Envoyer des e-mails promotionnels et/ou des newsletters à vos prospects et à vos clients est une bonne stratégie si vous voulez fidéliser vos clients et augmenter vos ventes.

Mais encore faut-il s’assurer de l’efficacité de vos campagnes afin de pouvoir, le cas échéant, effectuer les corrections nécessaires.  Le mieux est donc d’utiliser un logiciel d’envoi d’e-mail (gratuit ou payant) pour pouvoir procéder à certaines vérifications.

Voici par exemple 5 indicateurs très utiles pour mesurer les performances de vos campagnes d’e-mailing :

Ce dossier est réalisé à l’occasion de la Semaine Développer son Entreprise grâce au Web du 7 au 14 avril 2015 sur Gautier-Girard.com.

Webmarkting : réussir une campagne d’emailing

1) Le taux  de délivrabilité

Envoyer des e-mails ne sert à rien s’ils ne sont pas remis à leurs destinataires !

Cela semble évident, et pourtant en pratique ce n’est pas toujours si simple… Faute d’adopter les bonnes pratiques, certains entrepreneurs envoient des e-mails qui se retrouvent systématiquement classés dans les spams des messageries.

Pour améliorer votre taux de délivrabilité, vous avez intérêt à :

  • ne pas envoyer d’e-mails sans avoir au préalable recueilli le consentement de vos contacts, par exemple via l’abonnement à une newsletter ou une case à cocher à la suite d’un achat sur votre site
  • ne pas acheter de listes d’e-mails ou d’être vraiment très vigilant si vous en achetez une par rapport à la manière dont les consentements ont été recueillis
  • insérer systématiquement un lien pour permettre à vos contacts de se désabonner de votre liste d’envoi

Le taux de délivrabilité moyen est compris entre 90 et 95 %.

2) Le taux d’ouverture

Les destinataires ouvrent-ils les e-mails qu’ils reçoivent ? Connaître le taux d’ouverture (nombre d’e-mails ouverts pour 100 e-mails envoyés) va vous permettre d’améliorer les performances de vos campagnes.

En moyenne le taux d’ouverture est de 27 % en B2C et de 23% en B2B. S’il est inférieur, cela peut signifier que les titres de vos campagnes ne sont pas assez percutants ou que le nom que vous mettez en expéditeur n’est pas reconnu par vos contacts.

3) Le taux de clics

En moyenne, le taux de clics (nombre de personnes qui ont cliqué sur un lien contenu dans votre e-mail) est de 4% en B2C et de 3,5% en B2B. Ces pourcentages peuvent varier en fonction de votre secteur d’activité, de la façon de dont vous rédigez le contenu de vos e-mails,  de la segmentation de votre base de données, de l’objectif de votre campagne (acquisition de nouveaux clients ou fidélisation)….

4) Le taux de conversion

Le taux de conversion vous indique le nombre de personnes qui ont effectué une action sur votre site suite à l’envoi de vos mails : ouverture d’un compte sur votre site, achat de produits, demande de renseignement ou de devis….  Le taux moyen est de 4% mais  il va varier selon la qualité de l’e-mail envoyé et de votre site internet (les problèmes récurrents : n’inspire pas confiance, difficultés pour trouver les informations ou pour acheter….).

5) Le taux de désabonnement

Le taux de désabonnement moyen est d’environ 2%. S’il est supérieur, cela signifie que vos contacts ont une image négative de vos campagnes : contenu inadapté (si vous n’avez pas assez segmenté votre base de données), à faible valeur ajoutée, envois trop fréquents….

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous l’habitude de contrôler l’efficacité de vos campagnes d’e-mailing ?

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement