Un client vous demande de réaliser un devis pour une commande/une prestation qui nécessite plusieurs heures de travail.

Au moment d’estimer votre délai de réalisation, n’oubliez pas de prendre en compte la loi de chronobiologie si vous ne voulez pas prendre du retard….

 

Les effets de la loi de chronobiologie

 

L’étude de l’horloge biologique interne (la chronobiologie) a permis de démontrer que, même si vous aimez votre métier, votre corps a une capacité au travail qui lui est propre.

Dans votre quotidien d’entrepreneur, cela signifie que :

  • certains horaires conviennent mieux à la prise de décisions importantes (à ce sujet, voir le dossier : Aide à la prise de décision : adoptez le bon timing !)
  • la fin d’une mission/ d’une tâche importante va coïncider le plus souvent avec une échéance chronobiologique (journée, semaine, mois, année….)

Imaginons que vous soyez webmaster et qu’un client vous demande d’estimer le temps passer à créer un site web sur la base des éléments qu’il va vous remettre. Après avoir étudié son projet mais aussi vos disponibilités, vous calculez que le projet pourra être réalisé en 6 jours environ (ce chiffre est volontairement fantaisiste ! :-) ).

Mais en réalité, vous avez intérêt à allonger ce délai pour qu’il se rapproche de l’échéance chronobiologique la plus proche. Si vous comptez commencer un lundi, et que vous pensez prendre votre week-end, il est donc préférable d’annoncer un délai de 10 jours à votre client (cela correspondra à la fin de la semaine suivante, soit le vendredi).

Cette notion est très importante pour tous ceux qui ne travaillent pas en solo. A force de volonté et de motivation, il est ainsi possible de « forcer » sa propre horloge biologique. Mais c’est beaucoup plus difficile d’agir sur celle de vos collaborateurs….

 

Créer une nouvelle échéance biologique

 

En solo ou en groupe, vous pouvez créer de manière artificielle une nouvelle échéance biologique qui sera identique pour tous les acteurs intervenant sur un même projet.

C’est notamment le cas lorsqu’une inauguration officielle ou qu’une deadline impérative clôture la mission. Par exemple, si vous êtes dans l’évènementiel, vous savez que tout doit être prêt pour le jour J sinon le concert/mariage/défilé ne pourra pas avoir lieu. C’est le caractère incontournable de cette échéance qui va agir directement sur votre horloge biologique interne.

On appelle ce phénomène le « syndrome de l’échéance ». Il va être beaucoup plus puissant si l’enjeu est conséquent (client important) et qu’il y a des éléments tangibles qui structurent l’avancée de la mission (rapports à présenter, partenaires à rencontrer…).

Crédit photo : merci à Duncan~, à  thomasrdotorg

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement