La prise en compte des changements de TVA n’a pas seulement un impact au niveau de la gestion de l’entreprise. Au niveau commercial aussi, vous devez vous assurer de faire le nécessaire auprès de vos prospects et de vos clients. Avec une règle d’or : communiquer.

Gérer la hausse de la TVA

1 - Dresser une “to do list” en béton

Si vous n’avez pas encore effectué tous les correctifs nécessaires, ne tardez pas ! Vous risquez non seulement un redressement fiscal mais également de nombreux litiges avec vos clients. 

Dans tous les cas, assurez vous d’avoir bien mis à jour tous vos documents commerciaux pour faire figurer les nouveaux taux de TVA et, si vous vendez à des particuliers, actualiser vos tarifs TTC.

Alors pour être sûr(e) de ne rien oublier, rien de tel que la “to do list” :

  1. Vous notez tous les supports qui auraient du être corrigés (site web, catalogue, brochures, étiquetage ou affichage des prix dans votre boutique,  devis et factures….).
  2. Vous effectuez les vérifications et, le cas échéant, les corrections nécessaires
  3. Vous validez la tâche dans votre To Do List

 2 - Fournir une information claire à vos clients et à vos prospects

 Les conséquences de la hausse des taux de TVA ne sont pas forcément très claires pour vos client/vos prospects :

  • Quelles sont les prestations/produits concernés par cette hausse ?
  • Tous vos tarifs vont-ils augmenter ?
  • Si vous aviez réalisé un devis en 2013, est-il toujours valable avec l’ancien taux de TVA ?
  • Et pour les contrats en cours, comment est-ce que cela se passe ?

Si vous avez un site web, vous pouvez notamment mettre une FAQ en ligne pour répondre aux principales questions que vos clients ou des prospects pourraient se poser.

N’hésitez pas non plus à contacter directement vos clients et/ou vos prospects (si vous avez envoyé un devis) via l’envoi d’un e-mail personnalisé ou un appel téléphonique par exemple pour faire le point sur leur situation.

3) Ne baissez pas les bras !

Oui, cette hausse de la TVA peut avoir des répercussions sur la gestion de votre entreprise.

Mais est-ce que vous devez pour autant baisser les bras ? En aucun cas.

Vous quelques suggestions d’actions à mener:

  • relancez vos anciens clients et prospects : prenez contact avec l’ensemble de votre base de données pour expliquer le changement de TVA et votre politique commerciale
  • si vous ne répercutez pas la hausse de la TVA, faites-le savoir et utilisez cet argument commercial
  • si vous la répercutez, expliquez à vos clients pourquoi et mettez en place des opérations promotionnelles pour compenser le sentiment de hausse des prix. Par exemple, proposez à vos clients de bénéficier de vos anciens tarifs pour toute nouvelle commande/tout nouvel achat/toute commande supérieure à un certain montant réalisée avant le xxx.
  • si vous devez augmentez vos tarifs TTC, jouez la carte de la transparence : il vous faut dissiper une crainte, souvent infondée mais bien réelle, que certains artisans et entrepreneurs vont “profiter” de cette hausse pour faire grimper leurs prix et augmenter leur marge. Là encore, il faut faire preuve de pédagogie…

Et vous ? Avez-vous choisi de répercuter ou non cette hausse de la TVA ? Comment gérez-vous cette étape difficile ?

Crédit photo : merci à BrickDisplayCase

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement