces clients. Parce que certains clients peuvent vous coûter beaucoup plus cher en recouvrement que ce qu’ils vous rapportent réellement….

Et vous, comment procédez-vous quand vous êtes confronté à des impayés ? Est-ce que vous appliquez systématiquement des pénalités de retard ?

 Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement