Productivité, voilà un mot qui peut donner l’opportunité aux créateurs et aux entrepreneurs de mieux vivre leur entreprise au quotidien.

Se concentrer, ce n’est pas toujours facile…

Pourquoi ? Parce que travailler plus rapidement, en d’autres termes quand on augmente sa productivité au travail, on se donne la possibilité de faire PLEIN d’autres activités en relation, ou pas, avec son entreprise : loisirs, sports, passions, famille et amis, …

Vous voulez augmenter votre productivité ? Alors voici une piste à explorer ! Celle de la concentration.

Créer un contexte favorable au travail

Votre environnement de travail est très important. Pour commencer, que vous travailliez en solo à la maison ou que vous ayez décidé de travailler en open space avec l’ensemble de vos collaborateurs, un bon point de départ est de recréer un espace de travail adéquat bien à vous, qui vous ressemble.

Commencez par vous aménager un bureau avec des espaces de rangement très accessibles et qui continent des touches personnelles.

Prévoyez quelques minutes en fin de journée pour ranger vos dossiers et faire le point. C’est le moment idéal pour faire une “todo liste” qui vous fera gagner un temps incroyable mais qui mobilisera aussi rapidement votre concentration.

Éliminez surtout au maximum les perturbations quotidiennes :

Le travail, c’est la santé…

  • Vous pouvez par exemple prévoir quelques heures de travail où vous ne devez pas être dérangé, sauf en cas d’urgence.
  • Fermez la porte du bureau de temps à autres.
  • Éteignez votre téléphone portable ou mettez le en mode silencieux.
  • Éteignez votre messagerie instantanée, éteignez Skype, et fermez vos pages Facebook et Twitter.

Ouf ! On se sent généralement plus à même de travailler après cela!

Vous ne voulez peut-être pas le faire ?

Voici un argument pour vous convaincre de “fermer toutes les portes” régulièrement dans la journée :

Après avoir été dé-concentré par quelque chose ou quelqu’un (une personne qui rentre dans la pièce, un appel, un “ping” sur messagerie ou Facebook ou Twitter, etc etc. On met exactement 8, vous lisez bien HUIT minutes pour être à nouveau concentré à fond sur ce que l’on fait…

HUIT minutes de perte de temps le temps de retrouver pleinement votre concentration initiale !

Imaginez à l’échelle d’une journée, à l’échelle d’une semaine, à l’échelle d’une année combien de temps vous pourriez économiser en ne vous faisant pas déranger toutes les x minutes. Ce temps est tout disponible pour faire d’autres choses…

Organiser son temps de travail

« Qui veut aller loin ménage sa monture. »

Avec la concentration, c’est pareil. N’hésitez pas à segmenter votre journée pour reposer votre attention. L’idéal est d’alterner des phases de grande concentration avec des phases de relâchement. Au bout de 45 minutes de travail intensif, c’est le bon moment pour passer à une tâche plus simple, comme le traitement d’un dossier de moindre importance ou l’emballage de produits à expédier.

Si vous travaillez à domicile, ce sont des bons moments pour décrocher complètement et vaquer à des occupations personnelles.

Si vous travaillez sur un très gros dossier qui va vous occuper toute la journée, pensez à faire des pauses dès que vous ressentez un moment de baisse d’attention. Quelques minutes suffiront à vous détendre et vous éviteront d’en perdre au moins autant! Vous pouvez prendre quelques minutes pour consulter vos emails, aller prendre un café, ou faire une tâche quotidienne très facile (parmi celles que vous faites par automatisme).

Faire attention à sa  chronopsychologie

Pensez aussi à planifier votre travail en fonction de votre chronopsychologie.

En clair, cela veut simplement dire que vous êtes plus efficace à certaines heures de la journée. Et qu’à d’autres moments, vous n’y êtes pas du tout !!

Concentration / distraction… là est la question

Pour la plupart des gens, l’attention se mobilise plus facilement de 10h à 12h et de 16h à 18h; puis après 22-23 heures pour les couche-tard. Mais cela dépend de chacun.

Il est donc judicieux d’observer ses propres plages d’attention et de réserver les travaux demandant le plus de concentration à ces moments là.

Varier les activités

C’est encore une bonne façon de rester pleinement concentré sur tout ce qu’on fait.

Cela consiste à varier les tâches simples avec celles qui sont compliquées, à varier les tâches requérant de se déplacer avec celles devant être faites au bureau, etc etc. Sans oublier de faire du sport qui reste un moyen extrêmement efficace d’aider à mobiliser toutes ses facultés mentales lorsqu’on en a besoin.

Au moins, cela ne coûte rien d’essayer !

Crédits photos : Massdistraction, Stefan Koopmans, Neonbubble.

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement