Travailler dans les transports en commun est souvent perçu comme LA solution pour éviter de perdre du temps et continuer à avancer sur ses différents projets.

C’est sans doute vrai…sous certaines conditions. Sinon, vous risquez surtout de perdre votre temps !

 

Ne confondez pas temps de travail et productivité

Multiplier les heures de travail est parfois inutile.

Admettons que vous ayez passé une journée totalement improductive car vous avez perdu un temps précieux à :

  • consulter au moins 10 fois votre page Facebook
  • discuter trop longtemps au téléphone avec un prospect dont vous savez de suite qu’il ne vous achètera rien
  • accomplir des tâches sans importance
  • remettre au lendemain les dossiers importants et urgents
  • ….

Croyez-vous vraiment que vous allez pouvoir rattraper votre journée en essayant de travailler dans un environnement bruyant ou stressant ? D’ailleurs, dans ce cas là, il est beaucoup plus efficace de repenser votre organisation au travail et votre gestion des tâches à réaliser plutôt que de cumuler les heures….

A contrario, si la journée a été particulièrement dense et productive, pourquoi ne pas profiter de ce temps pour vous distraire ou vous détendre ? C’est peut-être un des seuls moments de la journée où vous n’avez pas d’obligation professionnelle ou de contrainte familiale.Dans les transports en commun, vous pouvez lire, feuilleter un magazine, griffonner quelques idées personnelles, observer le paysage, rêver…ou même ne rien faire.

Certains objecteront qu’il est impossible de se détendre dans tous les transports en commun. Mais si une rame de métro bondée n’est pas un cadre propice à la relaxation, admettez que c’est encore pire lorsqu’il s’agit de travailler…

Sélectionnez les tâches à accomplir

Si vous choisissez de travailler dans les transports en commun, il est essentiel de sélectionner des tâches à effectuer qui soient de moindre importance.  Entre le bruit, le mouvement des passagers et les éventuelles perturbations, ce n’est pas le meilleur endroit pour se concentrer.

Évitez aussi les rendez-vous téléphoniques avec des clients ou des collaborateurs. Non seulement la conversation risque d’être laborieuse à cause des nuisances sonores, mais vous risquez aussi d’être coupé si vous passez dans une zone où votre téléphone portable capte mal.

D’ailleurs, il y a un vrai problème de confidentialité : vous ne savez pas qui va écouter votre conversation (relations de vos clients, concurrents, ou même vos clients si vous travaillez de façon virtuelle et que vous ne les avez jamais rencontré). Pour la même raison, il ne faut pas traiter de documents sensibles pendant la durée du transport.

Et vous, vous arrive t-il de travailler pendant les transports en commun ?

Crédit photo : merci à LifeSupercharger

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement