Paylib, la nouvelle solution de paiement proposée par les banques françaises, est-elle réellement plus intéressantes que Paypal ?

Voici 3 différences notables entre ces deux outils de paiement très faciles à intégrer sur un site web et au fonctionnement similaire :

 Solutions de paiment : différences entre paylib et paypal

1) Paylib : l’ouverture d’un compte bancaire obligatoire chez BNP Paribas, la Société Générale ou La Banque Postale

Paylib est né à l’initiative de 3 banques : BNP Paribas, la Société Générale, et La Banque Postale.

Il faut donc ouvrir un compte dans un de ses établissements pour pouvoir proposer Paylib à ses clients ou pour l’utiliser et effectuer ses achats via ce mode de paiement.

Ce que cela implique :

  • vous devrez également proposer une autre solution de paiement alternative à vos clients, comme Paypal (tous n’ont pas un compte bancaire dans ces établissements)
  • vous devez payer les frais liés à l’ouverture d’un second compte pro si vous n’avez pas de comptes dans ces banques
  • les conseillers bancaires ont une relation directe avec leur clients, ce qui leur permet de promouvoir plus facilement cette solution de paiement. Il va donc falloir suivre avec attention l’intérêt que vos clients vont porter à Paylib : si son utilisation se généralise, vous aurez intérêt à proposer également ce mode de paiement.

2) Paylib : des tarifs attractifs pour les e-commerçants mais variables d’une banque à l’autre

Chacune des 3 banques est libre d’appliquer une tarification différente à ses clients e-commerçants. Mais globalement, les prix pratiqués sont annoncés comme étant inférieurs aux commissions prélevées par Paypal.

Concrètement, cela signifie :

  • que la tarification peut être négociée
  • que vous avez intérêt à comparer les offres des 3 banques

3) Paylib : vous n’avez pas besoin d’accomplir de formalités particulières en tant que professionnel

Avec Paypal, un entrepreneur doit effectuer une déclaration pour indiquer qu’il détient un compte à l’étranger (à ce sujet, voir : Evasion fiscale : la déclaration d’un compte Paypal est devenue obligatoire - sanction encourue : 1 500 € d’amende )

Crédit photo : merci à ebayink

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement