Les internautes le savent bien : ouvrir un compte client est une étape incontournable pour passer une commande sur un site marchand en ligne. Mais pour qu’il soit réellement efficace, l’entrepreneur que vous êtes ne doit pas le concevoir n’importe comment.

Voici les 3 plus grosses erreurs à ne surtout pas commettre :

 

1 – Confondre le compte client avec un service de renseignements

Il ne faudrait pas prendre l’internaute pour un imbécile et arriver comme un éléphant dans un magasin de porcelaines avec toute une batterie de questions marketing inutiles…pour le client. Encore une fois, il ne faut pas oublier qu’ un site e-commerce efficace est un site qui se place toujours du point de vue de l’utilisateur.

Même si vous avez envie d’obtenir certaines informations (niveau de revenu, centres d’intérêts, besoins…), le compte client n’est vraiment pas l’endroit pour essayer d’obtenir ces informations. Une attitude indiscrète va avoir pour seul effet de faire fuir les internautes, à moins que son objectif ne soit clairement explicité. Un fleuriste pourra par exemple demander le numéro de téléphone du client ou de la personne à livrer pour le joindre en cas d’absence au moment de la livraison.

2 – Jouer les gros bras avant la fin du processus d’achat

La deuxième erreur la plus fréquemment commise sur les boutiques en ligne est de donner le sentiment de jouer les gros bras en imposant l’ouverture du compte client dès le début du processus d’achat. Agressive et inopportune, cette pratique va irriter l’internaute. Il va alors tout naturellement abandonner son panier….C’est d’autant plus dommage que la même demande, placée au moment de la finalisation de la commande, serait beaucoup mieux acceptée.

Certains sites ont bien compris cette situation et vont encore plus loin en considérant que l’ouverture du compte doit rester facultative. Par exemple, Opodo donne le choix aux internautes : commander directement sans ouvrir de compte, ou s’inscrire sur le site pour profiter de certains avantages (utiles pour ceux qui voyagent beaucoup). Le message perçu par les clients, très sécurisant, augmente la confiance envers l’e-commerçant.

3 – Ne pas utiliser le potentiel du compte client

Négliger la relation que vous entretenez avec vos clients serait une grossière erreur. Si le compte client doit regrouper toutes les informations utiles (gestion des abonnements aux newsletters, points acquis sur la carte de fidélité, bons de réduction…), il est aussi un excellent moyen de proposer des services personnalisés qui vont donner encore plus de valeur à vos prestations.

Pensez notamment à proposer la mémorisation les adresses de livraison utilisées, ou les produits/services les plus fréquemment commandés pour que votre client puisse les retrouver facilement.

Crédit photo : merci à sea turtle

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement