Personne n’est à l’abri d’une usurpation d’identité sur les réseaux sociaux. Il est en effet très facile de créer un faux compte qui reprend le nom de la victime (et de son entreprise) et certains visuels qu’elle a mis en ligne.

Cette situation peut être catastrophique, car ces faux profils sont généralement utilisés pour envoyer des spams ou pour réaliser une escroquerie (phishing, appels surtaxés,….).

Voici comment réagir si vous êtes victime d’une usurpation d’identité ou d’une violation de votre droit à l’image :

Faux compte ou faux profil facebook : réagir face à une usurpation d’identité

1) Faites des captures d’écran

Si vous parvenez à faire supprimer le faux profil, il vous faudra des preuves si vous voulez pouvoir déposer plainte le cas échéant. Donc vous devez commencer par réaliser des captures d’écran.

2) Signaler le faux compte à Facebook

Il y a deux possibilités :

Ensuite, il vous faut attendre (24 à 48h en moyenne) et vous recevrez un rapport qui vous précisera si le compte a été supprimé ou non. Lorsque le compte est supprimé, l’imposteur ne peut pas savoir que c’est vous qui l’avez signalé.

3) Que faire si Facebook estime que le compte n’est pas frauduleux ?

Il arrive parfois que Facebook refuse, dans un premier temps, de supprimer le compte en estimant qu’il est conforme aux règles d’utilisation du site.

Il y a encore malgré tout une voie de recours puisque vous pouvez cliquer sur le lien contenu dans le rapport pour contacter l’assistance.  Vous avez la possibilité de laisser un commentaire donc n’hésitez pas à préciser qu’il s’agit d’une usurpation d’identité, que vous tenez un justificatif à leur disposition (carte d’identité par exemple)  et que vous avez l’intention de déposer plainte.

Cela suffit le plus souvent pour obtenir gain de cause.

Il y a aussi 2 autres leviers sur lesquels vous pouvez agir le cas échéant  :

4) Récupérer l’identité de l’imposteur

Votre avocat ou les services de police peuvent obtenir des informations sur le compte de l’usurpateur en suivant la procédure détaillée ici : Informations pour les autorités judiciaires et de police.

5) Déposer plainte contre X

Si Facebook ne réagit pas, vous devez déposer plainte contre X et assigner Facebook. Préparez un dossier comprenant une pièce d’identité et tous les éléments (captures d’écrans…) permettant de prouver que l’autre personne est un imposteur.

Que dit la loi ?

L’article 226-4-1 du Code pénal stipule :  “Le fait d’usurper l’identité d’un tiers ou de faire usage d’une ou plusieurs données de toute nature permettant de l’identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d’autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende. Cette infraction est punie des mêmes peines lorsqu’elle est commise sur un réseau de communication au public en ligne.”

Et vous, avez-vous déjà été victime d’une usurpation d’identité sur Facebook ?

Code source : Twin Design / Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement