Le temps est facile à quantifier : on peut mesurer le temps qui passe. Mais il est difficile à qualifier : que fait-on de ce temps qui passe. Toutefois, en tant qu’entrepreneur ou manager, on se retrouve tous plus ou moins dans l’adage le temps, c’est de l’argent.

Je remarque néanmoins que nous ne sommes pas tous égaux face à la gestion du temps. Certaines personnes font avancer un projet en une journée tandis que d’autres mettent une semaine. Pour un même volume de travail quotidien.

Quelle est la différence entre celle ou celui qui met une journée et celle ou celui qui met une semaine ? Mon avis est que c’est sa propre propension à traiter des tâches inutiles qui fait la différence.

Parmi les quelques tâches réellement utiles je pense à : écouter les clients et employés, motiver les employés, développer le business, nouer des partenariats, faire du neuf, améliorer ou mettre en cause l’existant, veiller les concurrents, avoir et donner une vision, une direction. Bref : mener le bateau pour qu’il se rende là où il doit être.

Or vous et moi sommes extrêmement capables de nous égarer. De nous disperser dans des activités annexes normalement dévolues à d’autres personnes ou qui n’ont aucun intérêt. C’est humain. Je faisais régulièrement cette erreur lorsque j’ai commencé… et me soigne chaque jour depuis. ;-)

Voici quelques exemples qui me sont arrivés :

  • Peaufiner pendant des heures les détails marketing d’un nouveau produit : pourquoi se focaliser sur des détails pouvant être réglés plus tard… alors qu’on est même pas certain que le nouveau produit va marcher ?
  • Peaufiner une prestation d’un client : pourquoi passer du temps sur des détails auxquels le client ne fera même pas attention ou qui n’ont pas été vendus avec la prestation ?
  • Prendre un appel entrant et papoter avec le prospect pendant 3/4 d’heures : pourquoi offrir 35 minutes de mon temps à un inconnu alors que j’ai compris qu’il n’achèterait pas (ou que je ne veux pas lui vendre) au bout de 10 minutes ?

Il me semble qu’orienter son temps requiert d’abord un apprentissage. Puis ensuite un effort constant, même des années plus tard, pour ne pas se laisser solliciter, ne pas s’éparpiller ou dépenser son temps dans des tâches non vitales.

Qu’est-ce que cela vous inspire et quels exemples avez-vous en tête de temps perdu ?

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement